Agriculture : Le longane de Pailin, autre espoir d’exportation agricole vers la Chine

Le longane de Pailin devrait être le troisième produit agricole local à être exporté vers la Chine après le riz et les mangues. Les agriculteurs et la « Pailin longan community » attendent l’annonce d’un accord officiel entre le Cambodge et la Chine.

Agriculture : Le longane de Pailin, autre espoir d’exportation agricole vers la Chine
Agriculture : Le longane de Pailin, autre espoir d’exportation agricole vers la Chine

Un haut fonctionnaire du ministère de l’Agriculture a déclaré que le Cambodge exportera officiellement le longane de Pailin vers la Chine à la fin de cette année ou au début de l’année prochaine. Toutefois, ce projet pourrait être retardé en raison de la crise du Covid-19 et de certains autres problèmes techniques.

Le directeur général de l’agriculture, Ngin Chhay, avait également prédit en août de l’année dernière que le Cambodge exporterait officiellement le longane de Pailin vers la Chine à la fin de cette année ou au début de l’année prochaine. Cependant, Ngin Chhay a déclaré que le projet pourrait être reporté pour les mêmes raisons.

Long Ron, un agriculteur de Pailin, souhaite que le longane Pailin puisse être officiellement exporté vers la Chine plus tôt, comme prévu par le ministère. Long Ron, qui possède un verger de longanes de plus de 600 arbres, est membre de la « Pailin longan community » depuis 2014 et a reçu un certificat de bonne pratique agricole du ministère.

Elle dit être prête à fournir sa production pour l’exportation vers la Chine et attendre seulement l’accord officiel.

« Ainsi, lorsque la date exacte de l’accord d’exportation sera annoncée, je ne passerai que sept mois à récolter, car les arbres portent des fruits quand nous le souhaitons », dit-elle.

Depuis plus de huit ans, le longane de Pailin est exporté vers la Chine via la Thaïlande, emballé comme « Produit de Thaïlande ». Le produit est transporté à partir de la province de Battambang.

Un Theng, un agriculteur de la province de Pailin possédant 15 hectares de longanes, exporte depuis 10 ans ses produits à une société chinoise basée en Thaïlande, sous le nom de « produits de Thaïlande ».

Selon lui, les fruits sont généralement transportés en Thaïlande à partir de 23 heures, bien que les agriculteurs puissent les transporter pendant la journée. Un Theng, lui aussi, attend l’annonce officielle de l’accord d’exportation de longanes de Pailin vers la Chine.

La communauté des longanes de Pailin dispose d’une usine de désinfection et de conditionnement d’une valeur de plus de trois millions de dollars, un investissement réalisé par des Chinois. L’usine a été construite et équipée depuis plus de deux ans, mais n’a pas encore ouvert ses portes en raison de l’absence d’accord.

Le vice-président de la communauté des longanes de Pailin, Soun Chum, précise que cette usine dispose de quatre fours pour sécher et désinfecter les longanes. Chaque four peut sécher neuf tonnes de longanes en 74 minutes. Il estime qu’un accord d’exportation du longan de Pailingin vers la Chine conduira à d’autres investissements chinois.

« Dès que la Chine acceptera officiellement d’exporter le longan Pailin cambodgien, j’espère qu’au moins trois autres usines de conditionnement seront créées dans les provinces de Battambang et de Pailin », déclare Soun Chum.

La province de Pailin compte 4 389 hectares de plantations de longanes donnés aux agriculteurs et aux communautés. Il existe aujourd'hui 40 communautés comptant chacune plus de 200 familles, selon Say Sophat, directeur du département provincial de l’agriculture, des forêts et de la pêche de Pailin.

Say Sophat pense que le Cambodge et la Chine doivent conclure officiellement un protocole sur les longanes de Pailin pour permettre les exportations. Cependant, il n’a pas été informé de la date à laquelle cela se produira.

Le longane de Pailin est également cultivé dans les provinces de Battambang et de Banteay Meanchey.

Le Cambodge a annoncé l’exportation officielle de mangues fraîches vers la Chine ce mois-ci. L’annonce est intervenue près d’un an après que le protocole d’exportation de mangues ait été convenu le 9 juin 2020. Grâce à cet accord, le Cambodge pourra exporter 500 000 tonnes de mangues fraîches vers la Chine chaque année.

Ou Sokmean & Teng Yalirozy avec l’aimable autorisation de Cambodianess