Économie : Les exportations de produits manufacturés et vêtements du Royaume font un bond de 13,5 %

Les exportations de vêtements et de produits manufacturés ont augmenté de 13,5 % par rapport à la même période en 2020, après la contraction de 20 % de 2019. Des performances soutenues par des accords avantageux avec les partenaires commerciaux et un transfert de commandes du Myanmar et du Vietnam vers le Cambodge, indique le Premier ministre Hun Sen.

Selon le ministère du Commerce, le Cambodge a exporté pour 9,501 71 milliards de dollars de vêtements — notamment des vêtements, des chaussures et des sacs — en 2020, marquant un plongeon de 10,44 % par rapport aux 10,609 86 milliards de dollars de 2019. Photo Hean Rangsey
Selon le ministère du Commerce, le Cambodge a exporté pour 9,501 71 milliards de dollars de vêtements — notamment des vêtements, des chaussures et des sacs — en 2020, marquant un plongeon de 10,44 % par rapport aux 10,609 86 milliards de dollars de 2019. Photo Hean Rangsey

Ce dernier s’exprimait lors de l’ouverture d’une session plénière du Conseil des ministres. Il a fait valoir que la production manufacturière n’avait pas connu d’interruption majeure pendant la période Covid-19, et que l’industrie continuait à faire preuve de sa résilience tout au long de la crise.

Il a ajouté que les acheteurs avaient reporté les commandes du Myanmar et du Vietnam vers le Royaume, « nos usines sont restées pleinement opérationnelles, les travailleurs ont également été amenés à effectuer des heures supplémentaires, ce qui a permis d’être efficace et productif “.

Le secrétaire général adjoint de l’Association des fabricants de vêtements du Cambodge, Kaing Monika, a déclaré au Post que les exportations de vêtements en cuir et d’articles de voyage avaient enregistré un bond considérable cette année. Ventilées par segment, les exportations de janvier à septembre ont augmenté respectivement de 5 %, 15 % et 30 % en glissement annuel, a-t-il précisé.

« En général, les vêtements sont des produits à faible croissance, et le Cambodge doit être très compétitif par rapport aux autres pays, notamment le Bangladesh et le Vietnam », a déclaré Monika.

Il a également noté que les exportations de produits de voyage, en particulier, étaient stimulées par l’accès en franchise de droits aux États-Unis.

« Par rapport à l’année dernière, la santé du secteur cambodgien de l’habillement s’est améliorée en 2021 en raison d’une production stable, ce qui a entraîné une augmentation des exportations, les commandes pour cette année ayant également enregistré des gains par rapport à l’année précédente », a-t-il ajouté.

Le gouvernement a fixé la croissance économique du royaume à 3 % pour 2021, alors que la Banque mondiale a présenté plus tôt ce mois-ci un chiffre moins optimiste de 2,2 %. Le prêteur multilatéral basé à Washington a affirmé que la croissance du produit intérieur brut (PIB) réel du pays serait entravée par la faible croissance des services, notamment du tourisme, et de la construction et de l’immobilier.

Il a souligné que d’autres moteurs de croissance traditionnels, en particulier les industries de l’habillement, des articles de voyage, de la chaussure et de la bicyclette, ainsi que l’agriculture, soutenaient la reprise économique. Selon le rapport, malgré la reprise des exportations de produits manufacturés et l’expansion des exportations de produits agricoles, le déficit commercial s’est considérablement creusé.

May Kunmakara avec notre partenaire The Phnom Penh Post

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône