Cambodge & Vaccination : La « campagne de la troisième dose » démarre dans les régions frontalières

Le Cambodge a lancé ce 8 août la « campagne de la troisième dose ou dose de rappel » pour les travailleurs de première ligne dans les provinces frontalières avec la Thaïlande, indique une annonce du ministère de la Santé.

La « campagne de la troisième dose » démarre dans les régions frontalières
La « campagne de la troisième dose » démarre dans les régions frontalières

Les personnes prioritaires pour recevoir les doses de rappel sont les médecins travaillant en première ligne, publics et privés, et les fonctionnaires dans sept provinces : Battambang, Banteay Meanchey, Pailin, Koh Kong, Oddar Meanchey, Pursat et Preah Vihear, ainsi que les fonctionnaires sous contrat et les membres des familles des forces armées, précise le communiqué.

Le vaccin AstraZeneca sera utilisé pendant la campagne pour ceux qui ont été vaccinés avec Sinopharm ou Sinovac.

Dans un message vocal, le Premier ministre Hun Sen a demandé à S.E. Mme Or Vandine, secrétaire d’État au ministère de la Santé et présidente de la Commission nationale ad hoc pour la vaccination COVID-19, de :

« déployer immédiatement les vaccins AstraZeneca dans les provinces frontalières pour les travailleurs en première ligne, qui représentent environ 30 000 à 40 000 personnes »

Le Premier ministre a également conseillé aux gouverneurs provinciaux et municipaux de préparer de nouveaux centres de quarantaine et d’évacuer ceux dont l’état de santé est satisfaisant afin qu’ils poursuivent leur quarantaine à leur domicile et laissent ainsi l’espace pour les habitants des provinces frontalières de la Thaïlande.

Vendredi, le Cambodge enregistrait un total de 81 335 infections dont 74 745 sont rétablies et 1 537 sont décédées, 327 des cas d'infection ont été détectés avec le variant Delta.

C. Nika — AKP