Cambodge & Balade photographique : Au hasard des plages, visages et constructions de Sihanoukville

C’est une promenade que chaque visiteur de la station balnéaire effectuera probablement tant Sihanoukville suscite commentaires, surprises et réactions.

Nettoyage de la plage de l’Indépendance
Nettoyage de la plage de l’Indépendance

Depuis l’hôtel Indépendance dont nous avons vanté les mérites, l’accueil et la beauté du site, il est possible de parcourir quelques kilomètres de plage. L’intention bien sûr est de savoir ce qui se passe « après » cette plage, là-bas où se dressent ces imposantes constructions hôtelières qui ont fait couler beaucoup d’encre ces dernières années, et aujourd’hui encore.

Bien que beaucoup s’accordent à reconnaître que la destination autrefois bohème est probablement sur le chemin d’une réhabilitation après plusieurs périodes mouvementées. D’ailleurs, les Cambodgiens en ont fait leur destination de weekend privilégiée depuis plusieurs semaines.

La plage après la jetée qui délimite le site de l’hôtel Indépendance
La plage après la jetée qui délimite le site de l’hôtel Indépendance

Au petit matin, rares sont les touristes qui s’aventurent sur le bord de mer. Simple raison : jusqu’à neuf heures, les équipes de nettoyage de la province s’emploient à nettoyer le sable des sacs, bouteilles et plastiques jetés par les visiteurs indélicats. Sur la plage de l’hôtel, on s’emploie à préparer un site impeccable et même les feuillages sont balayés.

Un ensemble de restaurants, vendeurs de jouets et loueurs de Jet-skis
Un ensemble de restaurants, vendeurs de jouets et loueurs de Jet-skis

Tout proche de la jetée, en quittant la plage privée, un ensemble de petits restaurants cambodgiens propose comme autrefois des fruits de mer, plats locaux et boissons fraîches.

C’est ici également que plusieurs loueurs de Jet-skis font vrombir à grands coups d’accélérateur leurs « chevaux aquatiques ».

Activités nautiques sportives et bruyantes
Activités nautiques sportives et bruyantes

Toutefois, les amateurs de jet-ski pourront passer une heure en déboursant 50 dollars. Quant à la nourriture, la qualité est inégale et l’on peut effectivement regretter le temps ou les vendeuses indépendantes se promenaient avec les leurs langoustines et calamars grillés à déguster sur la plage bien qu’il y en ait encore quelques-unes qui circulent parmi les restaurants.

Des restaurants qui font recette
Des restaurants qui font recette

Plus loin, les extrêmes auxquels nous a souvent habitués le pays se dévoilent. Rien d’extraordinaire si ce n’est que ces hôtels presque ou pas finis contrastent singulièrement avec le reste du paysage. quelques moines bouddhistes ont choisi ses premières heures de la matinée pour une promenade au cours de laquelle les novices seront autorisés à prendre un bain matinal.

Moines bouddhistes se promenant sur la plage
Moines bouddhistes se promenant sur la plage
Extrémité de la plage
Extrémité de la plage

À proximité d’une plage presque impeccable se dressent les grandes façades ambitieuses de plusieurs hôtels — palaces dont la construction a débuté durant ce qu’on pourrait appeler « l’ère chinoise ». Rappelons que ces dernières années, la ville a connu un boom immobilier et hôtelier spectaculaire avec un afflux massif de ressortissants chinois attirés par la destination balnéaire et désireux de s’adonner aux plaisirs du casino.

En janvier 2020, le Premier ministre Hun Sen a annoncé la fin des délivrances de licences pour les établissements de jeux et s’en est suivi en toute logique un retour massif de ces investisseurs et clients chinois.

Façade d’un hôtel de luxe devant la plage
Façade d’un hôtel de luxe devant la plage

Cet engouement chinois pour Sihanoukville avait malheureusement attiré aussi des criminels spécialisés dans l’extorsion en ligne et la police locale est intervenue à maintes reprises pour mettre fin à ces pratiques.

Avec ensuite le choc provoqué par la crise sanitaire liée au COVID-19, chacun pensait que Sihanoukville ne resterait qu’un vaste chantier inachevé. C’était effectivement à craindre, mais les autorités de la province et le ministère de l’Économie et des Finances (MEF), ont signé un contrat avec une société de conseil de Shenzhen qui consacrera 18 à 24 mois à la réalisation d’une étude visant à « nettoyer le passé quelque peu terni de Sihanoukville et de transformer la ville en cité industrielle avec des services, des technologies et du tourisme.

Plusieurs hôtels de “l’ère chinoise” sont déjà ouverts
Plusieurs hôtels de “l’ère chinoise” sont déjà ouverts

En revenant vers l’Indépendance coté rue, le contraste est saisissant, beaucoup d’immeubles, d’hôtels et ces grands trottoirs ou s’affairent les ouvriers des services provinciaux et quelques chiffonniers. Surprise également, quelques hôtels sont ouverts et accueillent visiblement une clientèle d’affaires.

Chiffonniers récupérant de la ferraille
Chiffonniers récupérant de la ferraille
Les employés de la province à l’ouvrage
Les employés de la province à l’ouvrage
Un coin de la ville toujours en construction
Un coin de la ville toujours en construction
Un coin de la ville toujours en construction

Sihanoukville se trouve toujours en pleine mutation, mais nous sommes plus éloignés des incertitudes et développements chaotiques liés à l’époque des casinos.

Les quelques hôteliers en activité affichent un optimisme prudent, les experts de l’immobilier avancent que la destination est prometteuse arguant du foncier qui a pris de la valeur avec ces constructions du littoral qui a gardé une grande partie de son attrait et enfin des infrastructures qui ont considérablement facilité la circulation et l'accès aux plages, sans parler de l’achèvement de la prochaine voix express devant relier la ville à Phnom Penh.

Novice profitant de la mer
Novice profitant de la mer


2 commentaires