Cambodge & Technologie : Le Royaume a cruellement besoin d’experts en marketing automatisé

Le marketing automatisé a été présenté comme la prochaine étape technologique pour les équipes de ventes et de marketing cambodgiennes, mais le secteur a mis en évidence un déficit de compétences qui entrave la réalisation de son plein potentiel.

Le Royaume a cruellement besoin d’experts en marketing automatisé

L’automatisation du marketing permet aux entreprises de cibler un éventail varié de clients par le biais du courrier électronique, du web, des réseaux sociaux et du texte. Les messages sont envoyés automatiquement, selon des séries d’instructions appelées workflows.

Cependant, d’après les analystes marketing d’Ascend2, seules environ 20 % des entreprises savent comment utiliser correctement le logiciel, ce qui empêche les entreprises cambodgiennes d’atteindre leur plein potentiel.

« Les principales raisons d’utiliser l’automatisation du marketing sont la rationalisation des ventes, l’amélioration de l’engagement des clients et l’amélioration de l’expérience client. Plus de huit marketeurs B2B et B2C sur dix interrogés indiquent qu’ils n’ont que peu réussi à utiliser l’automatisation du marketing pour atteindre leurs objectifs », indique Ascend2.

La société souligne que le problème majeur réside dans la formation et les ressources qui empêchent de nombreux spécialistes du marketing d’utiliser les outils d’automatisation du marketing à leur plein potentiel, les obstacles les plus cités étant le manque de formation ou de base de connaissances et de moyens pour gérer les outils.

Darren Sun, directeur du commerce électronique de Ship24 — une entreprise internationale qui facilite les exportations IOSS du commerce électronique cambodgien vers l’Europe et les services API de suivi des colis — affirme que le manque de formation au marketing automatisé pourrait freiner les entreprises cambodgiennes en matière de conversion et de rétention des clients.

« Le marketing automatisé est la prochaine étape pour les entreprises cambodgiennes, mais il existe un manque de compétences qui les empêche de l’utiliser à son plein potentiel. Dans le domaine du commerce électronique en particulier, un secteur en plein essor avec un énorme impact sur l’avenir du Cambodge, le marketing automatisé permet de se faire une place sur un marché encombré », explique Darren.

« Nous utilisons l’automatisation du marketing pour sensibiliser les clients aux règles de l’UE en matière de TVA, conformément à la nouvelle réglementation de l’Union européenne et au système IOSS. L’utilisation de l’automatisation nous permet de répondre rapidement aux questions courantes sur l’importation de produits de commerce électronique dans l’UE, ce qui entraîne un taux de conversion plus élevé pour les demandes relatives au régime IOSS. Sans cela, les entreprises cambodgiennes perdent des clients », ajoute-t-il.

La société de recrutement en marketing Altimeter explique que ce manque de compétences a entraîné une augmentation du nombre d’entreprises à la recherche de personnel qualifié en automatisation du marketing, classant cette compétence parmi les trois principales qualifications recherchées par les entreprises de marketing cette année.

Ascend2 affirme que le courriel marketing reste le plus grand bénéficiaire de l’automatisation du marketing, les deux tiers (65 %) des marketeurs déclarant utiliser le courriel marketing comme leur principale priorité.

« Par ailleurs, trois personnes sur dix (31 %) déclarent que le manque de budget pour maintenir l’automatisation du marketing constitue un défi pour l’utilisation de ces outils au maximum de leur potentiel. Un quart d’entre eux trouvent également que la configuration des outils d’automatisation du marketing est trop compliquée. »

Le Cambodge est relativement lent à adopter un niveau élevé d’industrie 4.0, comme c’est le cas dans de nombreux pays en développement, selon le récent rapport de la Banque asiatique de développement, « Reaping the benefits of industry 4.0 through skills development in Cambodia ».

Selon ce rapport, les parties prenantes du secteur privé estiment que l’industrie 4.0 représente une opportunité pour stimuler la productivité, réduire les coûts et diversifier l’économie. Les parties prenantes consultées suggèrent que la technologie numérique dans la majorité des entreprises (plus de 90 %) se situe encore à un niveau basique.

Au niveau des entreprises, les obstacles à l’adoption de l’industrie 4.0 au Cambodge comprennent un manque de sensibilisation aux technologies numériques et à leurs avantages, le coût élevé perçu des technologies, une aversion à l’utilisation de nouvelles technologies, des lacunes dans les compétences, un accès limité à la formation et à l’assistance technique et un accès restreint au financement.

En réponse, la banque de développement recommande au Cambodge de développer des feuilles de route de transformation 4IR pour les secteurs clés, d’améliorer l’offre de formation grâce à la technologie 4IR dans les salles de classe et les centres de formation, de développer des programmes de certification des compétences flexibles et modulaires et de mettre en place un système d’incitation pour les entreprises à former leurs employés à la technologie 4IR.

Tom Starkey

Avec notre partenaire Cambodia Investment Review

46 vues0 commentaire