Cambodge : projet d’autonomisation des femmes sur le marché du travail

Un nouveau projet lancé par une coalition d’ONG vise à soutenir les femmes dans des secteurs comme la confection de vêtements, alors qu’elles s’efforcent de promouvoir une meilleure gouvernance.

Illustration ILO
Illustration ILO

Le programme qui se déroule sur 3 ans est appelé Greater Young Women Empowerment in Decision Making and Accountable Public Service Delivery – Autonomisation accrue des jeunes femmes dans la prise de décision et la prestation de services publics responsables. Le projet, financé par l’Agence suédoise de coopération internationale pour le développement et l’Union européenne, vise également à améliorer la prestation de services publics et la prise en compte des spécificités de genre grâce à des plateformes technologiques innovantes.

Lors de la cérémonie officielle de lancement du programme, les ONG partenaires ont souligné leur soutien au Syndicat démocratique des travailleuses et travailleurs du vêtement cambodgien pour habiliter les femmes dirigeantes syndicales à prendre des mesures pour accroître la participation des femmes dans les syndicats.

cérémonie officielle de lancement du programme
Cérémonie officielle de lancement du programme

Un rapport récent publié par Business & Human Rights Resource Centre (BHRRC) suggère que les membres des syndicats dans les chaînes d’approvisionnement de la fabrication de vêtements ont été injustement ciblés pour licenciement au cours des derniers mois, avec certains patrons utilisant la pandémie COVID-19 comme une opportunité de ne pas tenir compte des procédures.

Avec la nécessité pour les syndicats de devenir beaucoup plus robustes, avec le soutien des parties prenantes en position d’autorité, le lancement de ce nouveau projet au Cambodge vise à donner aux jeunes femmes les moyens de rejoindre les syndicats et d’assumer un rôle actif dans la prise de décision et la promotion d’une meilleure gouvernance.

Une cérémonie de signature, organisée par Transparency International Cambodia (TIC) et ActionAid Cambodia (AAC), a marqué les accords de subvention pour les neuf partenaires d’exécution qui contribueront à différents aspects du projet.

Selon le Khmer Times, les sept partenaires avec lesquels le TIC et l’AAC travailleront sont : Cambodian Journalists Alliance, Politikoffee, Building Community Voices, Cambodian Civil Society Partnership, Children and Women Development Center in Cambodia, Youth Council of Cambodia et Thmey

Les ONG déclarent que les interventions clés seront effectuées en fournissant des subventions aux organisations locales, aux groupes informels et aux partenaires médiatiques, ce qui peut aider à s’engager avec un plus large éventail de bénéficiaires.

Le directeur du comté de l’AAC, Hong Reaksmey a déclaré : « En tant que cœur des interventions du projet, les jeunes joueront un rôle clé en travaillant avec les autorités locales et les parties prenantes concernées pour améliorer les services publics responsables et sensibles à la promotion des femmes ».

75 vues0 commentaire