Agriculture & Cambodge : Une politique nationale pour devenir un producteur majeur de noix de cajou

Alors que les exportations de noix de cajou sont en hausse, le manque d’installations de traitement des noix de cajou dans le pays fait perdre des millions de dollars par an au royaume et les experts estiment que les coûts élevés de l’électricité font fuir les investisseurs.

Photographie de KOSAL FARMS
Photographie de KOSAL FARMS

La politique nationale sur les noix de cajou, qui a été rédigée par le ministère du Commerce pour stimuler la culture et l’exportation de noix de cajou sur les marchés internationaux, devrait être officiellement approuvée d’ici la fin de 2021, a déclaré Pen Sovicheat, porte-parole du ministère du Commerce.

Sovicheat a précisé que la préparation du projet sur les noix de cajou a nécessité la contribution de nombreux ministères et institutions privées, en particulier des agriculteurs, des transformateurs et des exportateurs.

Grâce à la politique nationale sur les noix de cajou, a-t-il dit, le Cambodge deviendra un fournisseur majeur susceptible d’approvisionner les marchés locaux, régionaux et mondiaux. La politique, a-t-il ajouté, rendra la production cambodgienne de transformation de la noix de cajou compétitive tant en termes de rendement que de qualité.

« L’adoption de cette politique nationale augmentera la valeur des noix de cajou en termes de chaînes de valeur et de production », dit-il.

« Elle améliorera la contribution des agriculteurs et des transformateurs et créera un avantage concurrentiel ainsi qu’une diversification du marché. »

Le président de l’Association de la noix de cajou du Cambodge, Uon Silot, a déclaré qu’il appuyait la prochaine politique nationale sur les noix de cajou, car il espère qu’elle soutiendra la chaîne de production et générera des revenus supplémentaires pour les agriculteurs et les acteurs.

Il a ajouté que les investisseurs seront également attirés par l’établissement d’usines de transformation de la noix de cajou au Cambodge, car le pays est désormais le premier producteur de noix fraîches destinées à l’exportation.

« Le Cambodge produit beaucoup de noix de cajou. Si nous avons une usine de transformation qui peut répondre au besoin en noix fraîches, cela fera une différence dans le secteur de la production. Ainsi, l’activité des agriculteurs deviendra plus rentable et ils seront en mesure d’améliorer leur niveau de vie », estime M. Silot.

M. Silot rappelle que le Vietnam demeure le plus grand importateur de noix provenant du Cambodge Le pays voisin a importé 795 004 tonnes de noix de cajou cambodgiennes — d’une valeur d’environ 2,8 milliards de dollars — au cours des cinq premiers mois de 2021 et est considéré comme le premier exportateur mondial de noix transformées.

le manque d’installations de traitement des noix de cajou dans le pays fait perdre des millions de dollars par an au royaume
le manque d’installations de traitement des noix de cajou dans le pays fait perdre des millions de dollars par an au royaume

Selon le ministre de l’Agriculture, S.E. Veng Sakhon, il s’agit de la quasi-totalité des exportations de noix de cajou du Cambodge, qui ont totalisé 800 000 tonnes et ont été évaluées à 2,9 milliards de dollars pour les cinq premiers mois de 2021.

Selon l’Association vietnamienne de la noix de cajou (Vinacas), il s’agit du plus grand volume d’importation jamais enregistré en provenance du Cambodge, contre 216 300 tonnes importées pendant la même période en 2020 et seulement 175 000 tonnes importées du Cambodge pendant toute l’année 2019.

Mais si les exportations de noix cambodgiennes ont grimpé en flèche ces dernières années, la valeur ajoutée est constamment obérée en raison du manque de capacité de transformation du cajou sans le royaume, ce qui signifie qu’il ne peut exporter que des noix fraîches qui sont ensuite transformées dans leurs pays de destination.

« Nous devrions montrer que nous pouvons rassembler des agriculteurs pour fournir des matières premières », a déclaré Kong Peach, directeur du département de l’agro-industrie au ministère de l’Agriculture.

« Nos noix de cajou ont bon goût et sont de très bonne qualité par rapport à d’autres, mais nous devons remédier à des faiblesses comme le coût élevé de l’électricité, ensuite nous devrions être en mesure d’attirer davantage d’investissements. »

Preach poursuit en rappelant que, chaque année, le Vietnam absorbait environ 60 % des exportations de noix de cajou du Cambodge, qui sont généralement produites par cinq entreprises de taille moyenne — chacune produisant environ 200 000 tonnes chaque année, dit-il, en précisant que ces chiffres ne sont que des estimations.

Mais déjà la diversification commence parmi les exploitations de noix de cajou.

Le 13 juin dernier, In Lay Huot, propriétaire de Chey Sambo Cashew Nut Handicraft dans la province de Kampong Thom, a exporté avec succès plus de 9 000 tonnes de produits de noix de cajou semi-transformés vers le marché japonais.

Elle s’efforce maintenant de promouvoir ses noix transformées, car il y a plus d’argent à gagner en exportant des produits semi-transformés plutôt que des matières premières.


« J’observe actuellement le marché et je cherche des fonds supplémentaires pour étendre la production de noix de cajou de 10 tonnes par mois à 20 tonnes par mois afin de répondre à la demande du marché », déclare Lai Huot.

Actuellement, plus de 500 000 hectares de terres dans le pays sont consacrés à la culture de la noix de cajou dans 10 provinces.

Un rapport de l’Association cambodgienne de la noix de cajou indique que la province de Kampong Thom possède la plus grande plantation de noix de cajou avec 90 959 hectares, suivie de la province de Kratie avec 47 858 hectares.

La province de Ratanakiri compte 30 459 hectares, celle de Kampong Cham 24 364 hectares, celle de Siem Reap 22 305 hectares, celle de Preah Vihear 16 971 hectares, celle de Stung Treng 16 164 hectares, celle de Tboung Khmum 8 334 hectares, celle du Mondolkiri 5 676 hectares et celle de Kampong Chhnang 2 123 hectares de plantations de cajou.

Ou Sokmean et Teng Yalirozy avec l’aimable autorisation de Cambodianess

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône