Cambodge & Société : Un contrôle plus strict de la consommation de tabac devient urgent

L’intensification des mesures de lutte antitabac permettrait de sauver 57 000 vies cambodgiennes et d’éviter 1,9 milliard de dollars de coûts de santé et de pertes économiques d’ici 2033.

Cambodgien fumant une cigarette. Photo P.Kelly
Cambodgien fumant une cigarette. Photo P.Kelly

« Le Cambodge a besoin d’une action plus sévère contre le tabagisme afin de protéger la santé publique et de prévenir les coûts économiques qui y sont associés », annoncent le gouvernement et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dans un communiqué de presse commun.

Publié à l’occasion du lancement d’une nouvelle étude sur les coûts sanitaires et économiques du tabagisme au Cambodge, le document indique que le tabagisme a tué près de 15 000 personnes depuis 2017 et qu’un tiers d’entre elles sont issues de familles à faibles revenus.

« De surcroît, les maladies liées au tabac seraient responsables d’une perte économique d’environ 657 millions de dollars US chaque année — soit l’équivalent de 3 % du produit national brut (PNB) du pays — en termes de dépenses de santé et de pertes de productivité du fait de décès prématurés et d’invalidités »

« L’intensification des mesures de lutte antitabac permettra de sauver 57 000 vies cambodgiennes et d’éviter 1,9 milliard de dollars US de coûts de santé et de pertes économiques d’ici 2033. Cela se traduit par 3 815 vies sauvées chaque année », précisent l’OMS et le gouvernement citant les conclusions de l’étude. Cette dernière a été réalisée dans le cadre de la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac (CCLAT).

« Si nous avons vu le Cambodge faire de grands progrès dans la lutte antitabac, il reste encore beaucoup à faire pour protéger la population des méfaits du tabac », a déclaré Rodrigo Santos Feijo de l’OMS.

Le gouvernement royal a augmenté la taxe sur les cigarettes de 20 % à 30 % du prix de détail en 2014. Le communiqué précise que la mesure du gouvernement a permis d’éviter 46 % des décès durant la première année de l’augmentation de la taxe.

Le mois dernier, l’Assemblée nationale cambodgienne a également suggéré que le gouvernement augmente la taxe sur le tabac en plus du niveau actuel de 31,1 %, toujours parmi les plus basses des pays d’Asie du Sud-Est.