EFEO & Vingt ans au Cambodge : Le fonds Madeleine Giteau

À l'occasion de la célébration de ses 120 ans, l'École française d’Extrême-Orient (EFEO) a lancé une série de capsules vidéo, intitulée "Trésors asiatiques de l’EFEO", destinée à mieux faire connaître la richesse des fonds de sa bibliothèque et de ses archives : estampages, ouvrages imprimés, manuscrits, cartes, plans, photographies, images, etc.

Dans "Vingt ans au Cambodge : Le fonds Madeleine Giteau", Bertrand Porte et François-Xavier André présentent les archives données à l’EFEO en 2009 grâce au Père Bernard-Jean Berger. Madeleine Giteau, arrivée au Cambodge en 1946, comme professeur d’histoire et géographie, se forme à l’art khmer auprès de l’historien de l’art Jean Boisselier. Membre correspondant en 1952, elle devient membre de l’EFEO en 1956, date à laquelle, à la suite de Jean Boisselier, elle devient conservateur du musée national du Cambodge (Phnom Penh) où elle poursuit le catalogue des collections.

Ses archives reflètent son activité de conservatrice, de chercheur-enseignante, son engagement associatif, mais aussi celle de photographe (environ 27 000 documents).

Ces clichés sont précieux, celui du Ganesa du Prasat Bak de Koh Ker (daté de 1965) est le dernier connu avant le pillage du site qui a entraîné la destruction de cette sculpture monumentale (la statue a depuis été repérée et abusivement restaurée).

La photographie d’une tête de statue de Vishnu préangkorien (VIIe siècle) en argent massif est l’unique image de cette pièce exceptionnelle sauvegardée un temps par le prince Bo Noum avant sa disparition vers 1975. Très concernée par les techniques traditionnelles, Madeleine Giteau a recueilli auprès de Ieng Soeung, un maitre artisan, un manuel sur la sculpture et le tournage ainsi qu’un manuel sur la technique artisanale de la fonte du bronze que Brice Vincent (responsable du Centre EFEO de Siem Reap) s’apprête à traduire et à publier avec le concours de l’association Yosothor.

Les archives de Madeleine Giteau commencent à nourrir les recherches et les publications actuelles. Le fonds inventorié est accessible sur le site des archives de l’EFEO. Le fonds photographique est consultable, sur demande, à la photothèque de l'EFEO, avant sa mise en ligne prochaine.

Texte et illustration : École française d’Extrême-Orient