L’AFD renouvelle son engagement pour une filière du caoutchouc durable et résiliente au Cambodge

L’Agence française de développement (AFD) et la Direction Générale de l’Hévéaculture ont, le 3 septembre 2021, signé un accord pour une subvention régionale d’un montant total de 1,5 million d’euros, visant à anticiper les effets possibles du changement climatique et de la raréfaction de la main-d’œuvre agricole sur la filière Hévéa en Asie du Sud-Est.

Plantation de caoutchouc au Cambodge. Image Chiara Abbate
Plantation de caoutchouc au Cambodge. Image Chiara Abbate

L’Asie du Sud-Est (Thaïlande, Indonésie, Vietnam, Malaisie, Cambodge, Myanmar, Laos et Philippines) produit 73 % du caoutchouc naturel mondial. Néanmoins, sa culture est mise en péril par deux changements majeurs : le réchauffement climatique, qui pourrait affecter ses conditions de culture, et la raréfaction de la main-d’œuvre agricole.

« Pour y faire face, l’AFD finance le projet régional FORSEA (Forecasting impacts of climate change and workforce availability on natural Rubber commodity chain in South-East Asia), avec une subvention de 1,5 millions d’euros en faveur du Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (CIRAD) »

Il sera mis en œuvre au Cambodge, en lien avec la Direction Générale de l’Hévéaculture (DGH) et l’Institut de Recherche sur le Caoutchouc au Cambodge (IRCC), mais aussi en Thaïlande et au Vietnam. Son objectif est de contribuer à l’adaptation de ces pays aux défis de la filière en documentant les conséquences (techniques, sociales et économiques) de ces changements et en précisant les options pour s’y adapter plus efficacement. Ces données seront partagées aux acteurs de la filière à différents niveaux de prise de décisions.

L’AFD appuie la filière du caoutchouc au Cambodge depuis 1999, initialement sur la thématique de l’hévéaculture familiale, qui permet de soutenir les petites exploitations. Aujourd’hui, cet appui s’est élargi, et l’AFD soutient actuellement un projet de production durable de caoutchouc mis en place par le WWF et un projet de renforcement de la productivité et de la qualité de la filière avec la direction générale de l’hévéaculture. L’AFD espère poursuivre son appui à cette filière au cours des prochaines années.

Ophélie Bourhis, Directrice de l’AFD Cambodge, explique :

« Nous sommes ravis de pouvoir renouveler notre soutien au secteur de l’hévéaculture au Cambodge. Ce projet s’inscrit dans la continuité des appuis financés dans secteur d’intervention historique pour l’AFD »

« Il est aujourd’hui fondamental d’investir dans l’adaptation climatique de ce secteur d’activité clé pour le Cambodge, pourvoyeur de revenus pour une large partie de la population rurale. Ce projet nous donne par ailleurs l’occasion de poursuivre notre collaboration de qualité avec le CIRAD, partenaire de long terme de l’AFD au Cambodge sur les projets d’appui aux systèmes hévéicoles. »

S.E H. E. Him Aun, de la Direction Générale de l’Hévéaculture a déclaré :

« Ces dernières années, le secteur du caoutchouc cambodgien s’est considérablement développé et a grandement contribué au développement socio-économique de la nation ainsi qu’à l’économie des hévéaculteurs ruraux »

« Ces réalisations sont indissociables du soutien de l’Agence Française de Développement (AFD), qui est le seul partenaire de développement à avoir soutenu le secteur du caoutchouc au Cambodge au cours des 20 dernières années. La Direction Générale de l’Hévéaculture est très heureuse de signer aujourd’hui le projet FORSEA, et de poursuivre une coopération de longue date avec l’AFD et le Cirad en faveur d’une chaîne de valeur du caoutchouc plus résiliente et durable au Cambodge. » s’est réjoui

« Le Cirad a historiquement participé aux principales actions de l’AFD concernant la filière hévéa au Cambodge. Avec le projet FORSEA, le Cirad poursuit son engagement à œuvrer à l’amélioration des conditions de vie des producteurs de caoutchouc en Asie du Sud Est aux côtés de l’AFD et des partenaires nationaux de la recherche et du développement hévéicole, notamment au Cambodge, et ainsi à assurer la durabilité de la filière », a détaillé le Dr Éric Gohet, Coordinateur Cirad du projet FORSEA.

À propos de l’AFD : L’Agence française de développement (AFD) met en œuvre la politique de la France en matière de développement et de solidarité internationale. À travers ses activités de financement du secteur public et des ONG, ses travaux et publications de recherche (Éditions AFD), de formation sur le développement durable (Campus AFD) et de sensibilisation en France, elle finance, accompagne et accélère les transitions vers un monde plus juste et résilient.

« Nous construisons avec nos partenaires des solutions partagées, avec et pour les populations du Sud. Nos équipes sont engagées dans plus de 4 000 projets sur le terrain, dans les outre-mer, dans 115 pays et dans les territoires en crise, pour les biens communs — le climat, la biodiversité, la paix, l’égalité femmes-hommes, l’éducation ou encore la santé. Nous contribuons ainsi à l’engagement de la France et des Français en faveur des Objectifs de développement durable (ODD). Pour un monde en commun.

L’AFD a débuté ses opérations au Cambodge en 1993. Depuis, elle a mobilisé plus de 800 MEUR de financements, visant à contribuer à la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD) ».

Source : AFD

71 vues0 commentaire