Cambodge & Santé: Suppression du port obligatoire du masque en extérieur

Le gouvernement royal du Cambodge (GRC) a décidé de lever l’obligation du port du masque dans les espaces « publics et ouverts » du pays, les gens pouvant décider de le porter ou non dans ces lieux.

Le port du masque contribuera à réduire les dépenses des citoyens en les réservant à la nourriture, aux vêtements et à d’autres besoins, a-t-il expliqué.
Le port du masque contribuera à réduire les dépenses des citoyens en les réservant à la nourriture, aux vêtements et à d’autres besoins, a-t-il expliqué. AKP

Cette décision a été annoncée par le Premier ministre Hun Sen dans un message vocal diffusé ce matin. Pour les lieux fermés tels que les salles de réunion, les cinémas, etc., le port du masque demeure une obligation, et non une option, a précisé le Premier ministre, ajoutant que le gouvernement encourageait le public à porter un masque dans les lieux très fréquentés et ceux où des cas de COVID-19 seraient suspectés.

S.E. Hun Sen a profité de l’occasion pour exhorter ses compatriotes à recevoir la troisième dose de vaccins contre le COVID-19 afin de garantir une forte immunité collective après la suppression du port obligatoire du masque.

« Même si la 3e dose est une obligation, elle est basée sur le volontariat. Aucune amende ou mesure administrative ne sera prise à l’encontre de ceux qui choisissent de ne pas la recevoir », a-t-il souligné.

Le Premier ministre a poursuivi en rappelant que le gouvernement régional encourageait également la poursuite des tests rapides et, en cas de résultat positif, la mise en quarantaine et un traitement. Il a conseillé au Ministère de la Santé de suivre de près et d’être prêt à répondre à tout problème éventuel qui pourrait survenir après la levée du port du masque obligatoire.

Il a également remercié les citoyens pour leur participation active au respect des mesures prises par le gouvernement par le biais du ministère de la Santé et a salué les efforts des autorités médicales.

Selon lui, seuls deux nouveaux cas de COVID-19 ont été signalés aujourd’hui, et c’est la première fois que Phnom Penh n’enregistre aucune nouvelle infection après plus d’un an.

Enfin, le chef du gouvernement royal a déclaré qu’il envisageait également l’administration d’une cinquième dose pour les personnes en première ligne, rappelant que le pays disposait de suffisamment de vaccins en stock pour cela.

C. Nika — AKP

Mots-clés :

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône