Cambodge : Services bancaires et paiements numériques, des concepts encore nouveaux

Visa, le leader mondial des paiements numériques, vient de révéler au travers d'une étude, le potentiel de croissance des services bancaires et des paiements numériques au Cambodge, où les consommateurs découvrent encore tout juste la puissance du numérique.

Visa, le leader mondial des paiements numériques, vient de révéler au travers d'une étude, le potentiel de croissance des services bancaires et des paiements numériques au Cambodge, où les consommateurs découvrent encore tout juste la puissance du numérique.
Visa, le leader mondial des paiements numériques, vient de révéler au travers d'une étude, le potentiel de croissance des services bancaires et des paiements numériques au Cambodge, où les consommateurs découvrent encore tout juste la puissance du numérique.

Selon le communiqué de presse de Visa, si l’intérêt des consommateurs s’est accru pendant la pandémie de COVID-19, l’étude Visa sur les attitudes des consommateurs en matière de paiement souligne que les services bancaires et les paiements numériques sont encore des concepts assez nouveaux sur le marché. Ainsi, même les solutions de paiement numérique d’entrée de gamme telles que la banque numérique et le commerce électronique rassemblent des bases d’utilisateurs relativement limitées.

« La sensibilisation reste une pierre d’achoppement majeure pour la croissance des paiements numériques, puisque seuls 19 % des consommateurs connaissent la banque numérique, par exemple. Cela signifie que nous disposons d’une excellente occasion de susciter l’intérêt et l’utilisation en éveillant simplement les consommateurs aux options déjà à leur disposition », a déclaré Mme Monika Chum, directrice nationale de Visa au Cambodge.

« En effet, parmi les consommateurs qui connaissent les services bancaires numériques, seuls 34 % sont intéressés par leur utilisation »

Si la nouveauté semble être le principal attrait, le manque de compréhension quant à la difficulté perçue de la mise en place de ce service (32 % des consommateurs) peut entraîner une utilisation relativement faible.

Des tendances similaires ont été mises en évidence dans le commerce social, où pas moins de 33 % des consommateurs ont essayé de faire des achats sur les médias sociaux pour la première fois pendant le COVID-19, mais seulement 24 % connaissent les paiements numériques.

Comme pour les services bancaires numériques, les consommateurs sont plus intéressés par la commodité et la rapidité (45 %) de ce canal de paiement ainsi que par son caractère innovant/moderne (30 %).

Sans surprise, les options de paiement plus avancées sont relativement nouvelles sur le marché et sont encore moins connues.

« Seuls 14 à 15 % connaissent les cartes virtuelles et les paiements biométriques et seulement un tiers d’entre eux sont intéressés pour les essayer, les cartes virtuelles suscitant le plus d’intérêt (35 %) et les cartes sans numéro le moins (28 %) »

Le principal facteur d’intérêt pour les paiements biométriques et les cartes sans numéro est leur rapidité et leur commodité, selon 54 % et 45 % des consommateurs, suivis du désir de suivre les dernières tendances (37 %) pour les paiements biométriques et de la curiosité d’essayer quelque chose de nouveau (41 %) pour les cartes sans numéro.

Ces résultats de l’étude Visa Consumer Payment Attitudes suggèrent une stratégie claire pour promouvoir les paiements numériques. L’impact le plus important serait généré en se concentrant sur des services simples — tels que le transfert numérique d’argent à la famille et aux amis (63 % d’intéressés) ou la prise en charge des dépôts et des retraits (60 % d’intéressés).

Dans le même temps, une formation de base sur les produits, associée à des incitations simples telles que des coûts réduits et de meilleures récompenses, ne manquera pas d’attirer davantage de consommateurs. 45 % des consommateurs ont déclaré qu’ils passeraient à la banque numérique pour des coûts réduits et 45 % pour de meilleures récompenses.

Source : Visa

91 vues0 commentaire