Phnom Penh & Exposition : Van Chhovorn, artiste rescapé de l'esclavage

Loin des apparats et du superficiel, Van Chhovorn est l’un de ces artistes touchants profondément guidé par sa passion des arts, et qui a surtout su garder modestie et humilité malgré un succès grandissant.

Van Chhovorn
Van Chhovorn

L’artiste timide de Battambang est donc un des quelques jolis talents à redécouvrir à l’occasion de l’exposition « Painting Hope », qui débutera samedi prochain à la galerie Sra’ Art de Phnom Penh.

Rencontre avec le public lors de l’exposition « Tomorrow is a new day »
Rencontre avec le public lors d'une précédente exposition « Tomorrow is a new day »

Parcours

Van Chhovorn est né en 1982 dans le camp de réfugiés site II situé à la frontière thaïlandaise. Malheureusement, en quittant ce camp de réfugiés pour rescapés du génocide, le jeune homme, a été réduit en esclavage sur un bateau de pêche dans le golfe de La Thaïlande avec 24 autres cambodgiens et birmans pendant plus de deux ans.

Œuvres de Van Chhovorn
Œuvres de Van Chhovorn

Par chance, Van Chhovorn est parvenu à retrouver sa liberté et a pu étudier au sein de l’école d’art Phare Ponleu Selpak, où il est devenu sculpteur et peintre sur bois. Van Chhovorn évoque « un rêve récurrent dans sa carrière » au cours duquel un professeur lui parle et lui explique comment travailler et quelles pièces de bois il doit sélectionner pour ses sculptures.

L’artiste réside actuellement à Battambang avec sa famille et poursuit sa carrière artistique en collaboration avec Open Studio Cambodia et Romcheik 5 Artspace (Battambang).

Œuvre de Van Chhovorn
Œuvre de Van Chhovorn

Lors de sa rencontre avec le public, l’artiste expliquera que son chemin fut difficile, non seulement en raison de ce qu’il a vécu dans le camp de réfugiés et sur le bateau thaïlandais, mais également avec sa famille.

En effet, celle-ci a tenté à plusieurs reprises de le persuader d’abandonner l’art, car aucun d’entre eux ne pensait qu’il était possible d’en vivre. Entre la vente de ses sculptures, des tableaux et expositions, l’artiste passionné a apporté une jolie réponse en vivant pleinement de son art aujourd’hui.

Depuis 2011, Van Chhovorn a participé à plus d’une douzaine d’expositions au Cambodgeet en Europe, depuis l’institut français jusqu’à la galerie Lee à Paris. En 2020, il était lauréat de la bourse « Arn Chorn-Pond Living Arts ».

Informations

« Painting Hope » — 7/9 Boulevard Sothearos. Phnom Penh. Contact : +855 81 461 711.

du 23 juillet au 3 septembre 2022.

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône