Actualité & Siem Reap : les espoirs d’Hun Many

Hun Many, député de la province de Kompong Speu et président de l’association jeunesse UYFC, s’est rendu à Siem Reap pour y présenter le livre qui lui est consacré et répondre aux questions de l'auditoire.

Hun Many, député de la province de Kompong Speu et président de l’association jeunesse UYFC
Hun Many, député de la province de Kompong Speu et président de l’association jeunesse UYFC

La conférence vient de prendre fin et le public a rejoint le petit étal sur lequel reposent les exemplaires de « Hun Many’s Hope ». À mesure que s’écoulent les volumes vendus 10 000 riels s’allonge la file d’attente pour obtenir une dédicace et échanger quelques mots avec Hun Many.

L’intervention, qui aura duré trois heures, s’est déroulée devant un parterre de près de 200 personnes.

Retraçant son parcours associatif, politique et familial, le plus jeune des fils du Premier ministre Hun Sen a dévoilé plusieurs facettes de sa personnalité, revenant sur des souvenirs d’enfance, sur ses études à l’étranger, sur l’état d’esprit d’une génération née au début des années 1980 dans un Cambodge encore profondément traumatisé et déchiré par les factions rivales. Il a aussi abordé le poids d’un nom faisant de lui un fils de Premier ministre, insistant sur le fait qu’il a constamment dû se dépasser afin de prouver sa valeur.

Décontracté et arborant un masque siglé « Nation and People First », le député n’était pas seul sur l’estrade de l’Heritage Walk et a été rejoint par un panel de journalistes impliqués dans la rédaction ou l’édition de l’ouvrage.

Sur un écran en duplex depuis Phnom Penh, Leang Delux, journaliste vétéran et auteur de l’ouvrage, a notamment expliqué le processus de création du livre, projet-fleuve qui aura requis huit années d’entretiens et deux d’écriture.

Commencées comme des bases d’articles, les interviews successives menées avec Hun Many ont peu à peu évolué vers la perspective d’un livre à part entière. Le résultat de 255 pages tient à la fois de la biographie, des mémoires et du programme politique, puisque Hun Many y livre une vision du Cambodge explicitée par le titre du livre, un « Hope » porté essentiellement par la jeunesse du pays.

À 39 ans, le député sera très certainement amené à jouer un rôle important de leader au cours des prochaines années. Pour autant, l’auteur se défend de toute volonté hagiographique et met l’accent tant sur la liberté qui lui a été laissée ainsi que sur le large panel de personnes interrogées pour son livre, issues de différents milieux et sensibilités.

Parmi les personnes présentes à la conférence, des vétérans du journalisme cambodgien ont apporté leur éclairage sur la rédaction et le rôle de l’ouvrage, ainsi que sur la personnalité d’Hun Many. Ky Soklim, ancien de RFI et de Cambodge Soir, a acquis les droits de publication de « Hun Many’s Hope » sous l’égide de Thmey Thmey News, un groupe de médias en ligne cofondé avec Leang Delux. Jean-François Tain, directeur général de RFI Cambodia, était lui aussi présent en qualité de contributeur.

Pen Bona, rédacteur en chef de PNN TV, a quant à lui animé le débat, relançant les intervenants et approfondissant de nombreux aspects de la discussion. Lancée en avril dernier, la première édition du livre est d’ores et déjà épuisée et un nouveau tirage de 10 000 exemplaires vient d’être réalisé. Une traduction en langue anglaise sera bientôt disponible.

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône