Innovation & Cambodge : Mojob, application pour une vie plus facile

Qui n’a jamais pesté devant la difficulté de trouver un électricien, un plombier ou un peintre qualifié à Phnom Penh en cas de panne ou de besoin urgent d’un professionnel qualifié ?

Elom Agbavitor, fondateur de Mojob

Tracas ménagers

Ces petits tracas peuvent parfois devenir de grands soucis. Un gérant d’hôtel de Phnom Penh raconte qu’après avoir embauché il y a quelque temps un électricien pour parer à des coupures de courant trop fréquentes, ce dernier s’était retrouvé avec de sérieux problèmes de courts-circuits qui avaient endommagé la quasi-totalité des appareils ménagers et électroniques de l’établissement… sous prétexte d’absence de prise de terre, l’électricien avait planté des barres de fer un peu partout, y compris en plein milieu des câbles d’alimentation…Si cette anecdote peut sembler tragi-comique, elle n’illustre pas moins le besoin d’un réseau de professionnels qualifiés directement accessibles par les particuliers.

Elom Agbavitor, serial entrepreneur

Elom Agbavitor, originaire de Strasbourg, a longtemps travaillé en Chine avant de s’installer au Cambodge. Ce jeune chef d’entreprise de 35 ans explique : « Ici, j’ai d’abord travaillé sur plusieurs projets de développements de livraisons et supermarchés en ligne. J’ai choisi aujourd’hui de me concentrer sur le projet Mojob, une application destinée à faciliter la recherche de services professionnels vers les particuliers au Cambodge ». Après avoir vécu quelques « déboires électriques », le Français raconte :

« Je cherchais un électricien à Phnom Penh depuis 6 semaines avant d’en trouver un qui vienne faire le travail. Malheureusement, dès son départ, je me suis rendu compte que l’électricité était à nouveau défectueuse. Il n’y avait aucun moyen pour le faire revenir afin de régler le problème sans frais supplémentaires »

« À ce moment précis, j’ai réalisé que le Cambodge avait besoin d’une plateforme où les utilisateurs peuvent contacter de vrais professionnels et évaluer leurs performances avant de partager l’expérience avec d’autres », conclut le fondateur de Mojob, également créateur de Poolup, une application de covoiturage au Cambodge.

Concept

La plateforme Mojob s’adresse à tous ceux qui auraient besoin de techniciens et de travaux de rénovation tels que peinture, plomberie, électricité, ou réparation d’électro-ménager. Il existe également une section proposant des services de ménage et de nourrice. En fait, le principe est de proposer une multitude de services en une seule et unique plateforme. Le concept avait déjà donné naissance à une première application développée il y a un an, mais il s’agissait alors plus d’un annuaire – listing que d’une offre de services suivie.

« Avec Mojob, nous proposons une ou plusieurs propositions, le client choisit et nous le mettons en contact avec notre prestataire moyennant une commission de 15 %. Il s’agit donc d’une mise en relation entre particuliers et professionnels », déclare l’entrepreneur.

« Notre force est que nous sélectionnons les professionnels listés sur notre plateforme, nous les rencontrons, vérifions leur expérience et leur niveau d’expertise et qu’ils soient assurés. Nous sommes soucieux de garantir une prestation de qualité et n’importe qui ne peut pas s’inscrire comme prestataire sur notre application sans un premier contrôle très rigoureux »

Depuis le début de l’année, 700 interventions ont été enregistrées et la startup compte 400 clients sur Phnom Penh et prospecte actuellement sur Siem Reap. L’application est disponible en anglais et des versions en langue khmère et en chinois sont en cours. L’objectif est également de développer le concept dans d'autres pays de l’Asie du Sud-Est.

« L’initiative a été très bien accueillie localement, car il n’existe pas tant de plateformes de ce genre permettant de proposer des prestataires dont le professionnalisme est incontestable », précise Elom

« Nous espérons nous développer au Vietnam par exemple d’ici un an », conclut-il.

Créneau d’avenir

Le secteur technologique au Cambodge est en plein essor ces dernières années, en particulier dans le secteur des services. Avec une connectivité Internet rapide et une population jeune de plus en plus tournée vers le numérique, le Cambodge est sur le point de connaître une croissance exponentielle de l’économie numérique. Les statistiques montrent que les Cambodgiens passent en moyenne plus de deux heures par jour sur leur mobile, généralement à utiliser des applications mobiles.

Camille Van Tornhout, responsable du développement commercial chez Mojob, déclare : « De plus en plus d’entreprises étrangères choisissent le Cambodge pour créer et développer leurs plateformes. Le talent est très présent au Cambodge, même s’il peut être difficile de le débusquer et de le retenir. »

https://www.facebook.com/app.mojob/

Télécharger l’application

Site web : https://mojob.app/

APAC_FR_807X123_SERIES.gif

S'abonner à Cambodgemag

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône