Sport : Développer le football féminin cambodgien pour les Jeux de 2023

La toute nouvelle ligue de football féminin démarrera les compétitions ce weekend avec plusieurs équipes qui s’affronteront en matches amicaux.

Photographie Phnom Penh Crown FC

Il s'agit d'une initiative de la fédération nationale de football du royaume, destinée à permettre de recruter les meilleures joueuses susceptibles de participer aux Jeux de l’Asie du Sud-Est 2023 qui auront lieu au Cambodge.

Sur le terrain

La Ligue des femmes cambodgiennes, qui comprend quatre équipes féminines provenant de clubs de football professionnels, organisera ses premiers matchs dimanche prochain. Cette première saison se déroulera jusqu’en décembre 2020, a précisé Puth Thyda, vice-présidente du comité de football féminin de la Fédération de football du Cambodge.

« 25 des meilleures joueuses seront sélectionnées pour s’entraîner en Chine pendant trois ans à l’approche des Jeux de l’Asie du Sud-Est », a-t-elle annoncé.

La première saison de la Ligue féminine cambodgienne comprendra 45 matchs disputés le dimanche après-midi, les premiers matchs étant disputés ce dimanche, et les matchs éliminatoires prévus pour décembre. La coach de l’équipe féminine du Phnom Penh Crown Football Club, Mao Savin, a vivement salué la création de cette nouvelle ligue pour soutenir les joueuses, une initiative qu’elle attendait depuis des années :

« J’espèrais depuis longtemps une ligue de football féminine développée par la Fédération de football, mais je n’ai pas eu la chance en tant que joueuse »

Mao Savin, 27 ans, a commencé à jouer au football à 15 ans et à entraîner l’équipe féminine de Phnom Penh Crown en 2018.

Développer le football féminin

« Mais je suis heureuse que la Fédération de football ait créé cette ligue… pour donner aux femmes une chance de jouer, mais aussi de s’émanciper », dit-elle. En effet, selon Mao Savin, les footballeuses cambodgiennes sont encore rares, en partie à cause de l’hostilité de membres de la famille qui pensent que le football doit rester un jeu d’homme.

La coach a donc demandé aux parents de filles qui aiment le football de leur permettre de jouer, ce qui augmenterait le nombre de footballeuses dans le pays et aussi la probabilité que des Cambodgiennes soient recrutées par des équipes de football étrangères. Avec une ligue forte, l’équipe nationale aurait également de meilleures chances lorsqu’elle affronte des pays comme la Thaïlande et le Vietnam.

Vath Chamroeun, secrétaire général du Comité national olympique, a déclaré que la première ligue féminine visait également à encourager les clubs à développer des équipes féminines et à mesurer les capacités des joueuses au plus haut niveau en les faisant participer à plus de matchs :

« C’est un nouveau virage qui va dans la direction et la stratégie de la préparation pour Jeux de l’Asie du Sud-Est »

Les joueuses sélectionnées pour un entraînement de plusieurs mois en Chine feront partie des 110 athlètes cambodgiens de 12 disciplines qui commenceront à s’entraîner dans quelques semaines. Bien préparée, l’équipe féminine de football cambodgienne aurait un avantage aux Jeux de l’Asie du Sud-Est, car seules cinq ou six nations sont en compétition dans ce sport.

« C’est un avantage et l’équipe féminine peut même avoir plus de chances de réussir que l’équipe masculine », conclut Chamroeun.
Photographie Phnom Penh Crown FC

Cambodge_Mag_807x123_FR.jpg

S'abonner à Cambodgemag

  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône