Environnement : Le Cambodge envisage de vendre davantage de crédits carbone

Le ministère de l’Environnement, en coopération avec la Wildlife Conservation Society (WCS) au Cambodge, étudie la possibilité de vendre les crédits carbone de la réserve naturelle de Preah Vihear sur les marchés volontaires.

Selon S.E. Neth Pheaktra, secrétaire d’État et porte-parole du ministère de l’Environnement, si l’évaluation de 43 sites sélectionnés dans la réserve naturelle par un groupe d’experts s’avère possible, la vente de crédits carbone suivra.

Le gouvernement royal du Cambodge a autorisé WCS Cambodge à étendre le projet REDD+ à quatre zones protégées de la province de Preah Vihear, dont le site du patrimoine naturel de Phnom Tbeng et les sanctuaires de faune sauvage de Kulen-Prum Tep, Chhep et Preah Rokar, d’une superficie totale de 546 129,41 hectares.

REDD+

Le programme REDD+, qui vise à réduire les émissions dues à la déforestation et à la dégradation des forêts, fonctionne correctement. Les 43 sites des quatre sites du patrimoine naturel et des réserves naturelles seront donc étudiés en vue d’une éventuelle vente des crédits carbone provenant de ces zones, a expliqué le secrétaire d’État.

M. Ken Sereyrotha, directeur national de WCS Cambodge, a déclaré que l’évaluation s’inspirait de l’expérience du Cambodge, qui a réussi à vendre des crédits carbone dans la réserve naturelle de Keo Seima, dans les provinces de Mondulkiri et de Kratie, l’année dernière.

« Grâce à la conservation de ses forêts, le Cambodge est devenu un pays leader en Asie du Sud-Est dans la vente de crédits carbone, a-t-il ajouté. »

Le gouvernement royal du Cambodge a jusqu’à présent porté les zones protégées sous la juridiction du ministère de l’Environnement à environ 41 % de la surface terrestre du pays, soit environ 7,3 millions d’hectares.

Depuis 2016, le Cambodge a gagné 11,6 millions de dollars américains grâce à la vente de crédits carbone à des marchés volontaires tels que Disney, Kering, Intuit, Shell et Gucci.

Lim Nary - AKP

37 vues0 commentaire