Bien-être : BODIA, ou les déclinaisons du soin khmer

Bodia est l’un des spas les plus anciens et les plus réputés du Cambodge, un pays où le massage serait une tradition perpétuée depuis des siècles.

Intérieur de Bodia à Siem Reap

Il est difficile de recenser avec précision le nombre de salons de massages situés à Siem Reap. D’après le moteur de recherche Google, pas moins de 146 établissements sont listés dans la ville. Ce chiffre lui-même se trouve corroboré par TripAdvisor. Tous deux omettent néanmoins les espaces dédiés à cet art dans de nombreux hôtels, ainsi que la multitude de salons informels qui ne seront probablement jamais référencés. Parmi cette multitude, certains établissements se distinguent par la qualité des soins proposés. Avec ses 13 années d’existence et ses septs établissements, Bodia se révèle comme l’une des enseignes les plus emblématiques de Siem Reap.

Les spas sont dotés d’une boutique prolongeant l’atmosphère de plénitude

« Cocon cambodgien »

À peine ouvre-t-on la porte d’entrée qu'un un entêtant parfum d’huiles essentielles place immédiatement le visiteur dans l’ambiance. Confortablement installé sur un sofa en osier, un thé glacé accompagne la lecture des soins proposés. Toute l’étendue d’un vaste savoir-faire se trouve résumée en formules fort prometteuses : « Bodia Tonic, Apsara Indulgence, et Spicy Body Wrap.»

Leap Soeun, qui supervise l’établissement situé à quelques pas du vieux marché, les énumère une à une, expliquant le déroulement des soins, ainsi que tous leurs effets bénéfiques. « Beaucoup de nos clients viennent ici pour se relaxer, certains après une dure journée de travail, d’autres afin de récupérer après une visite des temples souvent éprouvante pour le corps. Mais il ne faut pas oublier que le massage khmer traditionnel constitue aussi une forme de médecine. Un massage peut ainsi permettre de baisser la pression artérielle, réduire le stress et l’insomnie, ou encore de réguler la pression sanguine ». L’inventaire des maux prévenus ou soignés tel que le détaille Leap Soeun laisse entrevoir les racines séculaires d’une pratique encore nimbée de mystères.

De gauche à droite : Leap Soeun, responsable locale, Sechivean Thap, thérapeute, et Narath Un, chargée des ventes au détail.

Un massage chargé d’histoire

Autrefois destiné à un usage purement thérapeutique, le massage khmer fut transmis oralement de génération en génération, chaque région, chaque pagode connaissant ses propres variantes. Difficile, de nos jours, de remonter précisément aux sources de cet héritage, aucun écrit n’ayant consigné les détails de ces pratiques. Que la tradition du massage soit ou non ancestrale au Cambodge, le débat reste largement ouvert. Pour certains, un bas-relief du Bayon montrant un personnage qui pourrait être le roi Jayavarman VII en train de se faire masser accrédite la thèse traditionaliste. Encore plus ancienne, l’illustration de ce qui pourrait être un massage abortif est visible à Angkor Wat, dans l’immense représentation du Ciel et de l’Enfer.

Mais, l’interprétation des bas-reliefs ornant les temples reste extrêmement subjective, et pose plus de questions qu’elle n’offre de certitudes. Nul doute que la pratique était déjà connue dans un royaume aux influences tant indiennes que chinoises, le massage étant alors considéré comme une médecine parmi tant d’autres. Une technique de soins largement encouragée lors des temps angkoriens, un grand nombre d’hôpitaux constellant alors le royaume.

le massage khmer consiste à stimuler et soulager les points de pression en utilisant tout à la fois les pouces, les mains, les bras, les genoux et les pieds
Intérieur et boutique de Bodia à Siem Reap

Adapter la tradition

Si l’habitude du massage est restée vive au sein des familles et des thérapeutes, une nouvelle demande a afflué au cours des années 1980, lorsque le tourisme de masse s’est tourné vers une Asie parfois fantasmée. Les massages thaïlandais, pour le meilleur ou pour le pire, ont fait rêver bon nombre d’occidentaux attirés par une longue tradition de bien-être. Une grande part de marketing entrait alors en jeu, vantant des techniques millénaires qui venaient pour la plupart d’être inventées.

Le Cambodge, en s’ouvrant au tourisme, a logiquement emboîté le pas, voyant fleurir les enseignes aux qualités diverses, allant du sordide à l’excellence. « Depuis l’ouverture de notre premier spa, et jusqu’à aujourd’hui, nous avons toujours été sensibles aux formes les plus traditionnelles qui font l’identité du massage khmer. Nous recueillons régulièrement des témoignages, principalement dans les campagnes, auprès des personnes pratiquant ces thérapies ancestrales. Cela nous permet de perpétuer une tradition que nous adaptons par la suite aux goûts de la clientèle », précise Leap Soeun, qui travaille pour l’enseigne depuis 2007.

Comme elle le définit, « le massage khmer consiste à stimuler et soulager les points de pression en utilisant tout à la fois les pouces, les mains, les bras, les genoux et les pieds. Contrairement à la plupart des massages, cette forme traditionnelle repose sur l'hydratation naturelle du corps et n'utilise pas d'huiles. Bien que ce soit une question de préférence, il y a des gens qui aiment les massages khmers plus que les massages thaïs car ils sont moins vigoureux et plus apaisants ».

Formation continue

Le spa du vieux marché, agrandi en 2012, emploie à lui seul 100 personnes. Chaqe employé traite entre 4 et 5 clients par jour. Dans la cité des temples, haut-lieu du tourisme international, la majorité des clients est constituée de voyageurs harassés par une activité intense, venus chercher un havre de paix pour des traitements pouvant durer jusqu’à 3 heures. Locaux et expatriés fréquentent eux aussi régulièrement l’établissement.

les employés sont évalués chaque mois et bénéficient, si nécessaire, d’une remise à niveau.
Bodia a été désigné comme l'un des 40 meilleurs salons de massage au monde

« C’est un métier où se mêlent le contact, le soin, l’attention et l’écoute, ce qui en fait une activité passionnante », déclare Sechivean Thap. Issue du secteur de l’hôtellerie, la jeune femme a rejoint Bodia en 2009, après avoir effectué une formation interne. Sous la supervision de professionnels expérimentés, les apprentis thérapeutes bénéficient d'un enseignement pendant 6 mois de tous les secrets de la gamme de soins. Une fois formés, les employés sont évalués chaque mois, et bénéficient, si nécessaire, d’une remise à niveau.


Viser toujours plus haut

« Les centres de formation, situés à Siem Reap et à Phnom Penh, ne sont pas uniquement destinés à notre personnel : nous offrons aussi nos services à d’autres prestataires souhaitant proposer des massages de qualité. Il s’agit d’une formation très pointue, abordant toutes les pratiques de soins et de massages. Elle s'étale sur 42 semaines à temps plein », explique Cédric Blanchard, directeur du développement commercial au sein de l’entreprise. Pour ce Bordelais arrivé au Cambodge en 2011, la marque Bodia doit se montrer en constante évolution afin de conserver sa place de leader. Alors que la marque a été désigné comme l'un des 40 meilleurs salons de massage au monde par Condé Nast International, Cédric Blanchard explique : « nous briguons la place de premier spa d’Asie, et souhaitons poursuivre notre croissance en dehors du Cambodge en utilisant un système de partenariat et de franchise ».

« Nous avons également l'ambition d'obtenir ''l’ASEAN Spa Services Standards'', une toute nouvelle certification honorant les entreprises qui se conforment à la culture et aux traditions des traitements ».

Atelier phnompenhois

Depuis ses débuts, l’entreprise n’a cessé de s’agrandir, multipliant l’ouverture de nouveaux spas, et créant sa propre gamme de produits. Soins du corps, baumes, shampoings, et autres savons constituent une ligne de soins dépassant les 300 références. Les traitements effectués dans les spas utilisent exclusivement les produits de la gamme Bodia, élaborés à partir d’ingrédients locaux, et certifiés exempts de composants synthétiques, de colorants ou de conservateurs. Fabriqués dans un atelier de Phnom Penh, ces créations originales rejoignent les étals des 6 boutiques dédiées, et sont aussi disponibles en ligne.

« L’utilisation de nos produits pour les traitements nous permet de garantir une constante qualité des soins », indique Narath Un, responsable de la vente au détail. « Comme pour les massages, nous avons entrepris une vaste quête afin de recueillir les méthodes les plus anciennes. Nous élaborons aussi des recettes originales qui suscitent beaucoup d’intérêt auprès de nos clients : les soins du visage à base de Moringa, utilisé pour ses propriétés anti-âge, ainsi que ceux à base de charbon largement plébiscités par les consommateurs ».

 l’enseigne Bodia a su se distinguer au sein d’une concurrence pourtant nombreuse

Destination phare en matière de bien-être et de soins du corps, l’Asie du Sud-Est ne cesse d’accroître la qualité ainsi que la palette des services proposés. Longtemps occulté par son voisin Thaïlandais, le Cambodge devient un acteur incontournable, pouvant s’enorgueillir d’une réputation largement méritée. En misant sur une approche unique conjuguant les traditions aux goûts des clients, ainsi qu’en proposant sa propre gamme de produits, l’enseigne Bodia est parvenu à se distinguer d’une concurrence pourtant nombreuse. Et, plus important encore, l'entreprise a su se propulser au premier plan des pratiques séculaires longtemps demeurées confidentielles, et maintenant réputées dans le monde entier.

Site web de Bodia Siem Reap et Phnom Penh

Banniere Cambodge Mag.jpg
KHEMA

La Poste, Pasteur et Angkor

Démarrez la journée du bon pied grâce au désormais iconique petit-déjeuner à volonté de Khéma.

Viennoiseries, œufs, pancakes, boissons chaudes et bien plus encore pour $14 seulement par personne.

Du lundi au vendredi de 6:30 à 11:00, et jusqu’à 15:00 le week-end.

MALIS

Phnom Penh et Siem Reap

Savourez un petit-déjeuner cambodgien typique dans la quiétude des restaurants Malis. Sélection de soupes, nouilles et autres plats et boissons typiques à volonté pour seulement $8. 

 

Offre valable à Malis Phnom Penh et Malis Siem Reap, tous les jours de 6h00 à 10h00.

1V7A0274.jpg
TOPAZ

Phnom Penh

Tradition et gastronomie françaises au cœur de Phnom Penh. 

Découvrez notre déjeuner d’affaires à partir de $19++, verre de vin compris, tous les jours de 11h30 à 14h.

Prix en dollars US soumis à des frais de couvert de 7% et à une taxe gouvernementale de 10%

S'INSCRIRE PAR E-MAIL

  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône