Cambodge & Agriculture : L'élevage de rats « propres » de Buy Roeun à Battambang

Après plus de 10 ans passés dans la construction, Buy Roeun, 34 ans, s'est intéressé à l'élevage de rats pour leur viande. Le Cambodgien a observé des rats grillés en vente dans les étals de rue dans sa province natale de Battambang, mais l'entrepreneur n'a pas l'intention de leur faire concurrence.

Buy Roeun élève des rats dans le district de Bavel, dans la province de Battambang. Photographie fournie
Buy Roeun élève des rats dans le district de Bavel, dans la province de Battambang. Photographie fournie

« J'ai vu que la façon dont les rats étaient élevés en Thaïlande permettait de produire une viande délicieuse et hygiénique et j'ai eu l'idée de faire de même », confie-t-il.

Alors qu'il résidait en Thaïlande pour travailler comme ouvrier du bâtiment en 2005, Roeun appréciait la viande de rat de ce pays voisin. En 2017, toujours en Thailande et en travaillant le jour dans la construction, il a commencé à observer les méthodes d'élevage. Une fois qu'il a assimilé les bonnes techniques, il a commencé un petit élevage avec une dizaine de rongeurs.

« Bien que je vive à Battambang, qui vend beaucoup de viande de rat, j'utilise la méthode d'élevage thaïlandaise », explique-t-il.

Une fois qu'il a commencé à les élever en Thaïlande, il a commencé à envoyer les mères enceintes à ses parents, qui ont suivi ses instructions et ont bientôt eu des centaines d'animaux. Il a créé une page Facebook en langue khmère « Sovanracha Rat Farm ».

« Lorsque j'ai commencé à créer du contenu en ligne, j'ai constaté que je suscitais l'intérêt de nombreux Cambodgiens. Il y avait beaucoup de demande, et chaque fois que je suis retourné dans ma ville natale, j'ai vendu beaucoup de mes rats », confie-t-il.

Au début de l'année 2021, alors que le Covid-19 se répandait dans les deux pays, Roeun a pris la décision de rentrer chez lui et de se consacrer à l'élevage de rats à plein temps.

Les rats de Sovanracha Rat Farm
Les rats de Sovanracha Rat Farm. Photographie fournie

Bien qu’il possède 400 à 500 rats à la ferme, ils sont à différents stades de croissance, il ne peut donc pas les vendre tous en même temps. En outre, de nombreux Cambodgiens achètent des couples pour créer leur propre élevage.

« Certains ont réussi à créer leur élevage, mais beaucoup ont échoué parce qu’ils ne s’en occupaient pas vraiment. Ce n’est que si vous êtes passionné par ce métier que vous réussirez », dit-il.

Les rats peuvent se reproduire cinq ou six fois par an, chaque mère ayant de deux à dix petits. Selon M. Roeun, la plupart de ses femelles donnent environ cinq bébés par portée. L’élevage des rats jusqu’à un poids commercialisable peut prendre de deux à trois mois pour les femelles et de trois à quatre mois pour les mâles. Ces derniers peuvent atteindre 1 kg, mais ils sont généralement vendus quand leur poids atteint 550 à 700 grammes.

Mao Don, 46 ans, éleveur de rats, qui a acheté plus de 10 rats à Roeun, déclare avoir commencé à les acheter à un peu plus de quatre mois. Mes couples reproducteurs ont déjà produit plus de 100 ratons et j’ai pu vendre des couples reproducteurs à de nouveaux agriculteurs », confie-t-il.

Selon lui, élever des rats est bien plus facile que les vaches, car il n’est pas nécessaire de les surveiller en permanence. « Une fois que j’aurai environ 200 reproducteurs, je commencerai à vendre de la viande sur le marché », dit-il.

Diversifier

« Je ne veux pas remplacer le marché des rats des champs, mais proposer un produit distinct. Ils commercialiseront les rats sauvages et je commercialiserai les rats d’élevage », précise M. Roeun.

Aucun des deux agriculteurs ne prévoit de pouvoir fournir une grande quantité de viande au marché avant plusieurs années. Roeun suggère que lorsqu’il serait prêt à le faire, cela prendrait deux ou trois jours pour vendre son stock de rats.

Il raconte qu’en Thaïlande, la viande de rat est très populaire et qu’elle est vendue dans les grands magasins spécialisés sous forme de rat rôti.

« À l’avenir, je veux avoir un restaurant dans notre ville de province qui partage le nom de ma ferme », dit-il.

Selon Roeun, le goût entre ses rats et souris d’élevage et les rats sauvages s’avère très différent :

« Je ne fais pas de remarques désobligeantes. Je les mange moi-même. Quand j’étais petit, je les attrapais pour les manger tout le temps. Les animaux sauvages peuvent parfois avoir une odeur nauséabonde parce que vous ne savez rien de ce qu’ils ont mangé, alors que les miens ont un régime alimentaire contrôlé avec précision ».

Rat d'élevage grillé. Photographie fournie
Rat d'élevage grillé. Photographie fournie

Lina, une Cambodgienne qui vit dans la province de Preash Sihanouk, suit la ferme de Roeun sur les médias sociaux depuis longtemps et elle souhaite que son mari goûte ces animaux avec elle. Elle a contacté Roeun et lui a demandé de lui envoyer cinq kilogrammes de viande de rat emballée.

« Je n’ai jamais mangé de viande de rat, mais quand j’ai vu à quel point sa ferme était propre, j’ai décidé d’essayer », dit-elle.

Roeun confie qu’il est assez difficile de nourrir une énorme population de rats, car il faut acheter beaucoup de maïs, de riz et d’herbe, ainsi que des granules.

Il ajoute que trouver un marché pour les rats d’élevage est difficile pour certains agriculteurs, car ils n’ont aucune expérience en matière de vente et de promotion.

« Il n’est pas difficile pour moi de trouver un marché, car j’ai beaucoup de connaissances sur les médias sociaux. Si d’autres agriculteurs en élèvent, mais ne parviennent pas à les vendre, je leur achète les animaux », déclare-t-il.

« Je veux attirer les consommateurs qui veulent de la viande de rat propre. Je veux qu’ils voient ma ferme. Ils ne doivent pas penser que ma viande de rat commerciale est différente de celle du porc ou du bœuf », conclut-il.

Sovanracha Rat Farm. Photographie fournie
Sovanracha Rat Farm. Photographie fournie

Page Facebook

Hong Raksmey avec notre partenaire The Phnom Penh Post


Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône