top of page
Ancre 1

Cambodge & Solidarité : Thierry Chantha Bin collecte des dons pour l'éducation des enfants pauvres

ISF Cambodia, une organisation à but non lucratif qui fournit éducation et services communautaires aux enfants défavorisés et à leurs familles lance une nouvelle campagne de collecte de fonds très prometteuse.

Thierry Chantha Bin soutient la campagne « Coffee for a Cause » de l’ISF Cambodge. Photo Facebook
Thierry Chantha Bin soutient la campagne « Coffee for a Cause » de l’ISF Cambodia. Photo Facebook

Avec le soutien de Thierry Chantha Bin, star du football national, l’organisation vise à atteindre des milliers de personnes dans le besoin grâce à sa campagne « Coffee for a Cause ».

« Ce mois-ci, nous sommes ravis de lancer notre campagne “Un café pour une cause”, en collaboration avec Thierry Chantha Bin, afin d’encourager les gens à faire une différence positive. Grâce à leur soutien, nous pourrons apporter une aide indispensable à certains des enfants et des familles les plus pauvres soutenus par l’ISF », a déclaré Chourp Vicheka, directeur général de l’ONG.

La campagne demande aux habitants du Cambodge et de l’étranger de faire don à l’ISF du prix d’une seule tasse de café par mois. Les recettes permettront de fournir des services qui changeront la vie des enfants et des familles qui vivent dans la pauvreté au Cambodge.

Thierry Chantha Bin, qui est né au Cambodge et a grandi en France, a toujours eu à cœur de rendre service à sa communauté. Il s’est impliqué dans diverses organisations caritatives et s’est aujourd’hui associé à l’ISF Cambodia pour contribuer à changer la vie de ceux qui en ont le plus besoin.

L’un des services communautaires les plus connus et les plus populaires de l’ISF est son programme de football, destiné aux enfants de tous âges, de tous niveaux et de toutes origines.

« L’ISF est une ONG extraordinaire qui aide des milliers d’enfants à sortir de la pauvreté grâce à l’éducation et au football. En tant que joueur, cette cause me tient particulièrement à cœur. Je vous demande donc à tous de vous joindre à moi et de renoncer à un café par mois pour soutenir les enfants de l’ISF », a-t-il annoncé.

Thierry, qui a commencé sa carrière de footballeur à l’âge de 14 ans dans la célèbre Académie française du RC Strasbourg et qui a rejoint le Cambodge en 2012 pour sa carrière professionnelle, suggère au public de faire un don de 5 dollars par mois ou de 60 dollars pour l’année entière à l’ISF, car « le prix d’un seul café peut changer la vie de quelqu’un pour toujours ».

L’approche de l’association consiste à utiliser l’éducation et le sport pour responsabiliser les enfants et les aider à briser le cycle de la pauvreté.
L’approche de l’association consiste à utiliser l’éducation et le sport pour responsabiliser les enfants et les aider à briser le cycle de la pauvreté. Photo ISF

Selon Thierry, même les petits dons mensuels à l’ISF ont un impact très bénéfique et considérable sur les enfants : 1 dollar par mois pendant un an suffit à fournir des livres et des stylos à un élève pendant un an, et 3 dollars par mois pendant un an permettent à un élève de se procurer un uniforme scolaire et du matériel pédagogique pendant un an.

Cinq dollars par mois pendant un an suffisent à fournir des repas à un élève pendant un an et 12 dollars par mois pendant un an permettent de nourrir une famille de quatre personnes pendant un an.

« Ces dons modestes, mais réguliers peuvent faire une énorme différence dans la vie des enfants vivant dans l’extrême pauvreté au Cambodge, et c’est le soutien à long terme qui nous permet de poursuivre notre travail qui change la vie. Rejoignez-nous et Thierry aujourd’hui en soutenant notre campagne », ajoute Vicheka.

« Avec un don de 20 dollars, vous pouvez offrir à un élève un petit-déjeuner et un déjeuner pendant un mois, tandis qu’avec un don de 2 600 dollars, vous pouvez payer un enseignant local et offrir une éducation de qualité aux enfants défavorisés pendant un an », a-t-elle ajouté.

Environ la moitié des enfants cambodgiens vivent dans une pauvreté multidimensionnelle, mais l’ISF travaille depuis 2006 pour fournir à ces enfants une éducation, des soins de santé et des services communautaires. L’approche de l’association consiste à utiliser l’éducation et le sport pour responsabiliser les enfants et les aider à briser le cycle de la pauvreté.

Son programme d’éducation vise à fournir des outils aux enfants qui n’ont jamais été scolarisés ou qui ont abandonné l’école, tandis que son programme de football a pour but d’accroître l’accès au sport, de développer les compétences nécessaires à la vie courante et d’améliorer la santé de plus de 4 000 jeunes défavorisés issus de 13 des 24 provinces du Royaume.

Hong Raksmey avec notre partenaire The Phnom Penh Post

Commentaires


Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône

Accueil   Économie   Tourisme     Culture     Destination     Gastronomie     Sport   Environnement 

bottom of page