Économie : Garder les échanges Cambodge — Malaisie sur une trajectoire positive

Le Cambodge et la Malaisie se sont engagés à développer davantage le commerce et les investissements. Le Premier ministre Hun Sen a demandé à son homologue malaisien Ismail Sabri Yaakob d’inciter les entreprises de son pays à acheter davantage de riz cambodgien.

Le Premier ministre Hun Sen (à droite) rencontre son homologue malaisien Ismail Sabri Yaakob au Palais de la Paix à Phnom Penh le 24 février.
Le Premier ministre Hun Sen (à droite) rencontre son homologue malaisien Ismail Sabri Yaakob au Palais de la Paix à Phnom Penh le 24 février.

Lors d’une conférence de presse conjointe au Palais de la Paix à Phnom Penh, Hun Sen a déclaré que les deux pays avaient discuté d’une série de moyens possibles pour développer le commerce bilatéral.

« J’ai lancé un appel au Premier ministre malaisien pour qu’il plaide en faveur de l’exportation de davantage de riz usiné du Cambodge, ou d’investissements dans des rizeries, des entrepôts ou des réseaux d’approvisionnement pour fournir du riz usiné du Cambodge à la Malaisie, dans le cadre des efforts visant à accroître les volumes d’échanges », a-t-il déclaré.

Le Premier ministre a déclaré que la Malaisie était le plus gros acheteur de riz blanchi cambodgien de l’ASEAN de 2017 à 2021, et que le Cambodge souhaitait que cette nation maritime d’Asie du Sud-Est achète davantage de ses produits agricoles.

Malgré les perturbations liées au Covid-19, le commerce entre les deux pays a connu une croissance remarquable l’année dernière, a noté Hun Sen. Les chiffres du ministère du Commerce indiquent que le volume des échanges Cambodge-Malaisie a dépassé les 500 millions de dollars en 2021, soit une augmentation de 13,14 % par rapport aux 442 millions de dollars de l’année précédente.

L’année dernière, les exportations cambodgiennes vers la Malaisie ont dépassé 101 millions de dollars, en hausse de 2,62 % par rapport à plus de 98 millions de dollars en 2020, et les importations ont dépassé 399 millions de dollars, en hausse de 16,16 % en glissement annuel par rapport à plus de 343 millions de dollars un an plus tôt.

S.E. Hun Sen a prédit que la croissance du commerce bilatéral resterait sur une trajectoire positive jusqu’en 2022.

Le Premier ministre malaisien a quant à lui indiqué que les échanges commerciaux étaient encore faibles, mais qu’il existait un potentiel d’expansion, compte tenu de la nature des portefeuilles d’exportation des deux pays, notamment dans le domaine de l’agriculture.

Ismail Sabri a souligné l’importance des entreprises malaisiennes au Cambodge, qui, selon lui, offrent des possibilités d’emploi et stimulent le développement économique :

« Nous devons encourager nos deux pays à promouvoir la coopération dans des domaines tels que les technologies de l’information et de la communication (TIC), les technologies financières, les petites et moyennes entreprises (PME) et les jeunes pousses. »

Le Premier ministre a également suggéré aux communautés d’affaires des deux pays d’explorer les moyens de stimuler le commerce et les investissements bilatéraux.

Hun Sen a affirmé que la Malaisie était classée au troisième rang au cours des cinq dernières années pour le « nombre d’investisseurs », et a déclaré qu’il espérait davantage d’investissements malaisiens maintenant que la nouvelle loi sur les investissements est en place.

Le Cambodge encourage les entreprises malaisiennes à entreprendre et à investir dans le Royaume, notamment dans des domaines tels que l’immobilier, la construction, les pièces détachées automobiles, les infrastructures et la nourriture halal, a-t-il ajouté.

Le Conseil pour le développement du Cambodge (CDC) indique que la Malaisie a investi plus de 3,15 milliards de dollars dans le royaume à la fin de 2021.

Hom Phanet avec notre partenaire The Phnom Penh Post

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône