top of page
Ancre 1

Un rebond durable : Analyse de la reprise du tourisme au Cambodge (2019-2024)

La pandémie de COVID-19 a gravement affecté le tourisme mondial, et le Cambodge n’a pas fait exception. Cependant, les données de 2019 à 2023 mettent en évidence une tendance significative à la reprise, en particulier en ce qui concerne les arrivées par voie aérienne. Cette analyse souligne la résilience du secteur touristique cambodgien et donne un aperçu du processus de reprise et des difficultés actuelles.

Angkor Wat. Photo Unsplash (cc)
Angkor Wat. Photo Unsplash (cc)

Introduction

Saviez-vous que le Cambodge a connu une chute brutale de 82 % des arrivées aériennes entre 2019 et 2022 ? La pandémie de COVID-19 a perturbé les voyages dans le monde entier, frappant durement l’industrie du tourisme. Cependant, les statistiques récentes font état d’une reprise prometteuse. Cet article se penche sur le rebond du secteur touristique cambodgien de 2019 au premier trimestre de 2024, en mettant en évidence des idées clés et en proposant des recommandations pour une croissance durable.

 

Vue d’ensemble des arrivées internationales

2019 : Total des arrivées internationales = 6 610 592

Arrivées par avion : 4 403 995

2022 : Total des arrivées internationales = 2 276 626

Arrivées par avion : 791 603

2023 : Total des arrivées internationales = 5 453 231

Arrivées par avion : 1 866 231

2024 (T1) : Total des arrivées internationales = 1 582 677

Arrivées par avion : 641 713

 

Comparaison des arrivées par avion

2019 à 2022 : Le nombre total d’arrivées par avion est passé de 4 403 995 en 2019 à 791 603 en 2022, soit une baisse de 82 %.

2019 à 2023 : Le nombre total d’arrivées par voie aérienne est passé de 791 603 en 2022 à 1 866 231 en 2023, soit une augmentation de 135,8 %, mais toujours 57,6 % en dessous des niveaux de 2019.

2019 à 2024 (T1) : Les arrivées aériennes du T1 en 2024 étaient de 641 713, reflétant une tendance à la hausse continue par rapport aux années précédentes, mais toujours en dessous des niveaux d’avant la pandémie.

 

Points clés

Impact du COVID-19

Les données reflètent clairement l’impact sévère de la pandémie de COVID-19 sur le secteur touristique cambodgien. La chute brutale des arrivées en 2020 et 2021 met en évidence les restrictions imposées aux voyages à l’échelle mondiale et la perte de confiance des consommateurs. En 2022, on observe une certaine reprise, mais les niveaux restent nettement inférieurs aux chiffres d’avant la pandémie.

Reprise en 2023

L’augmentation substantielle en 2023 suggère une forte reprise, les arrivées par avion ayant plus que doublé par rapport à 2022. Toutefois, malgré cette tendance positive, les chiffres restent inférieurs aux niveaux d’avant la pandémie, ce qui indique que le secteur se trouve toujours dans une phase de reprise.

Performance des principaux aéroports

Aéroport international de Phnom Penh : a connu une augmentation significative, passant de 609 667 arrivées en 2022 à 1 365 735 en 2023.

Aéroport international de Siem Reap : a connu une croissance de 165 180 arrivées en 2022 à 484 742 en 2023, ce qui indique une reprise plus forte dans le secteur du tourisme

Aéroport international de Sihanouk : a affiché des gains plus modestes, reflétant les difficultés persistantes à attirer les touristes.

Tendances pour le premier trimestre 2024

  • Aéroport international de Phnom Penh : Les arrivées ont augmenté de 339 291 en 2023 au 1er trimestre à 431 264 en 2024 au 1er trimestre

  • Aéroport international de Siem Reap Angkor : Arrivées en hausse de 138 046 en 2023 Trimestre 1 à 206 788 en 2024 Trimestre 1

  • Aéroport international de Sihanouk : Arrivées en légère baisse de 4 245 en 2023 Trimestre 1 à 3 661 en 2024 Trimestre 1

Conclusion

Les données soulignent la résilience du secteur touristique cambodgien, qui a fortement rebondi en 2023 et a continué à croître au premier trimestre 2024. Cependant, l’écart entre l’année pré-pandémique (2019) et la dernière année (2024) souligne que le secteur est toujours en phase de reprise, avec des efforts continus nécessaires pour atteindre et dépasser les pics précédents. L’augmentation significative des arrivées aériennes en 2023 et au premier trimestre 2024 est un signe positif, indiquant un regain d’intérêt et de confiance pour visiter le Cambodge.

Les mesures proactives du gouvernement cambodgien, telles que la mise en œuvre de protocoles sanitaires rigoureux et le lancement de campagnes de marketing, ont joué un rôle crucial dans le rétablissement de la confiance des touristes. À l’avenir, il sera essentiel de continuer à mettre l’accent sur l’amélioration de la sécurité, la promotion des attractions du pays et le soutien de l’infrastructure touristique pour parvenir à une reprise complète et à une croissance soutenue du secteur touristique cambodgien.

 

Analyse des arrivées de touristes et des ventes de billets pour Angkor de 2019 à mai 2024

Le rapport fourni par les autorités offre une analyse détaillée des arrivées de touristes et des ventes de billets pour le complexe d'Angkor de 2019 à mai 2024.

Les données révèlent des changements significatifs dans les tendances du tourisme, mettant en évidence l’impact de la pandémie de COVID-19 et la période de rétablissement qui a suivi. Voici les principaux points et informations du rapport :

Arrivée de touristes — Vue d’ensemble

2019 (janvier-mai) : Total des arrivées internationales = 1 117 831

Ventes de billets pour Angkor : Volume élevé (chiffres exacts non précisés)

2024 (janvier-mai) : Total des arrivées internationales = 472 258

Ventes de billets pour Angkor : Diminution significative par rapport aux estimations de 2019

Informations clés

Impact du COVID-19

Les données montrent une baisse spectaculaire des arrivées de touristes et des ventes de billets d’Angkor en 2020 et 2021, reflétant l’impact mondial de la pandémie de COVID-19. En 2024, on observe une reprise notable, mais les niveaux restent inférieurs aux chiffres d’avant la pandémie.

Reprise en 2024

En 2024, les arrivées de touristes et les ventes de billets d’Angkor se sont nettement redressées par rapport à 2022 et 2023, même si les chiffres restent nettement inférieurs à ceux de 2019.

 

Analyse détaillée par pays (janvier-mai 2024 vs janvier-mai 2019)

  • USA : 49 255 arrivées en 2024 contre 80 425 en 2019, soit une baisse de 38,76 %.

  • Royaume-Uni : 44 607 arrivées en 2024 contre 60 073 en 2019, soit une baisse de 25,75 %

  • France : 41 819 arrivées en 2024 contre 52 303 en 2019, soit une baisse de 20,04 %.

  • Corée du Sud : 40 666 arrivées en 2024 contre 74 587 en 2019, soit une baisse de 45,48 %

  • Chine : 33 293 arrivées en 2024 contre 409 479 en 2019, soit une diminution de 91,87 %

Pays avec des changements notables

  • Espagne : Relativement stable avec seulement une diminution de 3,74 %

  • Inde : légère baisse de 8,22 %

  • Indonésie : augmentation notable de 5,09 %

 

Ventes de billets pour Angkor

Globalement, on constate une baisse de 58 % des ventes de billets pour Angkor de janvier à mai 2024 par rapport à la même période en 2019.

Baisse significative des achats de billets par les touristes thaïlandais et vietnamiens, avec seulement 2 % des touristes thaïlandais et 4 % des touristes vietnamiens qui achètent des billets pour Angkor en 2024, contre respectivement 18 % et 9 % en 2019.

Les touristes français ont le pourcentage le plus élevé d’achats de billets pour Angkor, soit 91 %.

Points importants

Ventes globales de billets : En mai 2024, les ventes de billets pour Angkor sont en baisse de 58 % par rapport à la même période en 2019.

Pays avec une baisse minimale : L’Espagne et l’Inde affichent une baisse de moins de 10 % des ventes de billets pour Angkor.

Augmentation des ventes : L’Indonésie a connu une légère augmentation des ventes de billets.

Touristes thaïlandais et vietnamiens : Baisse significative du pourcentage de ces touristes achetant des billets pour Angkor.

Touristes français : Maintiennent le pourcentage le plus élevé d’achats de billets pour Angkor, ce qui indique un fort intérêt malgré les baisses globales.

 

Conclusion

Les données soulignent l’impact significatif de la pandémie de COVID-19 sur le secteur touristique cambodgien, avec une diminution sensible des arrivées de touristes et des ventes de billets pour le complexe d’Angkor entre 2019 et 2024. Bien qu’il y ait eu une reprise en 2024, les niveaux sont encore nettement inférieurs aux résultats obtenus avant la pandémie.

Le rapport souligne la nécessité de poursuivre les efforts pour promouvoir le Cambodge en tant que destination touristique, en se concentrant sur l’augmentation des ventes de billets pour des attractions clés comme Angkor. Le gouvernement cambodgien et les acteurs du tourisme devraient envisager des campagnes de marketing ciblées et des mesures incitatives pour attirer davantage de touristes et les encourager à visiter les sites du patrimoine culturel.

Recommandations

Campagnes de marketing : Renforcer les efforts de marketing international pour promouvoir le Cambodge comme une destination sûre et attrayante.

Mesures d’incitation : Offrir des incitations telles que des billets à prix réduit ou des forfaits groupés afin d’augmenter les ventes de billets pour des attractions telles qu’Angkor.

Se concentrer sur les marchés clés : élaborer des stratégies spécifiques pour cibler les pays qui affichent une résistance ou une croissance du nombre de touristes, tels que l’Inde et l’Indonésie.

Améliorer l’expérience des visiteurs : améliorer les installations et les services sur les sites touristiques afin d’accroître la satisfaction des visiteurs et d’encourager les visites répétées.

Collaborer avec les compagnies aériennes : établir des partenariats avec les compagnies aériennes pour proposer des formules de voyage et des promotions attrayantes afin de stimuler les arrivées internationales.

Ces mesures peuvent contribuer à accélérer le redressement du secteur touristique cambodgien et à le ramener à son niveau d’avant la pandémie. En tant que président de Thalias, je suis optimiste quant à l’avenir et je m’engage à soutenir les initiatives qui garantiront la croissance durable de notre industrie touristique.

1 Comment

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
Guest
Jun 13

Retraité au Cambodge, j'étais cadre en Suisse dans un groupe hôtelier 4 étoiles, entre autres : j'ai tenté de lire ce rapport ... J'étais un homme de terrain, pas de bureau.


Je n'ai rien lu en qui concerne le touriste potentiel, avec son pouvoir d'achat, ses X jours de vacances dont combien pour l'aller et combien pour le retour ? Que reste t-il réellement en jours, pour visiter le pays ? Cout total ?


Que les décideurs fassent l'expérience, que je connais depuis 10 ans, de quitter à 6 h du matin une ville de province en Europe, puis train avec des horaires décalés par rapport aux vols, (sauf grève française) bus, taxi, parfois hôtel à Paris, escales, retards, poids…


Like

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône
bottom of page