Cambodge & Chine : Sunwah Group, de l’exportation de produits de la mer aux condominiums de luxe

Dans le cadre des célébrations de la 72e Fête nationale de la République populaire de Chine (7 au 14 octobre), Cambodge Mag, en partenariat avec le groupe Almond et le Phnom Penh Post, vous propose une série d’articles sur les relations entre le Cambodge et la Chine, ainsi que des dossiers, portraits d’investisseurs et d’hommes d’affaires. Aujourd’hui, le groupe Sunwah, basé à Hong Kong et présent dans le Royaume depuis 1995.

Le directeur général de Sunwah, Jesse Choi
Le directeur général de Sunwah, Jesse Choi

Le groupe Sunwah, basé à Hong Kong de Hong Kong, se dit confiant dans le potentiel de croissance du Cambodge depuis qu’il a posé le pied dans le Royaume en 1995.

L’économie stable du pays, l’emplacement stratégique, la fiscalité incitative et la politique favorable aux investisseurs étrangers continuent de séduire les investisseurs comme Sunwah qui, depuis plusieurs décennies, ont fait du Royaume leur destination d’affaires privilégiée.

L’entreprise est passée de ses premiers dans le secteur des produits de la mer dans les années 1990 à la promotion immobilière après avoir éprouvé quelques difficultés d’approvisionnement concernant les ressources marines telles que poissons, crevettes et seiches pour fournir les marchés d’exportation.

Sunwah a construit une usine de traitement des fruits de mer sur un site de 10 hectares au port de Sihanoukville en 1995. L’infrastructure était alors considérée comme l’une des plus grandes usines de transformation de fruits de mer du Cambodge.

« Pendant les périodes fastes, nous avions l’habitude d’exporter environ six conteneurs de fruits de mer vers Hong Kong et la Chine, et nous employions plus de 100 travailleurs locaux dans notre usine de transformation de Sihanoukville », explique le directeur général de Sunwah, Jesse Choi.

« Mais l’usine a cessé ses activités lorsque nous n’avons pas pu obtenir suffisamment de captures auprès des pêcheurs locaux pour répondre à une demande croissante. Nous nous sommes ensuite lancés dans le développement immobilier lorsque le gouvernement a assoupli ses lois sur la propriété étrangère en 2010. Les travaux de notre projet de condominiums Sunwah Pearl à Phnom Penh commenceront à la fin de cette année si la situation sanitaire le permet», ajoute-t-il.

L’histoire de l’entreprise remonte à 1957, date à laquelle Sunwah a établi son siège à Hong Kong puis démarré son entreprise de transformation de fruits de mer à Macao.


Le conglomérat se concentre toujours sur les fruits de mer et produits alimentaires, mais s’est largement diversifié dans l’immobilier, les services financiers, la technologie, les médias, l’éducation, les technologies vertes et la santé. Malgré l’expérience ajournée dans les fruits de mer au Cambodge, Sunwah a poursuivi son engagement commercial en se lançant dans l’immobilier, un secteur très concurrentiel, mais encore florissant.

« Après notre première installation en 1995, nous avons vu le PIB croître d’environ 7 % de 1998 à 2019, faisant du Cambodge l’une des économies à la croissance la plus rapide dans le monde. Nous pensons donc qu’il existe un énorme potentiel au Cambodge.

« En outre, la stabilité politique rassurante et la situation stratégique, partage de frontières avec la Thaïlande et le Vietnam, en font un lieu idéal pour établir notre activité s’ouvrir à d’autres marchés d’Asie du Sud-Est », explique M. Choi.

Le projet de condominiums de luxe Sunwah Pearl à Phnom Penh, composé de trois tours et de 62 étages, est situé dans le quartier proche de NagaWorld, un emplacement de choix.
Le projet de condominiums de luxe Sunwah Pearl à Phnom Penh, composé de trois tours et de 62 étages, est situé dans le quartier proche de NagaWorld, un emplacement de choix.

Un centre commercial de grande envergure et des « poumons verts » ne sont que quelques-unes des caractéristiques du projet, tandis que des unités VIP bénéficieront de certains privilèges.

« Nous ne sommes pas menacés par la concurrence sur le marché immobilier cambodgien. L’emplacement de notre projet se trouve idéalement sur un terrain de premier ordre et il n’y a pas d’immeubles de grande hauteur entourant le projet, ce qui permet d’avoir une très belle vue sur la ville. Si la demande est satisfaisante pour la phase 1, nous lancerons alors la seconde », ajoute-t-il.

« Le Cambodge est passé d’une économie essentiellement agricole à une économie basée sur l’industrie manufacturière et les services, tandis que l’entrée du royaume dans l’Organisation mondiale du commerce en 2004 a renforcé l’intégration et a créé des avantages non négligeables pour les investisseurs tels que Sunwah », dit-il.

Et le groupe offre également des formations. L’entreprise a signé un protocole d’accord avec le ministère de l’Éducation, des Sports et de la Jeunesse l’année dernière pour offrir des bourses aux jeunes Cambodgiens.

Et Jesse Choi de conclure :

« Mon grand-père a quitté la Chine pour le Vietnam, le Cambodge, puis d’autres pays d’Asie du Sud-Est. Quand il a débarqué dans le Royaume, il a commencé à vendre des fruits de mer et depuis, nous avons continué à travailler et faire des affaires au Cambodge. Ce fut donc un voyage très fructueux.

Remerciements Luu Meng & Almond Group et le Phnom Penh Post

124 vues0 commentaire