Cambodge & Arts : Disparition de la danseuse classique Em Theay

Em Theay Danseuse Em Theay, danseuse de formation classique qui a passé de nombreuses années au sein du Ballet royal cambodgien, s’en est allée la nuit dernière à l’âge de 89 ans.

la danseuse classique Em Theay
La danseuse classique Em Theay

Em Theay a grandi au sein du Palais royal sous le règne du roi Norodom Sihanouk et elle était la seule danseuse survivante de cette époque. Née au palais alors que ses parents officiaient comme cuisiniers du Roi Sihanouk, elle y passera son enfance et le monarque lui-même, étonné par le talent de danseuse de la fillette, l’encouragera à étudier la danse.

Adolescente, elles se produira lors de nombreux événements au Palais royal et au Chaktomuk Hall, ainsi que lors de manifestations publiques au Cambodge et dans d’autres pays. Le roi emmenait parfois jusqu’à 20 artistes lors de ses déplacements à l’étranger et elle faisait partie de la troupe sélectionnée pour ces voyages.

La jeune artiste échappera à la mort lors du règne des Khmers rouges sans même cacher son identité. Alors que sa famille se trouva déportée à Battambang, elle dut intégrer la « troupe de danse des Khmers rouges ».

Plus tard, avant que l’école d’art soit créée, elle enseigna au palais puis prit sa retraite à l’âge de 55 ans tout en continuant à aider le ministère de la Culture et des beaux-arts, mais aussi en allant enseigner en province. Aujourd’hui, sa fille et sa petite-fille enseignent également le ballet khmer, « un art et un savoir-faire unique qui font partie du patrimoine cambodgien », déclarait fréquemment cette grande artiste lors de quelques rares interviews.