Crime : Plus de 537 expulsions de criminels chinois en 2019

Le Cambodge a déporté 142 ressortissants chinois en Chine ces derniers jours pour leur implication dans des extorsions en ligne. Un motif récurrent dans ces arrestations massives.

Deux avions et 150 policiers chinois sont arrivés de Chine pour rapatrier les criminels lors de la première vague d’expulsions début 2019


Autres expulsions à venir

« Le ministère de l’Intérieur a expulsé 116 ressortissants chinois le 28 septembre 2019. Le Département général de l’immigration en a renvoyé 26 autres en Chine le 25 septembre pour fraude en ligne », a annoncé le porte-parole de l’immigration, Keo Vanthorn. « Les déportations ne sont pas terminées », a déclaré Keo Vanthorn. « Nous continuerons d’en expulser davantage», a-t-il précisé.

Les 116 ressortissants chinois ont été arrêtés par la police nationale du ministère de l’Intérieur plus tôt ce mois-ci à Phnom Penh. Les 26 autres ont été arrêtés le mois dernier à Bavet, dans la province de Svay Reang.

Le porte-parole a affirmé que le Cambodge détenait 72 autres ressortissants chinois qui n’ont pas encore été expulsés. En effet, le ministre de l’Intérieur Sar Kheng n’a pas encore signé les avis d’expulsion. Les 72 criminels sont pour l’instant incarcérés dans des centres de détention à Phnom Penh, dans les provinces de Siem Reap et de Preah Sihanouk.

Plus de 300 arrestations en août

Les 116 personnes expulsées samedi faisaient partie des 323 ressortissants chinois arrêtés début août 2019 dans trois lieux différents à Phnom Penh pour fraude et extorsion de fonds en ligne.

Le Département de l’immigration a déjà expulsé 537 ressortissants chinois depuis le début de l’année.

En août, le ministère de l’Intérieur du Cambodge, en collaboration avec la police chinoise, a arrêté 150 ressortissants chinois à Bavet, Sihanoukville et  Svay Rieng. Ils avaient escroqué plus de 10 000 victimes dans 28 provinces chinoises, pour un montant d’environ 14 millions de dollars US.

Le dernier rapport de la police nationale indique que quelque 250 000 Chinois vivent au Cambodge, dont environ 100 000 dans la capitale, Phnom Penh et la province de Preah Sihanouk.

Avec RFA

APAC_FR_807X123_SERIES.gif

S'abonner à Cambodgemag

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône