Cambodge : Le nombre de victimes de mines terrestres diminue de 32 % au cours du premier semestre

Le Cambodge a recensé 26 victimes de mines terrestres et de restes explosifs de guerre (REG) au cours du premier semestre 2021, soit une baisse de 32 % par rapport à la même période l’an dernier.

Un démineur cambodgien du Cambodia Self Help Demining (CSHD)
Un démineur cambodgien du Cambodia Self Help Demining (CSHD)

Entre janvier et juin de cette année, huit personnes ont été tuées et 18 autres ont été blessées ou amputées de leurs membres, indique le rapport publié par les autorités cambodgiennes d’action contre les mines et d’assistance aux victimes (CMAA).

Les victimes sont 23 hommes, une femme et deux enfants, précise le rapport.

Le premier vice-président de la CMAA, Ly Thuch, a déclaré :

« Le royaume s’est engagé à éliminer tous les types de mines terrestres et de REG d’ici 2025 et, pour y parvenir, le pays a besoin d’un budget total de 377 millions de dollars américains »

Les conflits qui se sont déroulés des années 1960 à la fin de 1998 ont fait du Cambodge l’un des pays les plus touchés par les mines et les REG dans le monde. On estime que 4 à 6 millions de mines terrestres et d’autres munitions sont restées sur place après près de trois décennies de conflits.

Selon le rapport, de 1979 à juin 2021, les explosions de mines terrestres et de REG ont fait 19 805 morts et 45 141 blessés ou amputés.

En juin de cette année, le Cambodge avait nettoyé 2 221 km² de zones minées, détruisant quelque 1,1 million de mines terrestres, 25 603 mines antichars et 2,9 millions de REG, indiqué le CMAA, ajoutant que plus de 3,3 millions de foyers, soit 7,19 millions de personnes, ont bénéficié des terres déminées.

Le premier vice-président de la CMAA, Ly Thuch, a déclaré que le royaume s’était engagé à éliminer tous les types de mines terrestres et de REG d’ici 2025 et que, pour y parvenir, le pays avait besoin d’un budget total de 377 millions de dollars américains.

41 vues0 commentaire