Cambodge : Le PM partage son point de vue sur le développement durable pour l’après COVID-19

Le Premier ministre Hun Sen a partagé hier soir ses recommandations effectuées lors du 2e sommet virtuel de Séoul à propos de partenariat « pour la croissance verte et les objectifs mondiaux 2030 (P4G) en vue d’un développement résilient et durable après la crise COVID-19 ».

Le Premier ministre Hun Sen
Le Premier ministre Hun Sen. Photographie AKP

L’intégralité des recommandations du Premier ministre :

  • Continuer à promouvoir et à soutenir les principes de la mondialisation par l’ouverture des échanges internationaux en vue d’améliorer le commerce et la croissance économique, ainsi qu’à adhérer au cadre du multilatéralisme pour aborder les enjeux dans tous les domaines, en particulier ceux liés au changement climatique,

  • Renforcer et élargir la coopération régionale et internationale en matière de développement durable et promouvoir l’intégration du concept de développement vert, notamment dans l’agriculture, l’urbanisation, les infrastructures de transport, l’économie circulaire, l’économie numérique et les énergies renouvelables,

  • Promouvoir le développement de la finance solidaire en créant un environnement favorable à la mobilisation de ressources supplémentaires afin d’assurer la pérennité des mesures liées à la prévention du changement climatique par la conception et la mise en œuvre d’un mécanisme de financement vert, d’un dispositif de partenariat public-privé (PPP), etc.

  • Introduire des incitations et des mesures de réforme clés pour encourager les start-ups à innover des modèles commerciaux respectueux de l’environnement et pour encourager le secteur privé à se concentrer davantage sur les investissements durables, y compris les investissements présentant des effets positifs sur la société et l’économie, et les investissements commerciaux dans des domaines tels que les technologies vertes et les énergies renouvelables,

  • Promouvoir le développement d’infrastructures vertes et combler les lacunes en matière d’infrastructures de base en soulignant l’importance de la promotion d’investissements durables et responsables ainsi que de l’amélioration de l’efficacité des investissements dans tous les secteurs par l’incitation au développement de l’industrie et à l’utilisation de technologies vertes.

  • Renforcer la capacité d’atténuation et d’adaptation au changement climatique en préservant les ressources naturelles, en développant des parcs et des villes vertes, en renforçant les capacités institutionnelles de recherche pour répondre au changement climatique et aux besoins en matière de gestion des catastrophes naturelles. »

Source : AKP

37 vues0 commentaire