Cambodge & Premier ministre : Les médias jouent un rôle plus actif pendant la crise du COVID-19

Le secteur des médias joue un rôle plus important pour les intérêts publics alors que le Cambodge et le monde sont confrontés à la pandémie de COVID-19, a souligné le Premier ministre Hun Sen dans son récent message pour marquer la 28e Journée mondiale de la liberté de la presse (3 mai).

« Les médias relient le gouvernement au peuple et vice-versa. Ils constituent un moyen efficace pour apporter des informations du gouvernement au peuple ainsi que pour ramener les informations et les besoins du peuple au gouvernement », a-t-il déclaré, ajoutant :

« Les médias sont un partenaire indispensable du gouvernement. »

Malgré les circonstances difficiles causées par le COVID-19, les journalistes ont travaillé dur pour apporter des nouvelles au public le plus rapidement possible et ont rejoint le gouvernement royal dans la lutte contre cette pandémie, et aussi contre les fausses informations de manière efficace et avec succès, a-t-il poursuivi.

« Profitant de cette opportunité, je voudrais sincèrement féliciter et apprécier toutes les institutions médiatiques et les journalistes qui ont travaillé dur pour contribuer à la société »

Le Premier ministre a appelé tous les journalistes à contribuer plus activement à la lutte contre la pandémie de COVID-19. « Dans cette situation difficile et dangereuse, j’exhorte tous les journalistes à poursuivre leurs efforts pour fournir des informations précises à la population, en particulier pour diffuser les messages éducatifs et les mesures préventives du ministère de la Santé, les “trois choses à faire, trois à ne pas faire” ainsi que les mesures de verrouillage du gouvernement royal pour protéger la vie du peuple et couper la chaîne de transmission du COVID-19 dans la communauté afin de mettre fin à l’Événement communautaire du 20 février dans un proche avenir », a-t-il ajouté.

Le chef du gouvernement royal a également précisé que les efforts du gouvernement ne peuvent à eux seuls aboutir sans la participation des médias et des citoyens. Enfin, il a appelé les journalistes à continuer à renforcer leurs compétences, à respecter leur code de déontologie journalistique et à lutter contre les fausses informations.

Cette année, la commémoration de la Journée mondiale de la liberté de la presse s’est tenue sous le thème « L’information en tant que bien public ».

Par C. Nika — AKP

42 vues0 commentaire