Cambodge & Balade : Déguster du buffle sur le Mékong

Le Bassac, affluent cambodgien du puissant Mékong, traverse la ville peu touristique de Takhmao située dans la province de Kandal.

Takhmao dans la province de Kandal

Typique

La ville abrite pourtant un restaurant assez prisé des Cambodgiens, le Chamkarkrouch, escale assez prisée des locaux pour son calme, sa proximité avec le fleuve et sa cuisine typiquement locale. Situé à environ une demi-heure de route de la capitale Phnom Penh, le Chamkarkrouch propose une atmosphère typiquement cambodgienne avec un restaurant composé de tables en terrasse et ces fameux compartiments ouverts composés de hamacs et tables basses. Si la direction du restaurant vous autorise et vous incite même à pêcher dans le fleuve depuis l’immense terrasse de bois, le niveau aujourd’hui anormalement bas du cours d’eau pour cette saison rend la tâche quelque peu difficile.

Le restaurant Chamkarkrouch

L’endroit est excessivement calme, uniquement fréquenté par des Cambodgiens, le menu ne propose aucun plat occidental, et le personnel ne parle que le khmer ; ce qui favorise l’immersion et rend l’expérience plutôt originale quand on ne connait pas. La décoration s’avère plutôt sommaire et la maintenance de l’endroit en général laisse quelque peu à désirer. « C’est temporaire… » nous dit-on, il y a actuellement un changement de propriétaire.

Un peu dommage, car l’endroit est très agréable de prime abord et, comme souvent ailleurs dans ce type d’établissement, les plastiques et barquettes jetés sous la terrasse gâchent un peu la première bonne impression.

Menu

Côté choix des plats, le choix est encore limité. « C’est temporaire… » nous dit-on, il y a actuellement un changement de propriétaire. Peu importe, les photos semblent alléchantes, nous sommes sept adultes et quatre enfants, il y a au maximum une dizaine de plats proposés et aucun client ne pêche… Poulet au gingembre, viande de buffle, porc braisé et poulet bouilli au citron feront l’affaire.

Le service est rapide, poli et amical et les premiers plats, avec des portions assez généreuses, arrivent en moins de 10 minutes. Le poulet bouilli ou sauté au gingembre est tout-à-fait acceptable, mais rien de sensationnel dans la dégustation, au moins pour un occidental. Mes voisins de table, Cambodgiens et Vietnamiens semblent se régaler donc gageons qu’il s’agit d’un avis tout personnel. Par contre le porc braisé se révèle une petite merveille et la viande de buffle, que je n’avais jamais mangée sous cette forme, s’avère absolument exquise. Avec une pointe de citron et de poivre noir, la viande, bien que légèrement sèche, est tout-à-fait succulente. Un arrière-goût de gibier avec une pointe de fumet.

Succulente viande de buffle

Et puis, il faut savoir également que La viande de buffle a un niveau élevé de protéines et de fer. Des médecins recommandent la viande de buffle en raison de ses bienfaits. Il a été prouvé qu'elle abaissait le taux de cholestérol jusqu'à 45% sur une période de 6 mois, car elle est riche en oméga 3 et 6, donc ne nous en privons pas.

Ambiance

Le personnel est resté en permanence aux petits soins. Pas de café sur la carte, mais le patron enverra un de ses employés aller en chercher sur le champ. Sept adultes et quatre enfants peuvent être bruyants, en particulier les enfants qui s’emploieront également à quelques batailles de coussins peu relaxantes non loin des clients. Aucune réflexion ou remontrance, l’un des employés ira même prendre les garnements pour voir leur montrer les oiseaux du propriétaire. Côté clients, plutôt des jeunes assez calmes, peut-être un peu trop, car pas mal d’entre eux semblent déjeuner — signe des temps — avec leur smartphone. Mais là, c’est une autre histoire.

Au Final

En dehors de fruits de saison, pas de dessert de disponible pour le moment. « C’est temporaire… », oui on le sait. Le choix de boisson hygiénique est honnête, comme tout établissement cambodgien qui se respecte, le choix de bières n’est pas laissé au hasard. La note sera surprenante, moins de 70 dollars US pour 11 alors que nos garnements ont allègrement pioché Fanta, Coca et jus de fruits et que les adultes ne sont pas privés, tout en restant raisonnables, des plaisirs de la bière locale.

Petite balade dans la grande rue principale

La petite balade dans la grande rue principale du village ne révèle rien de surprenant, quelques échoppes bien cambodgiennes avec de jolis sourires et « hello » de la part des locaux peut être surpris de croiser des visiteurs prenant des photos et semblant s’intéresser à cette agglomération vraiment bien peu touristique en dehors de quelques bars, spas et ce restaurant bien sympathique avec une vue imprenable sur le fleuve.

Texte et photographies par CG

Plus de photographies ici

APAC_MULTI_FR_807X123.jpg

S'abonner à Cambodgemag

  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône