Actualité : Le Cambodge appelle à une solution pacifique à la crise Russie-Ukraine

Le Premier ministre Hun Sen a lancé un appel pour « un dialogue pacifique et une solution à la crise entre la Russie et l’Ukraine ».

Militaire ukrainien devant une usine. Photo ministère de la Défense (cc)
Militaire ukrainien devant une usine. Photo ministère de la Défense (cc)

Le Premier ministre cambodgien a lancé cet appel lors d’une conférence de presse tenue à Phnom Penh le 24 février, à la suite de sa rencontre avec S.E. Dato' Sri Ismail Sabri bin Yaakob, Premier ministre de Malaisie.

« Nous avons discuté ouvertement de la crise russo-ukrainienne avec S.E. le Premier ministre de Malaisie et nous souhaitons une solution pacifique », a-t-il déclaré.

Le même jour, la Russie annonçait une opération militaire dans le Donbas, la région orientale de l’Ukraine. Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a exhorté la Russie à cesser d’attaquer l’Ukraine avec ses troupes.

Pour le moment, le Président russe est resté sourd aux protestations et appels, en promettant une réplique « jamais vue » à ceux qui interféreraient avec cette opération militaire en cours.

Opération militaire

Vladimir Poutine a donc bel et bien entamé une vaste invasion militaire de l’Ukraine, les troupes russes attaquant depuis la frontière nord à partir de la Biélorussie, de la frontière orientale avec la Russie, et au sud à partir de la Crimée, la péninsule ukrainienne que Moscou avait envahie et annexée en 2014.

À Kiev, la capitale, des explosions ont été entendues avant l’aube jeudi, et les principales artères de la ville étaient encombrées de voitures et d'habitants fuyant les combats et bombardements.

Les forces russes ont bombardé les aérodromes de Kiev, de Boryspil, d’Ozerne, de Kulbakino, de Chuhuiv, de Kramatorsk et de Chornobaivka.

Mardi, Poutine a reconnu les gouvernements séparatistes de Louhansk et de Donetsk, deux provinces de la région orientale de Donbas en Ukraine, et a ordonné aux troupes russes de s’y rendre.

Au premier soir de l’invasion russe, le président ukrainien Zelensky a fait état d’un bilan de 137 morts et déplore que son pays soit laissé « seule face à la Russie ».

La mobilisation générale a sonné en Ukraine pour tenter de freiner l’offensive de Poutine. Jeudi matin, les incursions russes laissaient entendre que les forces d’invasion avaient l'intention de se diriger vers Kiev, d’encercler les forces ukrainiennes à l’est et de découper le pays de la frontière russe à la mer Noire.

Mots-clés :

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône