Économie & Forum d'Affaires : Pour une nouvelle relation France - Cambodge

Le rideau est tombé vendredi sur l’exceptionnel et riche Forum d’Affaires France & Cambodge qui aura accueilli plus de 200 participants venus de France et des pays alentour et de chefs d’entreprise locaux.

Le rideau est tombé vendredi sur l’exceptionnel et riche Forum d’Affaires France & Cambodge qui aura accueilli plus de 200 participants venus de France et des pays alentour et de chefs d’entreprise locaux.

Organisé par les Conseillers du Commerce extérieur de la France et la Chambre de Commerce et d’Industrie France Cambodge, cet événement marquait le retour de ces grandes rencontres entre entrepreneurs et responsables institutionnels en présentiel dont le pays s’est trouvé privé pendant deux années en raison de la crise sanitaire.

Au-delà d’un forum « très économique », cette initiative aura aussi permis aux participants de nouer des contacts pour certains, de simplement découvrir le pays pour d’autres ou d’arriver avec de fermes intentions de travailler dans le Royaume.

À cet effet, les deux partenaires du forum avaient proposé un programme exceptionnellement riche d’ateliers et de conférences qui avait pour ambition de donner une image aussi complète que possible des opportunités d’affaires, du contexte économique des secteurs clés et de donner l’opportunité aux chefs d’entreprise qui avaient effectué le déplacement d’échanger avec leurs homologues installés dans le pays, mais aussi avec quelques responsables gouvernementaux.

Ne pas perdre de temps

Dès la veille du forum, deux événements « en marge » ont eu lieu avec les réseaux OSCI (fédération de sociétés privées dédiées au développement international) et la French Tech qui organisaient leurs réunions régionales annuelles.

Ouverture du forum à l'IFC
Ouverture du forum à l'IFC

Le forum proprement dit a débuté officiellement le jeudi matin dans les locaux de l’Institut Français du Cambodge ou les participants, après un petit déjeuner bien convivial dans le bistro de l’institut, ont eu l’opportunité d’assister à une première conférence dédiée aux solutions de financement public et privé disponibles au Cambodge avec plusieurs interventions assez spécialisées dont la première fut proposée par Élodie Barria, que la communauté d’affaires française locale connaît bien puisqu’elle fut il y a quelques années, directrice de la CCIFC à Phnom Penh et qui est aujourd’hui Responsable Régionale Asie Pacifique de la Banque publique d’investissement (Bpifrance).

M. Philippe Baudry, conseiller économique de l’Ambassade de France au Cambodge et Élodie Barria, Responsable Régionale Asie Pacifique de la Banque publique d’investissement
M. Philippe Baudry, conseiller économique de l’Ambassade de France au Cambodge et Élodie Barria, Responsable Régionale Asie Pacifique de la Banque publique d’investissement

En dix minutes montre en main, chacun des participants a du présenter la mission de son organisme ou entreprise et surtout les possibilités d’intervention en termes d’aide au développement vers l’international, de financement classique et aussi d’assurance.

Ainsi, Raphaël De Guerre, responsable régional de Proparco, Cécile Boury, représentante de l’OSCI, M. Philippe Baudry, conseiller économique de l’Ambassade de France au Cambodge et Cindy Nguyen, de la BRED Bank Cambodia ont effectué leur présentation et répondu aux quelques questions de l’assistance.

Des prestations qui méritent quelques félicitations tant ces derniers ont su en un temps relativement court proposer une présentation plutôt éclairante de mécanismes d’intervention, parfois assez techniques et complexes, et d’assistance de source française qui ne sont pas forcément bien connus dans le Royaume.

Gastronomie locale et encouragements

C’est au Sofitel Phnom Penh Phokeethra que le forum s’est poursuivi autour d’un déjeuner dédié aux spécialités locales avec une salade de mangue épicée, du Amokh de poisson et le très cambodgien flanc dans la citrouille.

Au cours de ce repas, Messieurs Arnaud Darc, président du comité local des CCE de la France et Soreasmey Ke Bin, Président de la CCIFC ont rappelé les nombreux attraits que le Royaume proposait en termes d’investissement, de fiscalité, mais aussi de qualité de vie :

« Le Cambodge est un pays attractif en termes d’investissements directs étrangers, mais c’est aussi un pays ou il fait bon vivre », soulignaient Arnaud Darc et Soreasmey Ke Bin qui ne cachaient pas leur satisfaction que ce forum puisse avoir lieu et donner ainsi une image fidèle du Cambodge, un pays accueillant, avec un potentiel économique parfois sous-estimé et trop peu connu et surtout un contexte juridique rassurant pour les investisseurs étrangers.

Le représentant du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères pour les relations économiques avec les pays de l’ASEAN, François Corbin
Le représentant du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères pour les relations économiques avec les pays de l’ASEAN, François Corbin

Un sentiment relayé par le représentant du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères pour les relations économiques avec les pays de l’ASEAN, François Corbin, pour qui « les atouts de l’ASEAN et du Cambodge sont encore sous-estimés en Europe et en France ».

L’invité de marque de ce forum soulignait toutefois le succès des entreprises qui avaient mis un premier pied dans le Royaume pour se développer ensuite dans la région ».

Ce fut ensuite au tour de Son Excellence Sok Chenda Sophea, ministre et secrétaire général du Conseil pour le Développement du Cambodge de proposer un discours résolument francophone et francophile, rappelant les liens qui unissaient la France et le Royaume depuis de longues années et la volonté du gouvernement d’offrir un environnement d’affaires au sein duquel les entreprises étrangères ont la possibilité de s’installer, de s’épanouir et même de faire entendre leur voix au sein des instances gouvernementales à travers les groupes de travail spéciaux public-privé dont certains chefs d’entreprise locaux font partie.

Son Excellence Sok Chenda Sophea, ministre et secrétaire général du Conseil pour le Développement du Cambodge
Son Excellence Sok Chenda Sophea, ministre et secrétaire général du Conseil pour le Développement du Cambodge

Un discours résolument tourné vers ses « amis français » pour lesquels il ne modère pas son attachement et son souhait de voir les relations économiques entre les deux pays se développer davantage.

En effet, sur ce point, Messieurs Ke Bin et Darc ont aussi souligné la marge de progression encore très perfectible pour que ces relations s’accroissent sensiblement :

« Avec plusieurs centaines de millions d’Euros de stock d’investissements annuels et une communauté d’affaires comptant plus de 400 entrepreneurs et dirigeants français — en comptant les succursales de grands groupes et les chefs d’entreprise de droit cambodgien —, la France demeure parmi les premiers investisseurs européens dans le Royaume.

La communauté d’affaires française est aussi la communauté occidentale la mieux représentée au Cambodge. Cette présence économique repose à la fois sur les investissements de grands groupes (Vinci, Total, Accor, Bred, Bolloré, etc.) et sur de nombreuses PME créées par des Français, principalement dans les secteurs de la restauration, de la construction, de la Santé, des services et du numérique », précisaient-ils, ajoutant :

« En 2020, le commerce entre les deux pays était estimé à 1,06 milliard d’Euros. En 2020, le Cambodge était le 107e client de la France et son 48e fournisseur. Au sein de l’ASEAN, le Royaume est le septième client de la France. »

Messieurs Ke Bin et Darc ont aussi souligné la marge de progression encore très perfectible pour que ces relations s’accroissent sensiblement
Messieurs Ke Bin et Darc ont aussi souligné la marge de progression encore très perfectible pour que ces relations s’accroissent sensiblement

Le Cambodge est le 61e partenaire commercial de la France. Toutefois, les statistiques concernant le poids des entreprises françaises dans les secteurs d’activité, les revenus actualisés issus des groupes d’affaires et PME français ne sont pas disponibles et sont probablement obérés par les deux ans de crise dus à la situation sanitaire.

Mais, l’ensemble des groupes d’affaires et PME « d’origine » française évoluant dans le Royaume figurent parmi les premiers employeurs du Royaume (Cambodia Airports) et ont été en mesure d’affronter les sérieuses difficultés économiques liées à la crise du Covid-19 et de poursuivre leurs activités, faut-il mentionner.

Abondance et variété

Dans l’après-midi, ce fut au tour de Catherine Chan, femme d’affaires dynamique et créative, d’accueillir la délégation au sein de The Factory Phnom Penh, un espace commercial, mais aussi culturel et sportif qu’elle a créé dans les locaux d’une ancienne usine de la capitale.

Un espace fréquemment animé par des initiatives françaises telles que spectacles, marchés artisanaux, conférences et autres manifestations artistiques.

M. Sothea Sambath, PDG de Auskhmer (branche F&B du groupe Worldbridge) et Antoine Bancel, fondateur de Bodia Spa
M. Sothea Sambath, PDG de Auskhmer (branche F&B du groupe Worldbridge) et Antoine Bancel, fondateur de Bodia Spa

Et ce fut l’un des temps forts et originaux de ce forum d’Affaires. Avec une vingtaine de mini-conférences en simultané dans différents espaces de The Factory, les participants ont eu l’occasion de se faire une idée plutôt précise des secteurs porteurs de l’économie cambodgienne et d’écouter quelques histoires à succès d’entrepreneurs français ou franco-cambodgiens installés dans le pays.

Du tourisme au commerce de détail en passant par la santé et bien d’autres, les intervenants triés sur le volet ont littéralement enthousiasmé leur auditoire.

M. Dara Huot, PDG de Phare Circus
M. Dara Huot, PDG de Phare Circus

En témoignent les nombreuses questions de l’auditoire et les discussions très animées qui avaient lieu durant les pauses. Et, le menu de ces interventions s’est révélé assez pertinent dans la mesure ou il ne se limitait pas à de simples présentations d’activités ou de parcours. Dans le souci de montrer le pays avec une vision transparente, les exposés et débats concernant les méthodes de travail avec les conglomérats locaux, la possibilité d’en savoir plus sur les consommateurs cambodgiens ont été des sujets fort instructifs sur un aspect essentiel de l’environnement « business » du Royaume et ces spécificités.

Nous ne manquerons pas d’ailleurs de revenir plus en détail sur quelques-unes de ces interventions dans nos prochaines éditions.

Belle soirée

Le plaisir de Son Excellence Sok Chenda Sophea était bien visible lors de la soirée du jeudi proposée dans les bâtiments et espaces verts du Conseil pour le Développement du Cambodge.

À cette occasion, le Secrétaire Général du CDC a renouvelé, lors de son discours, son attachement, à « cette relation unique » qu’il souhaite voir s’épanouir davantage entre les deux pays. Il offrira également à chaque délégué un flacon du parfum « In the arboretum », né de la collaboration entre le plasticien cambodgien Sopheap Pich et la parfumeuse française Violaine Collas.

Dans le parc du Conseil pour le Développement du Cambodge
Dans le parc du Conseil pour le Développement du Cambodge

Autour d’un buffet généreusement abondé par les chefs des restaurants Malis et Khéma du groupe Thalias, les invités ont pu ainsi découvrir ce merveilleux endroit qui n’avait été auparavant ouvert au public qu’à une seule reprise.

Un court spectacle proposé par les danseuses sacrées d’Angkor a également reçu une belle ovation du public. Un ballet porté par la symphonie d’une seule flûte et contant l’histoire tragique d’un jeune couple royal dont le destin est frappé par la guerre et qui provoquera un siècle de tristesse et de larmes.

Les danseuses sacrées d’Angkor
Les danseuses sacrées d’Angkor

« je me suis senti privilégié alors que les danseuses sacrées d’Angkor m’ont touché par leur grâce. Il y avait une émotion intense, c’était presque magnétique, car nous étions en présence de la perfection, n’osons pas bouger de peur que ce soit un rêve qui s’évapore… Cette image restera gravée dans mon imagination », confiait Arnaud Darc à l’issue de cette belle prestation des danseuses de Ravynn Coxen, fondatrice de l’école.

Liens privilégiés

Retour à un format plus conventionnel le vendredi matin avec une conférence hébergée dans les locaux du splendide Raffles hôtel le Royal. Cet événement proposait aux participants d’en apprendre un peu plus à propos de certains liens étroits entretenus par la France avec les autorités cambodgiennes (ministères de l’Économie et des Finances, Commerce, Transports, Affaires étrangères, Industrie, Sciences et Technologies, Aménagement du territoire et Construction…).

Des liens qui illustrent parfaitement la relation économique privilégiée que la France et le Cambodge entretiennent depuis plusieurs décennies.

Jacques Pellet, Ambassadeur de France au Cambodge
Jacques Pellet, Ambassadeur de France au Cambodge

Après les discours d’introduction de Jacques Pellet, Ambassadeur de France au Cambodge et de SE Dr Kan Chanmeta, secrétaire d’État auprès du ministère de l’Industrie, des Sciences, des Technologies et de l’Innovation, le public a pu assister à une table ronde sur cette thématique des Infrastructures avec les interventions de S.E. Keo Rottanak, directeur général d’Électricité du Cambodge (EDC), S.E Long Naro, directeur général de la Régie des eaux de Phnom Penh (PPWSA), M. Hervé Meljac, représentant d’Électricité de France, Cédric Roude, directeur du projet Bakheng pour VINCI Construction Grands Projets, Audray Souche, associée directrice régionale de DFDL et Emmanuel Dollfus, directeur adjoint de l’Agence Française de Développement.

Autant d’intervenants de qualité qui ont brossé un tableau assez complet des grands partenariats qui unissent les deux pays en termes infrastructures.

Dialogue sur le thématique des Infrastructures modéré par M. Frantz Vaganay, conseiller du Commerce Extérieur de la France et fondateur/dirigeant de ATS Cambodia
Dialogue sur le thématique des Infrastructures modéré par M. Frantz Vaganay, conseiller du Commerce Extérieur de la France et fondateur/dirigeant de ATS Cambodia

Une seconde table ronde portait sur la thématique de l’agriculture et de l’agro-industrie avec les interventions de Raphaël De Guerre (Proparco), Sok Hach, président de Golden Rice, Guy Porée, fondateur de La Plantation, S.E. Chhan Kanora, conseiller auprès du Ministère du Commerce et Hym Piseth, membre du conseil d’administration de la « Kampot Pepper Promotion Association ».

Le tout animé par Ratana Phurik Callebaut, consultante dans les secteurs privés et investissements.
Le tout animé par Ratana Phurik Callebaut, consultante dans les secteurs privés et investissements.

Aquation

La dernière demi-journée était inspirée du format proposé à The Factory Phnom Penh, mais, cette fois-ci, dans les locaux d’Aquation Office Park, un endroit d’inspiration très française et situé sur la presqu’île de Koh Pich.

Après un déjeuner en plein air autour d’un excellent buffet proposant quelques spécialités locales, une dizaine de participants de l’étranger ont eu la possibilité de « pitcher » leur entreprise, à savoir présenter leur activité en France ou dans la région aux entrepreneurs locaux et susciter ainsi, peut-être, partenariats, relations commerciales ou franchises. C’est, officiellement, sur ces derniers ateliers que s’est clôturé ce forum d’affaires.

dans les locaux d’Aquation Office Park, un endroit d’inspiration très française et situé sur la presqu’île de Koh Pich
Aquation Office Park, un endroit d’inspiration très française et situé sur la presqu’île de Koh Pich
« Intense, intéressant, passionnant, varié, bien organisé, etc. » furent les termes récurrents entendus lors des conversations entre délégués.

Vrai que les équipes en charge de cet événement qui deviendra probablement une référence, n’ont pas ménagé leurs efforts pour la réussite de forum d’affaires et cela mérite un grand bravo et beaucoup d’encouragements pour que leurs incroyables efforts soient récompensés par une « nouvelle relation économique » entre les deux partenaires. C’était tout le sens de cette belle et fructueuse initiative.

Restez connectés

Nous reviendrons plus en détail sur quelques-unes de ces thématiques et interventions dans nos prochaines éditions. Restez connectés sur Cambodge Mag tout la semaine.

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône