Cambodge & Initiative : Les mouches soldats noires de Sao Sensamnang

Un Cambodgien crée une première dans le pays en élevant des mouches soldats noires pour produire de la nourriture dans sa ferme agricole.

Sao Sensamnang et ses mouches

Les mouches soldats noirs sont des insectes capables de transformer les déchets organiques protéines pour la consommation des animaux et même des humains, a déclaré l’agriculteur M. Sao Sensamnang à l’Agence Kampuchea Presse.

Calcium et des protéines antivirales

Hermetia illucens, la mouche soldat noire, est une espèce d’insectes diptères, une mouche de la famille des Stratiomyidae, de la sous-famille des Hermetiinae et du genre Hermetia. Elle est originaire du continent américain et s’est répandue dans le monde entier. Elle est présente en Asie depuis 1945. Les femelles pondent sur des surfaces au-dessus de substrats très variés d’origine végétale ou animale en voie de décomposition.

Les mouches soldats noires de Sao Sensamnang

Les larves se développent en consommant ces déchets ce qui en fait un hôte des composts et explique son utilisation pour l’agriculture.

« J’élève ces mouches pour leurs larves afin de nourrir mes animaux, mais je ne les ai pas encore traitées pour qu’elles soient consommables par l’homme. Ces insectes sont en mesure de fournir du calcium et des protéines antivirales », explique-t-il.

M. Sao Sensamnang, avec le soutien de son frère, a démarré son projet en 2007, suite à ses recherches et essais tant au Cambodge qu’à l’étranger. « J’essayais d’explorer des alternatives me permettant d’élever mes poissons et volailles de manière plus rentable, et la larve des mouches soldats noires m’est apparue comme la meilleure option ».

Larves de mouches soldats noires

Depuis quelques années, des projets de bio-conversion ont été menés aux États-Unis et en Europe avec un certain succès en raison du caractère durable et écologique de cette alternative aux farines animales traditionnelles. Le Cap, en Afrique du Sud, abrite ainsi aujourd’hui l’une des entreprises les plus en pointe sur le marché, AgriProtein Technologies, qui a construit une énorme usine de production de larves de mouches soldat noires destinées à l’alimentation animale. D’autres firmes sont sur le créneau, comme EnviroFlight, basée à Yellow Springs, qui vend les larves aux zoos et aux propriétaires d’animaux de compagnie. L’Union européenne a financé un projet de recherche sur le sujet, appelé PROteINSECT. En France, la start-up InnovaFeed a fondé en 2017 une usine de production et de transformation de larves d’Hermetia illucens à destination de l’aquaculture

Intérêt économique.

Ce système de bio-conversion présente un intérêt économique évident puisqu’il permet de transformer localement des déchets en éléments de valeur facilement transportables, les larves séchées contiennent 42 % de protéines et 35 % de lipides et sont utilisées comme complément nutritif pour l’élevage. La chaîne nécessite peu d’investissement, les larves « s’autocollectent » facilitant la manipulation et leur dessiccation est facile.

Selon M. Sensamnang, 100 grammes d’œufs de mouches fourniront entre 100 et 200 kilogrammes de larve. « La récolte des mouches prend moins de temps, est facile et ne coûte pas cher, car elles ne consomment que des déchets organiques, c’est donc efficace et la méthode contribue à un environnement propre », ajoute-t-il.

Le jeune entrepreneur cambodgien encourage aujourd'hui les éleveurs de poissons, de volailles et d’autres animaux à essayer cette méthode, et il se dit prêt à partager avec eux les connaissances et les compétences pour se lancer.

Sources : AKP & Yu-Shiang Wang et Matan Shelomi, « Review of Black Soldier Fly (Hermetia illucens) as Animal Feed and Human Food »

Cambodge_Mag_807x123_FR.jpg

S'abonner à Cambodgemag

  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône