Histoire & Musée national du Cambodge : Le linteau de Prasat Sralao —Une belle œuvre d’art

Ce linteau en grès rose du Prasat Sralao, datant du Xe siècle, est le plus bel exemple de linteau de porte décoratif exposé au Musée national du Cambodge, tant par son caractère artistique que par sa beauté exceptionnelle.

Le linteau de Prasat Sralao —Une belle œuvre d’art
Le linteau de Prasat Sralao —Une belle œuvre d’art

Il a été recueilli dans un temple, aujourd’hui détruit, par le conservateur du site d’Angkor, Henri Marchal, en mars 1937 et, après un court séjour au dépôt de la Conservation à Siem Reap, a été transporté au siège de Phnom Penh pour être exposé au public.

Si le sujet principal est le dieu Vishnu chevauchant sa monture, le Garuda ailé (généralement appelé Garudavahana), ce qui ressort comme le parfait spécimen du style de Banteay Srei à cette époque de l’histoire angkorienne, ce sont la profondeur et la richesse de la sculpture de chaque élément. Le temple de Banteay Srei est couvert de magnifiques gravures, mais le linteau de Prasat Sralao provient d’un tout petit temple situé juste à l’extérieur du parc principal d’Angkor, bien qu’il ait été construit à la même époque, et il rivalise avec tout ce que son temple mère peut produire.

Il est presque certain que les mêmes artisans ont travaillé simultanément sur les deux temples.

Le motif central montre un Vishnu à quatre bras, tenant quatre attributs dans ses mains, et assis sur Garuda, qui tient et soutient le pied droit du dieu au-dessus de lui. Sur la branche de feuillage de lotus, de part et d’autre, se trouvent de minuscules têtes de serpents à trois têtes appelés Nagas, et à l’extrémité de la branche se trouve un autre Garuda, portant dans sa bouche un plus grand Naga à trois têtes.

La frise supérieure est décorée de douze figures de danse masculines. Le tout est magnifiquement sculpté dans le style de Banteay Srei, reconnu à juste titre comme l’un des plus beaux temples que l’Empire khmer ait eu à offrir. Sralao désigne un type d’arbre, populaire autour d’Angkor et qui produit du bois utilisé pour la construction. Tout sculpteur sur bois de qualité serait fier d’avoir produit des sculptures aussi élégantes et délicates que celles des maîtres tailleurs de pierre de Banteay Srei et Prasat Sralao.

Andy Brouwer — Avec l’autorisation du Musée national du Cambodge.

0 commentaire