Destination & Sports : Envols extrêmes depuis Kep Thmey à Kampot

Une plage de Kampot surplombant Koh Tral (Phu Quoc) et le mont Bokor est devenue une attraction touristique insolite après qu’un « kitesurfer » ait découvert que la côte balayée par les vents constituait un endroit parfait pour ce sport.

Kitesurf à Kampot. Photographie fournie
Kitesurf à Kampot. Photographie fournie

Le Néerlandais Frank van Zoggel, qui réside au Cambodge depuis 15 ans, s’est rendu sur de nombreuses côtes du monde entier pour pratiquer le kitesurf. Mais la plage de Kep Thmey, située à 8 km de la ville de Kampot, demeure en tête de sa liste des endroits idéaux pour le kitesurf dans le Royaume.

« L’eau ici est peu profonde, et donc sûre. Vous pouvez presque marcher jusqu’au bateau, qui se trouve à 100 m du rivage. J’ai déjà pratiqué le kitesurf à Koh Rong Sanloem et à Sihanoukville, mais Kampot occupe définitivement la première place pour moi », déclare Zoggel.

Kitesurf à Kampot. Photographie fournie
Kitesurf à Kampot. Photographie fournie

C’est pour cette raison qu’il a créé Cambodia Kiteboarding en 2009, une structure qui propose des cours et des activités de kitesurf aux visiteurs en quête d’aventures riches en adrénaline à Kampot.

« Un sport formidable attend les visiteurs à seulement 160 km de Phnom Penh. Auparavant, nous avions des gens qui venaient de Singapour, Thaïlande et d’autres pays d’Asie du Sud-Est.

« Ces derniers n’ont eu que des éloges pour Kampot », explique M. Zoggel, qui est également le seul instructeur de kitesurf de la province.

Frank van Zoggel, de nationalité néerlandaise. Photographie Hong Menea
Frank van Zoggel, de nationalité néerlandaise. Photographie Hong Menea

Zoggel, qui a mis les pieds au Cambodge pour la première fois en 1999, raconte : « Mon père a été conseiller du gouvernement pour le ministère de l’Intérieur pendant 12 ans. Il connaissait Kampot il aimait la province, ses montagnes et ses rivières.

La plage de Kep Thmey, située à 8 km de la ville de Kampot, est un endroit idéal pour le kitesurf, selon l’instructeur néerlandais Frank van Zoggel. Photo fournie
La plage de Kep Thmey, située à 8 km de la ville de Kampot, est un endroit idéal pour le kitesurf, selon l’instructeur néerlandais Frank van Zoggel. Photo fournie

« Il a donc acheté quelques propriétés ici et a construit une maison », raconte M. Zoggel, ajoutant :

« J’étais enfant quand ma famille vivait à Phnom Penh en 1999. J’ai fait des allers-retours en Hollande pour terminer mes études avant de revenir ici pour m’installer définitivement. Cela fait maintenant 15 ans que je vis au Cambodge ».

Outre le fait d’avoir passé le cours de formation d’instructeur de kitesurf en 2009, M. Zoggel est également titulaire d’un diplôme en gestion des sports, loisirs et plein air. Il a été certifié en tant qu’instructeur par l’Association professionnelle des instructeurs de plongée (Padi) et l’Organisation internationale de kitesurf (IKO).

« Je pense que la meilleure saison pour le kitesurf au Cambodge est de décembre à février », avertit Zoggel.

« De juin à septembre — pendant la saison des pluies — c’est aussi une bonne période, car le vent vient presque tous les jours durant ces mois-là », ajoute-t-il.

Aussi plaisant qu’il puisse paraître, le kitesurf demeure un sport extrême qui exige que ses adeptes apprennent d’abord à maîtriser les techniques de base. C’est pourquoi ce sport est réservé aux visiteurs âgés de 9 à 65 ans.

« Avant de pratiquer le kite, les clients doivent prendre quelques leçons de base pendant deux à trois jours. Après cela, ils peuvent s’essayer à ce sport ».

« Les débutants auront besoin d’un instructeur qui pourra leur expliquer tout ce qui concerne la sécurité. Ceux qui s’intéressent à ce sport, mais n’ont pas d’expérience devraient réserver des leçons où ils pourront apprendre les bases — les règles de sécurité, la mise en place d’un cerf-volant, le faire voler et ainsi de suite », explique M. Zoggel.

« L’apprentissage ne prend que quelques heures par jour. Après cela, ils seront surpris de voir à quel point ce sport est passionnant. Ils voudront certainement en apprendre davantage », ajoute-t-il.

Les cours avec Zoggel coûtent 35 dollars de l’heure, tandis qu’une leçon privée coûte 45 dollars. Un cours d’essai de deux heures à 70 $ est également proposé à ceux qui ont encore hésitations.

Cambodia Kiteboarding se trouve à la Villa Vedici riverside resort, sur la plage de Kep Thmey à Kampot.

Pour plus d’informations, visitez la page Facebook @cambodiakiteboarding https://www.facebook.com/cambodiakiteboarding/

ou contactez le numéro : 089 392 068.

Avec Raksmey Hong – The Phnom Penh post

261 vues0 commentaire