Cambodge & Économie : Exportation de véhicules assemblées dans le pays, bientôt une réalité

Le Royaume a importé des voitures pour une valeur de 977,4 millions de dollars au cours des 10 premiers mois de l’année dernière, soit une hausse de plus de 8 % par rapport aux 901 millions de dollars de 2020.

Illustration PPP
Illustration The Phnom Penh Post

Cela équivaut à 4,24 % des importations totales du Royaume sur la période, qui se sont élevées à 23,060 milliards de dollars. Pour référence, le Royaume a importé des véhicules routiers pour une valeur de 1,099 56 milliards de dollars en 2020, soit une baisse de 36,60 % par rapport à 1,734 31 milliards de dollars en 2019.

Si les importations correspondantes en novembre-décembre 2021 augmentent à un rythme similaire en glissement annuel, le chiffre de l’année complète se situera probablement dans la fourchette de 1,192 0 à 1,193 6 milliards de dollars.

Hong Vanak, de l’Académie royale du Cambodge, fait valoir que ces statistiques signalent que les revenus de la plupart des Cambodgiens n’ont pas été fortement affectés par le Covid qui a entraîné la fermeture à court terme d’usines, d’entreprises manufacturières et d’autres entreprises.

L’augmentation des importations de véhicules routiers de janvier à octobre a été en partie alimentée par une réduction des taxes à l’importation correspondantes, une augmentation des achats de voitures neuves assemblées dans les pays de l’ASEAN et l’adoption plus large de méthodes de paiement plus faciles telles que les plans d’échelonnement, a-t-il déclaré au Post.

« Avec l’introduction de mesures gouvernementales efficaces contre le Covid-19, je suis convaincu que les importations de véhicules routiers continueront de croître en 2022, toutefois, ce taux de croissance pourrait être tempéré par l’ouverture de nouvelles usines d’assemblage de véhicules dans le Royaume », dit-il.

La société cotée en bourse RMA (Cambodia) PLC a annoncé en septembre qu’elle allait mettre en place une usine d’assemblage Ford, après avoir reçu l’approbation du constructeur automobile américain pour fabriquer des pick-up Ranger et des SUV Everest.

Le PDG Ngorn Saing a confirmé que RMA avait signé un accord de location de terrain pour un site de 4 ha dans le district de Krakor, situé à l’est de la province de Pursat. L’installation prévue aura une capacité de production élevée de 10 000 unités par an, soit plus de 27 par jour, a-t-il précisé.

En septembre également, le Conseil pour le développement du Cambodge (CDC) a délivré un certificat d’enregistrement final à l’usine d’assemblage de voitures de HGB Motors Assembly, d’une valeur de sept millions de dollars, dans la zone économique spéciale de Poipet PP, dans la ville de Poipet de la province de Banteay Meanchey, près de la frontière thaïlandaise.

Le vice-président de la Chambre de commerce du Cambodge (CCC), Lim Heng, a confirmé qu’il y avait eu une augmentation simultanée des importations de véhicules routiers destinés à l’usage des ménages et aux services de transport, ce qui, selon lui, était dû à la croissance économique et à une récente vague d’investissements.

La demande de véhicules de la part des investisseurs et des transitaires devrait s’accélérer après l’entrée en vigueur du Partenariat économique global régional et de l’accord bilatéral de libre-échange Cambodge-Chine.

« La demande de véhicules sera plus forte, mais il n’est pas encore possible d’évaluer s’il y aura une augmentation des importations, étant donné que le Cambodge aura bientôt de nouvelles usines d’assemblage locales », a-t-il ajouté.

Heng prédit : « Les exportations de voitures du Cambodge vers les marchés internationaux seront bientôt une réalité. »

En mars, le gouvernement a mis en place un programme permettant aux propriétaires de véhicules dont l’année modèle est antérieure à 2021 et qui ont été introduits dans le pays sans payer de droits d’importation ou d’autres charges, de réduire de 10 à 20 % les obligations fiscales.

Le département général des impôts indique que la collecte des recettes de la taxe sur les véhicules pour la période imposable de juin à novembre a augmenté de près de 8 % en glissement annuel pour atteindre 385,347 8 milliards de riels, soit plus de 93 millions de dollars, grâce à 791 168 unités, ce qui équivaut à 174,2 % de l’objectif pour 2021.

Hin Pisey avec notre partenaire The Phnom Penh Post

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône