Economie – Finance : ABA Bank à 100% dans le giron canadien

La Banque Nationale du Canada (BNC) a annoncé la réalisation d’un investissement supplémentaire de 63 millions de dollars US dans la banque cambodgienne ABA Bank (Advanced Bank of Asia Limited). Cela porte le niveau de sa participation à 100 %.

ABA devient la première banque étrangère détenue à 100 % par la Banque Nationale.


Le bloc d’actions supplémentaires de 10 % acquis par la BNC appartenait à Damir Karassayev, ex-président du conseil d’ABA et ancien président de la Bourse du Kazakhstan. ABA devient ainsi la première banque étrangère détenue à 100 % par la Banque Nationale du Canada.

Fondée en 1996, ABA Bank est une institution financière stratégique au Cambodge. Elle compte des actifs de près de 4 milliards de dollars US. L’investissement dans ABA est supervisé par l’ancien PDG de la BNC, André Bérard. Celui qui a dirigé cette banque de 1989 à 2002 est membre du conseil d’administration d’Advanced Bank of Asia depuis trois ans.

Fierté

« La Banque Nationale est fière du succès de ABA Bank, une institution financière bien ancrée dans le marché local, qui joue un rôle clé dans le développement économique et social », a déclaré Louis Vachon, PDG de la Banque Nationale du Canada. « ABA Bank connaît une croissance rapide et contribue à rendre les services bancaires plus accessibles. Son modèle d’affaires, axé sur les services bancaires aux particuliers et aux PME, offre des perspectives d’avenir prometteuses. »

Croissance

La Banque Nationale a rejoint l’actionnariat de ABA Bank en 2014 avec une première prise de participation de 10 %. Des investissements supplémentaires ont ensuite été réalisés pour porter cette participation à 42 % au cours de l’année 2015 et à 90 % en 2016. Le montant de l’investissement dans ABA Bank totalise à présent 320 millions de dollars US.

Depuis l’investissement initial de la BNC, ABA Bank a enregistré une forte croissance. Ses parts de marché ont plus que doublé. Le nombre d’employés est passé de 600 à plus de 5 000 ; le nombre de succursales, de 12 à 70 et le nombre de clients, de 60 000 à 600 000.

Depuis 2014, la profitabilité de l’investissement de la Banque Nationale du Canada dans ABA Bank a plus que décuplé. Le rendement des capitaux s’élève à environ 30 %.

À ce stade-ci, la BNC se déclare très satisfaite de ses investissements au Cambodge et ne prévoit pas réaliser d’autres projets d’expansion à l’étranger. Elle maintient donc en vigueur son moratoire sur tout investissement additionnel significatif dans les marchés émergents.

À propos de la Banque Nationale du Canada

Forte d’un actif de 276 milliards de dollars au 31 juillet 2019, la Banque Nationale du Canada, avec ses filiales, est l’un des plus importants groupes financiers intégrés canadiens. Ses titres sont cotés à la Bourse de Toronto. La Banque Nationale est aussi présente dans d’autres marchés émergents. Elle détient des participations minoritaires dans la société NSIA, un groupe de services financiers et d’assurance de la Côte d’Ivoire, en Afrique, dans la banque AfrAsia, à l’île Maurice, au large de Madagascar, dans XAC Bank, une institution financière de Mongolie, ainsi que dans Ongo, une entreprise de paiement mobile de la Birmanie.

Le choix du Cambodge ?

Le Cambodge est situé dans une zone à forte croissance économique. La population du pays est jeune et le taux de pénétration des produits bancaires est encore relativement faible. La Banque Nationale du Canada y a vu une occasion de reproduire son concept de « banque super régionale ».

Avec ABA Bank – Photographies fournies

APAC_FR_807X123_SERIES.gif

S'abonner à Cambodgemag

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône