Cambodge & Ministère de la Culture : 100 objets rapatriés

Le ministère de la Culture et des Beaux-Arts a évalué ses réalisations depuis le début du mandat du gouvernement de 2019. Il a annoncé avoir accompli beaucoup de choses dans le domaine de la réparation et de la préservation des temples, des bâtiments anciens et des objets d'art.

La ministre S.E. Phoeurng Sackona ouvre la réunion annuelle du ministère de la Culture et des Beaux-Arts au Chaktomuk Conference Hall.
La ministre S.E. Phoeurng Sackona ouvre la réunion annuelle du ministère de la Culture et des Beaux-Arts au Chaktomuk Conference Hall.

Le ministère a tenu sa réunion annuelle le 9 février afin de présenter ses réalisations de 2021 et planifier celles de 2022.

S'exprimant lors de l'ouverture de la réunion, la ministre de la Culture et des Beaux-Arts Phoeurng Sackona a déclaré que depuis 2019, le ministère avait réparé et préservé 109 bâtiments et temples anciens, 8 296 pièces d'artefacts, 509 objets ethnographiques et 31 046 pièces de manuscrits Sleuk Rith.

Elle a ajouté que le ministère avait reçu un total de 31 434 objets artistiques de différentes sources, dont plus de 100 objets qui seront restitués de l'étranger après plus de trois ans de négociations.

Le ministère a également enregistré un total de 23 587 artefacts et objets ethnographiques, dont 12 375 ont été saisis dans sa base de données.

Elle a également amélioré la beauté et l'infrastructure de nombreux lieux historiques et sites du patrimoine, notamment Angkor Wat, celui de Preah Vihear, le temple de Sambor Preikuk, le musée national, celui du textile traditionnel de l'ASEAN, le musée Preah Norodom Sihanouk-Angkor et celui de la céramique d'Angkor.

« Notre patrimoine mondial et nos autres sites culturels ont accueilli un total de 5,4 millions de visiteurs, dont 3,7 millions de visiteurs internationaux », a-t-elle déclaré.

Elle a ajouté que son ministère avait accompli de nombreuses autres tâches connexes, telles que la sensibilisation aux droits de propriété intellectuelle et aux droits des auteurs, et organisé de nombreux ateliers et formations.

La ministre a déclaré que le nouveau défi - Covid-19 - avait coûté la vie à 11 personnes travaillant dans les secteurs de la culture et des beaux-arts, alors que certaines difficultés demeurent.

« Ces difficultés comprennent le manque de ressources humaines,le manque de fonds, de normes juridiques claires pour accomplir notre travail et les empiètements quotidiens sur les lieux anciens à travers le pays », a-t-elle conclu.

Khouth Sophak Chakrya avec notre partenaire The Phnom Penh Post

Mots-clés :

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône