top of page
Ancre 1

Arts & Siem Reap : Karona, les métamorphoses d’un jeune peintre

Le jeune artiste cambodgien Karona expose actuellement à Siem Reap ses œuvres les plus récentes.

Le jeune artiste cambodgien Karona
Le jeune artiste cambodgien Karona

Univers en constante mutation

Karona est un artiste peintre dont l’évolution est des plus intéressantes à suivre. Utilisant toutes les techniques et absorbant les influences les plus diverses, Karona Hoeuy se construit un univers en constante mutation. Observer ses œuvres au fil des expositions permet de discerner un cheminement artistique en ébullition, plaçant des préoccupations majeures comme constantes au milieu d’un style qui, lui, ne cesse de changer.

« J’utilise à peu près toutes les techniques disponibles, confie le peintre. De l’aquarelle à la gouache, de l’acrylique aux pastels, toutes les formes méritent d’être travaillées. Selon le sujet ou les sentiments que je souhaite mettre en avant, tel ou tel procédé pourra être privilégié. Je préfère me laisser la liberté de jongler avec ces techniques plutôt que de m’enfermer dans un seul et même procédé. »
Oeuvre de Karona
Oeuvre de Karona

Toute une palette de styles

Karona attache une grande importance à la liberté de création, comme le démontre la variété des thèmes abordés dans ses peintures. Qu’elles soient figuratives, comme ces moines déambulant dans une rue cambodgienne et ces portraits aux teintes de clair-obscur, ou qu’elles soient plutôt abstraites, ses œuvres traduisent une quête que l’artiste poursuit avec frénésie. « Tous les tableaux que vous pouvez voir ici sont des productions récentes », révèle Karona en désignant d’un geste les murs du Daerleng, où se déroule l’exposition. Intitulée Uprising d’après sa pièce maîtresse, cette présentation de 10 œuvres aux tailles et techniques diverses dévoile à sa manière les préoccupations d’un artiste en devenir. « J’ai découvert la peinture avec les restrictions dues au Covid. J’étais au lycée lorsque les premiers confinements sont arrivés et je me suis pris d’une soudaine passion pour la peinture et le dessin. J’ai consulté toutes sortes de tutoriaux sur internet, tout en me renseignant sur les grands artistes de toutes les époques. J’ai plongé dans cet univers pour n’en plus ressortir, en en faisant mon centre d’intérêt principal. »

Oeuvre de Karona
Oeuvre de Karona

Enfant de Phare

Le jeune et talentueux artiste originaire de Varin, au nord de Siem Reap, ne pouvait que croiser le chemin de l’école Phare de Battambang. Cette organisation bien connue pour ses spectacles de cirque possède aussi une école d’arts graphiques qui compte parmi les plus réputées du Cambodge. De nombreux élèves ont suivi des formations de premier plan assurées par des professeurs étant eux-mêmes des artistes réputés. « Les 23 mois passés à suivre ces cours ont constitué une expérience unique. Cela m’a aidé non seulement à améliorer l’aspect technique, mais aussi à apprivoiser toutes les influences qui s’ajoutaient à mesure que j’explorais l’histoire de l’art. Cela a été d’une grande aide et m’a permis de trouver la juste manière de m’inspirer des peintres que j’admire, principalement Van Gogh, mais aussi Klimt ou Rubens pour ne citer qu’eux. Dans quelques semaines, cet enseignement sera sanctionné par un diplôme dont je serai très fier. »

Le jeune artiste cambodgien Karona
Le jeune artiste cambodgien Karona

Reconnaissance précoce

Alors qu’il n’a pas encore fêté ses 20 ans, Karona a déjà fait l’objet de plusieurs expositions, à Kampot et à Siem Reap notamment. C’est d’ailleurs lors d’une participation à l’Angkor International Festival of Arts que Karona a croisé le chemin d’Osman Khawaja, le directeur de Phare Ponleu Selpak.

« Il s’est montré intéressé par mes tableaux et m’a signalé que des sélections se dérouleraient la semaine suivante à Battambang. Après avoir passé les examens, j’ai eu la chance d’être retenu. Deux semaines après cette rencontre décisive, tout basculait et je déménageai à Battambang pour entamer la formation. »

Ses toiles, quant à elles, ornent les murs des collectionneurs et des galeries. À mesure que les mois passent, les œuvres produites par Karona s’avèrent à chaque fois d’une incroyable diversité, rendant fascinante la contemplation d’un artiste en mutation. Effectuant une résidence artistique auprès du peintre Svay Sareth, Karona prépare une nouvelle série de peintures et s’est attelé à la création d’une fresque murale. Ses activités témoignent du renouveau et du dynamisme d’une scène artistique cambodgienne à l’inépuisable diversité.

Uprising, jusqu’à fin juin 2023 au Dearleng, rue 24, Siem Reap

Comments


Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône

Accueil   Économie   Tourisme     Culture     Destination     Gastronomie     Sport   Environnement 

bottom of page