Initiative : Des étudiants cambodgiens construisent un drone pilotable pour aider leur communauté

Inspiré au départ par le désir d’éviter les problèmes de circulation dans leur ville, un groupe d’étudiants cambodgiens a conçu un prototype de drone qui, espèrent-ils, pourra un jour être utilisé pour transporter des personnes dans Phnom Penh et même aider à combattre les incendies.

Des étudiants cambodgiens construisent un drone pilotable pour aider leur communauté
Des étudiants cambodgiens construisent un drone pilotable pour aider leur communauté

Doté de huit hélices et utilisant une chaise d’écolier comme siège de pilote, le drone a été mis au point par des étudiants de l’Institut national polytechnique du Cambodge (NPIC), en périphérie de la capitale.

« Le drone, quand on le voit voler sans pilote, il y a beaucoup de secousses, mais quand je m’assois dessus et que je vole… il devient plus stable et je me sens tellement excité », a déclaré Lonh Vannsith, 21 ans, le pilote du drone.

« Nous voulions résoudre certains problèmes pour notre société en fabriquant un drone taxi et… en inventant des drones pour les pompiers », a-t-il ajouté, soulignant comment, par exemple, ils espéraient qu’il pourrait atteindre les étages supérieurs d’un bâtiment pour apporter un tuyau là où un camion de pompiers ne pourrait pas arriver.

Le prototype peut transporter un pilote pesant jusqu’à 60 kg (132 livres) et voler pendant environ 10 minutes sur une distance de 1 km (0,6 mile). Sa construction a nécessité trois ans de recherche et de développement et a coûté environ 20 000 dollars.

Bien que l’équipe espère qu’il pourra un jour voler beaucoup plus haut lorsqu’il sera habité, le drone ne peut actuellement s’élever qu’à 4 mètres (13,1 pieds).

Le projet a connu des retards en raison des fermetures pendant la pandémie COVID-19 et aussi parce que des composants comme les hélices et le cadre ont dû être commandés à l’étranger, a déclaré Sarin Sereyvatha, chef de la recherche et du développement technologique du NPIC.

L’équipe prévoit d’améliorer la conception de l’appareil pour lui permettre de prendre plus de poids, ainsi que de voler plus loin et de manière plus stable à un niveau plus élevé.

« En principe, si nous fabriquons un seul drone, le coût est élevé, mais si nous les fabriquons pour les vendre sur le marché, le coût diminuera », a déclaré Sarin Sereyvatha.

Avec notre partenaire VOA Khmer

320 vues0 commentaire