Économie : Le gouvernement prolonge les aides et incitations fiscales pour les secteurs clés

Dernière mise à jour : 1 oct. 2020

Le gouvernement royal du Cambodge a décidé ce mercredi 30 septembre 2020 de prolonger les programmes d’aides et de subventions ainsi que les incitations fiscales pour les secteurs clés touchés par la crise économique liée à la pandémie COVID-19.

Textile

Sous réserve que leurs employeurs aient satisfait aux critères et conditions de suspension du contrat de travail auprès du ministère du Travail et de la Formation professionnelle, le gouvernement royal du Cambodge versera une allocation de 40 dollars US par mois à chaque travailleur en rupture de contrat pour les secteurs du textile, de la chaussure, des produits de voyage et des sacs pendant 3 mois supplémentaires jusqu’à fin décembre 2020. Les propriétaires d’usine devront ajouter 30 $ pour un travailleur (au total, l’employé recevra 70 $ par mois).

Tourisme

Toujours sous les mêmes conditions de conformité de rupture ou suspension du contrat de travail, une allocation gouvernementale de 40 dollars US par mois sera allouée à chaque personne travaillant dans le secteur du tourisme. Cela comprend les personnels des hôtels, des maisons d’hôtes, des restaurants et des agences de voyages. Cette aide sera versée pendant 3 mois supplémentaires jusqu’à la fin décembre 2020. Les entreprises privées du secteur du tourisme doivent aussi participer sur une base volontaire en plus de la contribution du gouvernement royal.

Luu Meng : le secteur du tourisme ne montre aucun signe de retour à la normale
Luu Meng : le secteur du tourisme ne montre aucun signe de retour à la normale

Le gouvernement a également décidé de prolonger l’exonération pour tous les types de taxes mensuelles concernant les hôtels, pensions, restaurants et agences de voyages enregistrés auprès du Département général des impôts. Cette exonération concerne les entreprises du secteur touristique exerçant des activités commerciales uniquement à Phnom Penh, Siem Reap, Sihanoukville, Kep, Kampot, Bavet et Poipet pendant 3 mois supplémentaires, d’octobre à décembre 2020.

Pour ces entreprises touristiques, les paiements obligatoires concernant les primes d’ancienneté sont suspendus jusqu’à fin décembre 2020. Si la situation économique revient à la normale, ces paiements reprendront sur les bases précédentes : l’employeur paie 2 % et l’employé 2 %. Le texte du gouvernement mentionne également :

« Au cas où les difficultés économiques liées à la pandémie perdureraient, le gouvernement royal envisagera des alternatives pour aider les entreprises et employés »

La taxe sur les brevets et la taxe nominale sont exonérées jusqu’à fin décembre 2020 pour les agences de voyages et autres opérateurs touristiques. Par ailleurs, pour aider le secteur de l’aviation, le gouvernement a décidé d’étendre la taxe minimum de trois mois supplémentaires d’octobre à décembre 2020 aux compagnies aériennes enregistrées au Cambodge. Le paiement des redevances minimum de l’aviation civile est prolongé pendant deux mois supplémentaires jusqu’à fin décembre 2020, avec la possibilité pour les compagnies aériennes d’organiser le paiement de ces dettes de façon échelonnée après cette prolongation.

Réunion des membres de la « Cambodia Tourism Federation – Fédération du Tourisme au Cambodge »
Réunion des membres de la « Cambodia Tourism Federation – Fédération du Tourisme au Cambodge »

Requêtes du secteur privé

Les mesures prises par le gouvernement royal sont une réponse directe des doléances exprimées par les professionnels du tourisme et de la restauration. Au nom de la « Cambodia Tourism Federation – Fédération du Tourisme au Cambodge », et appuyé par les associations « Cambodia Hotel Association » et « Cambodia Restaurant Association », le président Luu Meng a fait par des inquiétudes grandissantes des acteurs du secteur. Dans une lettre adressée au ministre des Finances, S.E. Dr AUN Pornmoniroth, il explique :

« Le Cambodge peut se prévaloir d’un certain succès dans la lutte contre la propagation du COVID-19, malgré la pandémie affectant la majeure partie du monde. Cependant, la grave crise économique perturbe le secteur du tourisme qui ne montre aucun signe de retour à la normale »

«Nous devons affronter le spectre d’une profonde récession touchant toutes nos entreprises. Les prévisions des partenaires de développement sont continuellement révisées à la baisse, mois après mois, et l’ampleur de l’impact de cette crise dans l'avenir reste encore inconnue ».

Luu Meng, président de la « Cambodia Tourism Federation – Fédération du Tourisme au Cambodge »
Luu Meng, président de la « Cambodia Tourism Federation – Fédération du Tourisme au Cambodge »

Et, M. Luu Meng cite les informations fournies par les membres au sein de la Cambodia Hotel Association et de la Cambodia Restaurant Association qui montrent que les affaires sont constamment en baisse, de plus de 90 % à Siem Reap, d’environ 50 % à Sihanoukville et Phnom Penh. Il mentionne également les hôtels de marque internationale et les fournisseurs de services de restauration, « plus gravement touchés, car ils dépendent quasi exclusivement du marché des voyageurs internationaux ».

Le président de la Cambodia Tourism Federation ajoute :

« Des centaines d’hôtels sont fermés et plusieurs dizaines de milliers de travailleurs sont au chômage. Chaque semaine apporte son lot de nouvelles fermetures. Alors que certains maintiennent une activité avec le marché intérieur, nous tenons à insister sur le fait qu’une reprise complète n’est pas envisageable tant que subsistent les restriction sur les touristes internationaux. »

« L’approche très réactive du gouvernement royal destinée à atténuer les effets dévastateurs de l’effondrement du tourisme pendant et après le COVID-19 n’a été confirmée que jusqu’à fin septembre 2020. Alors que cette crise s’aggrave et que le Cambodge reste fermé du tourisme international, il nous semble essentiel que l’ensemble des mesures de soutien au secteur soit prolongé au-delà du 30 septembre 2020 », conclut le président sur ce point.

Voix unifiée du tourisme

La lettre de la fédération a été envoyée quatre jours avant la publication de la prolongation des aides et exonérations accordées par le gouvernement. Portant les voix des restaurateurs, des hôteliers et des agents de voyage, M. Luu Meng a montré que le secteur pouvait trouver dans la Fédération du Tourisme au Cambodge non seulement un porte-parole efficace, mais aussi un interlocuteur privilégié et réactif auprès du gouvernement royal qui, comme le montrent ces dernières décisions, a une nouvelle fois, pris en compte les doléances des professionnels du secteur.

« L’ensemble du secteur touristique est reconnaissant envers le gouvernement royal d’avoir prolongé ces aides et incitations », exprimait l’un des membres de la fédération à l'annonce de la nouvelle.

D’autres suggestions pour affronter la crise et préparer l'avenir du secteur touristique au Cambodge ont été émises par M.Meng dans sa missive destinée au ministre, nous y reviendrons très prochainement.

CG. Illustrations CTF

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône