Économie : Le secteur du tourisme demande une prolongation des allègements fiscaux

Invoquant l’instabilité des affaire, les professionnels du tourisme ont demandé au ministère des Finances de prolonger les exonérations fiscales dont bénéficie actuellement le secteur du 30 juin au 31 décembre 2022, voire à la mi-2023.

Une plage dans la province de Preah Sihanouk. Photo CG
Une plage dans la province de Preah Sihanouk. Photo CG

Le président de l’Association hôtelière cambodgienne, Din Somethearith, a déclaré que son organisation était à l’origine de cette proposition, qui a été présentée lors du Forum gouvernement-secteur privé le 11 juin.

« Le ministère comprend nos problèmes et attend toujours une décision du ministre des Finances, Aun Pornmoniroth », a dit M. Somethearith, ajoutant qu’il avait discuté de la proposition avec Luu Meng, vice-président du groupe de travail gouvernement-secteur privé sur le tourisme, et Arnaud Darc, PDG du Thalias Hospitality Group.

« Bien que le nombre de visiteurs internationaux au Cambodge depuis le début de l’année ait augmenté par rapport à la même période en 2021, ce chiffre ne représente qu’un dixième du niveau d’avant la crise sanitaire, ce qui est catastrophique pour l’industrie hôtelière, certains établissements affichant des taux d’occupation de 20 % seulement », explique-t-il.

Thourn Sinan, président d’IMCT Co Ltd et de la section cambodgienne de la Pacific Asia Travel Association (PATACC), a déclaré au Post que, bien que l’économie se soit remise du plus dur de la période du Covid, le secteur du tourisme manque de stabilité, les principales destinations comme Phnom Penh et Siem Reap ne recevant qu’un faible nombre de voyageurs étrangers.

Il a également souligné que la fin de l’exonération fiscale à la fin de ce mois pèserait lourdement sur les entreprises privées liées au secteur.

M. Sinan a suggéré au gouvernement de prolonger les exonérations fiscales jusqu’à la fin de l’année 2022 ou au milieu de l’année 2023, en invoquant la contribution significative du secteur du tourisme au produit intérieur brut (PIB) et en affirmant que les entreprises seraient viables à la fin de cette nouvelle période.

Il a ajouté qu’une éventuelle prolongation s’inscrirait dans le cadre d’autres initiatives gouvernementales visant à protéger l’industrie du tourisme, en mettant en avant un programme de cofinancement de prêts à faible taux d’intérêt administré par la banque publique Small and Medium Enterprise Bank of Cambodia Plc (SME Bank).

Pension de famille à Sihanoukville
Pension de famille à Sihanoukville

Selon la présidente de l’Association des agents de voyage du Cambodge, Chhay Sivlin, une prolongation jusqu’au 31 décembre serait une bouée de sauvetage pour les hôtels, les pensions, les restaurants et les agences de voyages. La plupart des entreprises touristiques de la capitale et des provinces de Siem Reap et de Preah Sihanouk ont essayé de redémarrer, mais les revenus sont encore insuffisants pour couvrir les dépenses et les pertes antérieures.

« Que le ministère de l’Économie et des Finances ainsi que le gouvernement royal envisagent de prolonger ces exonérations fiscales pour le bien de notre secteur touristique d’ici à la fin de 2022, afin que toutes les entreprises puissent faire un effort, se rétablir et ouvrir les portes pour montrer aux touristes que le Cambodge a vraiment repris son activité en toute sécurité », estime Mme Sivlin.

Bien que les questions d’allègement fiscal ne soient pas du ressort du ministère du Tourisme, le porte-parole Top Sopheak a déclaré que son ministère avait accordé la gratuité des renouvellements de toutes les licences touristiques cette année, afin d’atténuer les difficultés économiques du secteur.

Meas Soksensan, porte-parole du ministère des Finances, a déclaré au Post que le gouvernement réfléchissait actuellement à de nouveaux moyens de soutenir le secteur après avoir récemment lancé un programme de prêts de 150 millions de dollars destiné à aider à restaurer l’industrie.

Le 9 février, les ministères des Finances et du Tourisme ont publié une proclamation autorisant la mise en œuvre de politiques clés pour le tourisme en 2022, principalement la prolongation des exonérations fiscales jusqu’au 30 juin pour les hôtels, les pensions, les restaurants et les agences de voyages enregistrés auprès du General Department of Taxation (GDT).

Selon la décision interministérielle, les exonérations fiscales ne s’appliquent qu’aux entreprises opérant dans la capitale, dans la ville de Poipet (province de Banteay Meanchey) et dans la ville de Bavet (province de Svay Rieng), ainsi que dans les provinces côtières de Preah Sihanouk, Kep et Kampot.

En outre, les audits seront reportés à 2021, pour les opérateurs touristiques ayant des dettes impayées et basés dans d’autres localités, précise le document, notant que ces entreprises sont toujours tenues de déposer des déclarations fiscales et d’utiliser le système de gestion électronique de la taxe sur la valeur ajoutée (E-VAT) chaque mois pendant la période d’exemption.

Hom Phanet avec notre partenaire The Phnom Penh Post

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône