Histoire & Tradition : Anniversaire de Sa Majesté La Reine-Mère Norodom Monineath Sihanouk

Sa Majesté la Reine-Mère Norodom Monineath Sihanouk fêtera son 84ème anniversaire au Palais royal ce jeudi 18 juin 2020.

Norodom Monineath Sihanouk née Paule Monique Izzi, fut reine du Cambodge de 1952 à 1955 et à nouveau de 1993 à 2004, en tant qu’épouse du roi Norodom Sihanouk. Elle est la veuve du roi-père Norodom Sihanouk, qu’elle a épousé en 1952.

La reine Monineath et le roi Sihanouk eurent deux enfants : Norodom Sihamoni, le souverain actuel (1953) et Norodom Narindrapong (1954-2003). Son titre officiel et complet est « Samdech Preah Mahaksatrey Norodom Monineath Sihanouk ». La Reine s’appelle aussi « Preah Voreakreach Meada Cheat Khmer ».

Sa Majesté la Reine-Mère Norodom Monineath Sihanouk

Née à Saïgon

Norodom Monineath est née le 18 juin 1936, à Saïgon, en Indochine française. Elle est née Paule-Monique Izzi et est parfois appelée Reine Monique. Son père, Jean-François Izzi, était un banquier français de descendance corse, française et italienne, qui fut directeur du Crédit Foncier à Saïgon. Ce dernier a été tué durant la Seconde Guerre mondiale. Sa mère, Pomme Peang, était originaire de Phnom Penh.

Sa Majesté la Reine-Mère Norodom Monineath Sihanouk a étudié à l’école primaire Norodom, à l’école secondaire Sisowath et au lycée René Descartes. Elle parle parfaitement le français, l’anglais et le khmer.

Reine de beauté

La reine a rencontré Norodom Sihanouk en 1951, alors qu’elle remportait son premier prix dans un concours de beauté. Il déclarera alors qu'elle était l'amour de sa vie. Le roi composera pour elle des chansons telles « The Night I Met You » , « Monica » ou « Rose of Phnom Penh ». Il la fera également apparaître dans plusieurs de ses films.

En 1953, alors que son époux est engagé dans une croisade pour l'indépendance du royaume, elle donne naissance au prince Norodom Sihamoni, l'actuel Roi du Cambodge. L'indépendance du Cambodge est officiellement proclamée le 9 novembre 1953. Un deuxième fils, le prince Norodom Narindrapong vient l'année suivante compléter la descendance royale. Puis un second mariage est célébré en 1955, de façon plus officielle, afin de sceller son union à Norodom Sihanouk. La reine fut à l'époque fréquemment décrite comme la confidente privilégiée et la conseillère du monarque. En 1955, son époux a abdiqué pour descendre dans l’arène politique et créer son propre parti. En 1960, Norodom Sihanouk est de nouveau chef de l’Etat, mais comme premier ministre, avec le seul titre de Prince. La Princesse Monique devint présidente de la Croix-Rouge cambodgienne (CRC) de 1967 à 1970. Cette période reste connue sous le nom de Sangkum Reastr Niyum ou Sangkum et beaucoup de Cambodgiens de cette génération évoquent ces années avec nostalgie et les considèrent comme l’âge d'or du Cambodge.

1970

Après le coup d’Etat de Lon Nol en 1970, la reine rejoint son épouse en exil à Beijing puis en Corée du Nord. Après la chute de Phnom Penh en avril 1975, elle revient au palais royal à Phnom Penh avec son époux, qui est alors nommé chef d’état par les Khmers rouges. À partir de 1976, cependant, ils ont été tous deux maintenus en résidence surveillée. Sous la pression des Khmers rouges, le couple royal aurait été soumis à un programme de rééducation politique au cours de ces années. Et, durant cette période noire, au moins 18 membres de la famille royale ont été assassinés. Pol Pot aurait également suggéré de faire exécuter le couple royal, mais cela a été évité grâce aux interventions de la Chine et de la Corée du Nord.

Retour

En janvier 1979, le couple royal est évacué par les Chinois. Le plan original était d’évacuer seulement les souverains Sihanouk et Monineath, mais Pol Pot lui-même insista pour que tous les membres de la maison royale soient placés dans l’avion chinois.

Norodom Monineath a été trop peu souvent créditée pour avoir joué un rôle discret mais important dans les négociations de paix organisées entre Sihanouk et Hun Sen en 1987 et 1988.

Toutefois, les deux monarques ne retrouveront la capitale cambodgienne qu'en novembre 1991, sous les acclamations d'une foule immense, rassemblée sur tout le trajet entre l'aéroport et le Palais royal. Le 22 février 1992, la souveraine fut élevée par le roi au rang de Samdech Preah Cheayea le 24 septembre 1993, puis à celui de Samdech Preah Mohesey Norodom Monineath du Cambodge. Le 2 janvier 1996, le roi l'élève au rang de Samdech Preah Reach Akka Mohesey Norodom Monineath.

Le Roi Sihanouk aurait suggéré de modifier la constitution pour lui permettre de devenir régente et de lui succéder sur le trône, mais finalement, cela ne s’est pas produit. Et, il a choisi d’abdiquer en faveur de leur fils. Veuve depuis le décès de son époux en octobre 2012, Sa Majesté la Reine-Mère Norodom Monineath Sihanouk, est toujours Présidente honoraire de la Croix-Rouge cambodgienne et apparaît encore fréquemment aux côtés de son fils, Sa Majesté Norodom Sihamoni Roi du Cambodge, lors des célébrations officielles et des réceptions et visites diplomatiques se déroulant au Palais royal.

APAC_FR_807X123_SERIES.gif

S'abonner à Cambodgemag

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône