Société : Le nombre de victimes de la route en baisse cette année

Au cours des 11 premiers mois de cette année, le nombre de décès dus aux accidents de la route a diminué de 162 par rapport à la même période en 2020, alors qu’un responsable du Comité national de la sécurité routière (CNSR) insiste pour que l’on redouble d’efforts en matière d’éducation et que soit mis en œuvre un plan clair de réduction des accidents.

Les autorités se rendent sur les lieux d'un accident de la circulation à Phnom Penh. Heng Chivoan
Les autorités sur les lieux d'un accident de la circulation à Phnom Penh. Photo Heng Chivoan

Selon Him Yan, chef adjoint de la police nationale et secrétaire général du CNSR, les 11 premiers mois de cette année ont enregistré 2 387 accidents de la route, contre 2 920 sur la même période en 2020.

Cette année, les accidents de la route ont fait 3 231 blessés et 1 345 morts, soit une baisse respective de 25,7 % et 10,7 % par rapport aux 4 351 et 1 507 de la même période en 2020.

M. Yan a déclaré que le nombre de victimes avait diminué « par suite du renforcement de la législation sur la circulation routière ».

Il a communiqué ces statistiques lors de la présentation de trois courts métrages éducatifs sur la sécurité routière le 21 décembre à Phnom Penh. Ces films ont été coproduits par la police nationale et la United Motion Picture Association of Cambodia.

Malgré la baisse du nombre de victimes de la route, M. Yan a exhorté les institutions concernées à prendre une part plus active dans la prévention et la réduction des accidents, ce qui doit être considéré comme un défi à long terme.

Il a déclaré que le nombre d’accidents pourrait augmenter à nouveau après la fin de la pandémie s’il manquait un projet concret de prévention.

Un accident de voiture dans le district de Kampong Seila de la province de Preah Sihanouk
Un accident de voiture dans le district de Kampong Seila de la province de Preah Sihanouk

Le directeur national de la Fondation asiatique pour la prévention des blessures, Kim Panga, a déclaré que le facteur humain constituait la cause de la plupart des accidents et des blessures et décès qui en résultent, notamment le non-port du casque, la conduite en état d’ivresse et le non-respect du Code de la route. Il a également fait remarquer que l’augmentation du nombre de véhicules sur la route était également en partie responsable de l’augmentation du nombre d’accidents :

« En plus d’éduquer le grand public, nous devrions nous concentrer sur l’aide aux groupes vulnérables comme les agriculteurs, les ouvriers d’usine et les étudiants. Une meilleure application de la loi est nécessaire pour aider à réduire le taux d’accidents ».

« S’il vous plaît, appliquez la loi jour et nuit sans distinction dans tout le pays afin de garantir que nos citoyens soient en sécurité lorsqu’ils voyagent », a-t-il conclu.

Long Kimmarita avec notre partenaire The Phnom Penh Post

Mots-clés :

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône