Cambodge & Actualité : Le Royaume célèbre le 68e anniversaire de son indépendance

Le Royaume a célébré hier, le 9 novembre le 68e anniversaire de l’indépendance du pays vis-à-vis de la domination coloniale française, sous la direction de feu le Roi Père Norodom Sihanouk, en 1953.

Les célébrations officielles ont eu lieu au monument de l’indépendance et à la statue de feu le Roi Père dans le centre de Phnom Penh.

Le roi Norodom Sihamoni (devant, au centre gauche), les dirigeants politiques et les moines en chef célèbrent le jour de l’indépendance, mardi 9 novembre, au monument de l’indépendance dans la capitale. Photo Hong Menea
Le roi Norodom Sihamoni (devant, au centre gauche), les dirigeants politiques et les moines en chef célèbrent le jour de l’indépendance, mardi 9 novembre, au monument de l’indépendance dans la capitale. Photo Hong Menea

Le roi Norodom Sihamoni, le Premier ministre Hun Sen, le président du Sénat Say Chhum, le président de l’Assemblée nationale (AN) Heng Samrin, le ministre de l’Intérieur Sar Kheng, le ministre de la Défense nationale Tea Banh et d’autres dignitaires nationaux et étrangers ainsi que des représentants du secteur privé et de la société civile étaient tous présents pour l’événement.

« La Journée de l’indépendance nationale, le 9 novembre, nous rappelle à tous la mission royale du roi-père Norodom Sihanouk — la lutte qu’il a entreprise pour le bien de la patrie et à laquelle il s’est consacré tant physiquement que mentalement pour réaliser — la demande d’une véritable indépendance pour la nation cambodgienne », a écrit Hun Sen dans un post sur Facebook, notant également que le 9 novembre marque le 68e anniversaire de la création des Forces armées royales cambodgiennes.

Le secrétaire d’État américain Antony Blinken a également adressé ses félicitations au Cambodge à l’occasion de ce 68e anniversaire, selon un communiqué de presse du département d’État américain du 8 novembre.

« Les États-Unis se réjouissent de travailler avec le Cambodge en tant que prochain président de l’ASEAN pour maintenir la paix et la sécurité grâce à un leadership fort en matière de développement durable dans la région indopacifique.

« Nous continuerons à soutenir le peuple cambodgien dans sa quête d’un avenir plus prospère, plus démocratique et plus indépendant et dans sa célébration des valeurs que partagent les Cambodgiens et les Américains », a déclaré M. Blinken dans le communiqué de presse, ajoutant que les États-Unis se réjouissaient également de travailler avec le Cambodge pour « mieux reconstruire » après la pandémie de Covid-19.

Des officiels assistent à la commémoration du jour de l’indépendance, mardi. photo Hong Menea
Des officiels assistent à la commémoration du jour de l’indépendance, mardi. photo Hong Menea

L’ONU au Cambodge a également commémoré l’événement. « Nous félicitons sincèrement le Royaume du Cambodge pour sa fête de l’indépendance. À cette occasion, nous souhaitons la paix et la prospérité à tout le peuple cambodgien. »

Hun Many, membre de l’Assemblée nationale représentant la province de Kampong Speu, a déclaré que les Cambodgiens honoreront et illustreront la bravoure de feu le Roi Père en protégeant le pays de l’ingérence étrangère et en empêchant le sabotage de la nation par tous les moyens nécessaires.

L’ancien chef de l’opposition, Kem Sokha, a également envoyé un court message de félicitations, déclarant que « l’unité nationale apporte l’indépendance nationale ».

Le parti Grassroots Democracy (GDP) a également publié une déclaration pour commémorer cette journée. Il a mentionné que l’histoire a montré que, depuis que le Cambodge a obtenu son indépendance en 1953, l’unité et la solidarité nationales ont été l’épine dorsale du maintien de son indépendance et de sa souveraineté.

« Cependant, l’unité et la solidarité nationales ne signifient pas que les personnes et les politiciens ayant une tendance à avoir des opinions différentes doivent toujours se mobiliser sous la direction d’un même parti ou d’un même mouvement, et si c’est toujours le cas, cela n’aidera pas les Cambodgiens à vivre ensemble en toute paix », a déclaré le GDP.

L’analyste politique Lao Mong Hay a déclaré qu’en raison de l’histoire de la nation, tout le monde devrait considérer l’existence de cette fête et le maintien de l’indépendance du Cambodge comme un acquis remarquable que tous les Cambodgiens — et en particulier les politiciens — devraient défendre en déployant des efforts tout aussi considérables pour renforcer l’indépendance de la nation.

Mom Kunthear avec notre partenaire The Phnom Penh Post

85 vues0 commentaire