Environnement & USAID : Changer de comportement pour protéger les forêts de Prey Lang

Le ministère cambodgien de l’Environnement en coopération avec l’Agence américaine pour le développement international (USAID), a officiellement lancé cette semaine une campagne de communication pour le changement social et comportemental sur la protection des forêts de Prey Lang.

Prey Lang Photos : USAID/Michael Gebremedhi

L’événement était présidé par le secrétaire d’État à l’Environnement, Sao Sopheap, et Mme Veena Reddy, chargée de mission à l’USAID au Cambodge.

À propos de Prey Lang

La forêt de Prey Lang, également connue sous le nom de forêt de Prey Long, est une forêt de réserve naturelle dans les provinces de Kampong Thom, Preah Vihear, Kratie et Stung Treng au nord du Cambodge. La forêt couvre environ 3 600 kilomètres carrés. C’est l’une des dernières terres boisées sempervirentes des basses terres d’Asie du Sud-Est. C’est la plus grande forêt à feuilles persistantes de plaine restante sur la péninsule indochinoise et environ 200 000 membres de minorités ethniques vivent dans ou autour du Prey Lang.

Une patrouille forestière de la communauté autochtone Kuy pose avec deux tronçonneuses saisies

Prey Lang joue un rôle central dans la vie de centaines de milliers de personnes au Cambodge. Environ 200 000 personnes, pour la plupart des membres du peuple Kuy, vivent dans les districts entourant Prey Lang, un nom qui signifie « Notre forêt » en langue Kuy. Prey Lang fait partie intégrante de leur culture et de leur vie spirituelle et ils en dépendent depuis des générations, collectant de la résine, des matériaux de construction, des médicaments et de la nourriture dans la forêt. 700 000 personnes vivent à moins de 10 kilomètres de Prey Lang, pour qui la forêt est également essentielle.

Menaces

Prey Lang est menacée par diverses sources qui ont fait passer les intérêts économiques à court terme. On estime que jusqu’à 250 000 arbres résineux ont été perdus à cause des tronçonneuses. L’extraction illégale de métaux précieux et de minerai de fer est également en augmentation, déplaçant ou provocant la disparition des activités artisanales et respectueuses de l’environnement. Des produits chimiques toxiques sont parfois déversés dans les cours d’eau de Prey Lang, perturbant le fragile équilibre écologique de la région et mettant en danger les communautés en aval. En outre, de nouvelles routes coupent des zones importantes et sensibles de la forêt et permettent de défricher illégalement la forêt, de transporter du bois et de se livrer au braconnage.

Engagements de l’USAID

Mme Veena Reddy a mis l’accent sur le programme de protection de l’environnement de l’USAID au Cambodge au cours de la dernière décennie, programme portant particulièrement sur deux zones de biodiversité :

« Ce projet vise à promouvoir la protection de l’environnement, l’utilisation durable des ressources naturelles et la participation active du peuple cambodgien à la protection de ses ressources »

Durant son discours, Mme Veena Reddy a également insisté sur la durabilité du programme tout en rappelant les actions de l’USAID en faveur de l’environnement au Cambodge :

« Le Cambodge est un pays unique doté d’une incroyable diversité de flore et de faune. Ses forêts sont un atout important pour la croissance économique durable, la protection culturelle, la nutrition et les médicaments naturels qui profitent à de nombreuses communautés locales. Tout comme toute ressource importante, elles doivent être gérées de manière durable. Cette année, nous célébrons le 70e anniversaire des relations diplomatiques américano-cambodgiennes et une reconnaissance de l’importance de l’environnement est un autre lien qui lie les Cambodgiens et les Américains. L’USAID soutient des programmes de conservation de l’environnement depuis plus d’une décennie au Cambodge. Notre programme cible actuellement les deux grands paysages importants pour la biodiversité de Prey Lang et des plaines orientales. Nos efforts ont contribué à la protection des principales espèces menacées d’extinction dans ces paysages. Nous travaillons en étroite collaboration avec les communautés, les ministères gouvernementaux, les autorités locales et les ONG pour aider à protéger le patrimoine national du Cambodge. Mais nous avons besoin de l’aide du grand public. La jeunesse, le secteur privé et les engagements de toutes les parties prenantes sont essentiels si nous voulons réussir à protéger les forêts, la faune et la biodiversité restantes du Cambodge. »

Prey Lang Photos : USAID/Michael Gebremedhi

Cambodia Green Future

Le projet Cambodia Green Future vise à promouvoir la protection de l’environnement, l’utilisation durable des ressources naturelles et la participation active des citoyens cambodgiens à la protection de l’environnement. Nous sommes fiers de la coopération de Green Future avec le ministère de l’Environnement ainsi qu’avec d’autres ministères pour lancer cette campagne sociale et comportementale pour la protection des forêts et de la faune.

Le secrétaire d’État à l’Environnement, Sao Sopheap, et Mme Veena Reddy, chargée de mission à l’USAID

Ensemble, nous commencerons le travail avec le sanctuaire de faune de Prey Lang et passerons à d’autres zones boisées. La campagne comprendra la création de plateformes de médias sociaux où le public pourra en apprendre davantage sur l’importance des forêts, de la faune et sur la manière d’utiliser de manière durable les ressources naturelles. Nous espérons montrer qu’un espace équitable et compétitif pour le secteur privé peut exister de manière écologique. Nous espérons que nous favoriserons des attitudes et des actions positives en faveur d’un développement durable et à faibles émissions au Cambodge. Nous voulons encourager la jeunesse du pays à s’impliquer activement dans cette campagne. C’est l’occasion pour les jeunes Cambodgiens d’apprendre et d’apprécier la nature de leur pays et de s’approprier une partie de leur patrimoine naturel national, a-t-elle conclu.

Sao Sopheap

Le secrétaire d’État à l’Environnement, Sao Sopheap a déclaré :

« Cette campagne renforcera les efforts du Cambodge pour parvenir à un changement significatif de comportement et pour promouvoir les actions positives en faveur de la protection forestière et de la préservation de la biodiversité dans le pays »

La campagne répond à l’engagement du gouvernement royal de gérer durablement les forêts et la biodiversité, comme stipulé dans la Constitution sur la protection de l’environnement et la gestion des ressources naturelles, dans la Stratégie rectangulaire-phase IV et le Plan stratégique de développement national 2019-2023, a-t-il souligné.

Enquête auprès des jeunes autochtones Kuy sur la biodiversité

Le Secrétaire d’État a profité de cette occasion pour exprimer sa reconnaissance et sa gratitude à l’USAID pour cet engagement et leurs activités en faveur de la protection des forêts, de la préservation de la biodiversité et de la gestion durable des ressources naturelles au Cambodge.

Prey Lang Photos : USAID/Michael Gebremedhi

Photographies aériennes : En avril 2016, l’ambassadeur William A. Heidt et S.E. Say Samal, ministre de l’Environnement, avaient entrepris une visite aérienne de la forêt de Prey Lang. Ils étaient accompagnés de la directrice de la mission de l’USAID Cambodge, Rebecca Black, S.E. Sak Setha (ministère de l’Intérieur), S.E. Dr Chheng Kimsun (Administration forestière, ministère de l’Agriculture, des Forêts et des Pêches), et Dr Joël Jurgens (Winrock International).

Source : USAID & M.O.E

Photos : USAID/Michael Gebremedhi

APAC_FR_807X123_SERIES.gif

S'abonner à Cambodgemag

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône