Cambodge & Nature : Ces croyances qui participent à l’extinction du pangolin

Neth Pheaktra, porte-parole du ministère de l’Environnement annonce que les pangolins sont devenus l’espèce de mammifères la plus commercialisée au monde en raison de leur utilisation dans la médecine traditionnelle chinoise, alors qu’au Cambodge, ils sont largement menacés par la chasse et les pièges utilisés pour alimenter cette industrie.

Le Cambodge abrite le pangolin sunda - également connu sous le nom de pangolin malais ou javanais - et scientifiquement connu sous le nom de Manis javanica.
Le Cambodge abrite le pangolin sunda - également connu sous le nom de pangolin malais ou javanais - et scientifiquement connu sous le nom de Manis javanica. Photo Bukka

Le porte-parole a effectué cette déclaration alors que le ministère célébrait la Journée mondiale du pangolin le 19 février. M. Pheaktra a souligné que des études scientifiques ont prouvé que la consommation de sang ou d’écailles de pangolins, seuls ou mélangés à d’autres ingrédients, ne présentait aucune utilité médicale.

Les affirmations selon lesquelles les pangolins offraient un quelconque avantage pour la santé, en particulier favoriser la lactation, sont fondées sur des croyances superstitieuses plutôt que sur la science.

Au contraire, ces animaux sont considérés comme un dangereux vecteur potentiel de propagation des zoonoses qui passent des animaux aux humains.

« Nous n’avons pas de données exactes sur le nombre de pangolins dans le monde, mais on pense que leur nombre est en forte diminution. Le Cambodge considère les pangolins comme une espèce rare et ne peut confirmer le nombre exact de leur population, mais nous savons que l’espèce souffre de la chasse et du commerce dans ce pays », a-t-il déclaré.

M. Pheaktra explique que les pangolins sont des animaux très paisibles et timides qui ne présentent aucun risque pour les humains, même lorsqu’ils sont confrontés ou dérangés. Il ajoute que les pangolins possèdent des écailles épaisses sur tout le corps et ne sont pas très agiles. Ainsi, lorsqu’ils sont confrontés à des menaces, ils se contentent de cacher leur visage et d’enrouler leur queue pour se protéger. Cette méthode est souvent efficace pour empêcher un autre animal de les dévorer.

Ces animaux craintifs se nourrissent d’insectes comme les fourmis et les termites avec leur langue de 25 cm de long. En général, les pangolins peuvent donner naissance à une ou deux progénitures après cinq mois de gestation. Les pangolins adultes peuvent se reproduire à l’âge de 2 ans et ils peuvent généralement vivre jusqu’à 20 ans maximum.

Le Cambodge abrite le pangolin sunda — également connu sous le nom de pangolin malais ou javanais — et scientifiquement connu sous le nom de Manis javanica.

M. Pheaktra insiste sur le fait que le ministère et ses organisations partenaires travaillent d’arrache-pied pour protéger et conserver cette espèce rare en retirant les pièges de son habitat et en luttant contre le commerce illégal de pangolins.

L’ambassadeur des États-Unis au Cambodge, Patrick Murphy, a déclaré le 20 février que les États-Unis continueront à aider le Cambodge à lutter contre le commerce illégal d’espèces sauvages.

« J’ai récemment pu observer des pangolins dans la station de la Wildlife Alliance dans les montagnes Cardamomes - des créatures magnifiques, mais sans défense et faisant l’objet d’un trafic important. En cette journée mondiale du pangolin, nous nous engageons à poursuivre l’aide apportée par les États-Unis au Cambodge en matière d’application de la loi afin d’empêcher leur commerce illégal », a-t-il tweeté.

Le directeur national de la Wildlife Conservation Society Cambodia (WCS Cambodge), Ken Serey Rotha, a déclaré le 21 février que la WCS avait célébré la Journée mondiale du pangolin en publiant des messages dans les médias sociaux et des communiqués de presse pour sensibiliser le public à leur sujet.

Dans l’ensemble, dit-il, WCS a observé que certaines espèces d’animaux sauvages étaient en augmentation, que beaucoup étaient en déclin et que certaines populations animales restaient stables.

les pangolins sont devenus l'espèce de mammifères la plus commercialisée au monde en raison de leur utilisation dans la médecine traditionnelle chinoise, alors qu'au Cambodge, ils sont largement menacés par la chasse et les pièges utilisés pour alimenter cette industrie.

« Les animaux sauvages que nous voyons le plus décliner sont les espèces qui se déplacent ou marchent sur le sol, car elles sont facilement piégées. Mais nous constatons que celles qui vivent ou se nourrissent dans les arbres et d’autres qui se nourrissent de cadavres d’animaux se portent mieux “

Il a également indiqué que pendant la pandémie de Covid-19, notamment en mars et avril 2021 pendant la saison sèche, de nombreux animaux sauvages étaient chassés. Cette activité illégale a augmenté, car de nombreux provinciaux se sont retrouvés sans travail. Certains des contrevenants étaient des migrants revenant chez eux après avoir perdu leur emploi ailleurs et qui posaient des pièges.

Toutefois, ces activités ne sont pas menées à une échelle commerciale ou à grande échelle ; il s’agit plutôt de chasse de subsistance, même si l’impact total est significatif lorsqu’on les additionne.

Commercialisation  de produits dérivés du pangolin malheureusement toujours en cours
Commercialisation de produits dérivés du pangolin malheureusement toujours en cours

Le Fonds mondial pour la nature Cambodge (WWF Cambodia) a déclaré qu’environ un million de pangolins ont été commercialisés au cours des 10 dernières années, avec une estimation de 195 000 pangolins pour la seule année 2019. Sur le marché « officiel », le pangolin se négocie aux alentours de 350 dollars US le kilo.

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône