Économie & Rapport : Les investissements dont le Cambodge a besoin jusqu’en 2024

Selon le ministère de la Planification, le « secteur industriel public » nécessitera 5,372 milliards de dollars d’investissements cette année, 5,917 milliards en 2023 et 6,269 milliards en 2024.

Phnom Penh. Photo CG
Phnom Penh. Photo CG

Le Cambodge aura besoin de 17, 558 milliards de dollars sur la période 2022-2024 pour investir dans le « secteur industriel général », qui comprend les secteurs des mines, de la fabrication, de l’électricité, du gaz et de l’eau, et de la construction, indique le rapport sur le Programme triennal d’investissement public 2022-2024 du ministère de la Planification.

Selon le rapport, le secteur de la construction nécessitera 9,270 milliards de dollars, suivi par l’industrie manufacturière (6,018 milliards) et l’électricité, le gaz et l’eau (1,984 milliard de dollars)

Ventilé par année, le « secteur industriel public » nécessitera 5,372 milliards de dollars d’investissements en capital cette année, 5,917 milliards en 2023 et 6,269 milliards en 2024.

En outre, le Royaume aura besoin de 13,221 milliards pour investir dans le secteur des services, qui comprend le commerce, l’hôtellerie et la restauration, des transports et des télécommunications, des finances, de l’administration publique et de l’immobilier.

Le rapport ajoute que 4,297 milliards seront nécessaires pour le secteur de l’agriculture, de la sylviculture et de la pêche.

Une grande partie de cette somme sera affectée à la production de riz, avec un accent particulier sur la politique gouvernementale de 2022-2024 visant à soutenir les exportations de riz usiné, précise le rapport.
Une grande partie de cette somme sera affectée à la production de riz, avec un accent particulier sur la politique gouvernementale de 2022-2024 visant à soutenir les exportations de riz usiné, précise le rapport.

Malgré la crise sanitaire, le gouvernement a continué à construire des bâtiments publics, des ponts, des routes et d’autres infrastructures dans le cadre de son ambition de transformer le Cambodge en un pays à revenu intermédiaire élevé d’ici 2030 et en une économie à revenu élevé d’ici 2050.

Ky Sereyvath, chercheur en économie à l’Académie royale du Cambodge, souligne que les chiffres fournis dans le rapport sont trop élevés pour être prélevés dans les seules caisses de l’État, et que les informations sur les projets applicables seront partagées avec les entreprises étrangères qui ont potentiellement la capacité et manifestent l’intérêt de co-investir dans ces projets avec le gouvernement.

Le PIP 2022-2024 est conçu pour présenter des données sur les projets d’investissement hautement prioritaires des ministères et des institutions gouvernementales. Il s’agit d’une politique décrite dans la phase IV de la stratégie rectangulaire et d’une feuille de route pour la mise en œuvre des politiques définies dans le plan national de développement stratégique 2019-2023.

Nov Sivutha avec notre partenaire The Phnom Penh Post

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône