Cambodge & Énergie : Une centrale électrique à biomasse mise en service en juillet

La construction de la centrale électrique alimentée par biomasse dans le district de Chbar Ampov est en bonne voie, l'usine devrait devenir fonctionnelle d’ici juillet.

La construction de la centrale électrique alimentée par la biomasse de la balle de riz a été lancée le 8 décembre dans le district de Chbar Ampov, au sud-est de Phnom Penh, et devrait être achevée en juillet. Photo fournie
La construction de la centrale électrique alimentée par la biomasse de la balle de riz a été lancée le 8 décembre dans le district de Chbar Ampov, au sud-est de Phnom Penh, et devrait être achevée en juillet. Photo fournie

Conçue pour contribuer aux efforts de réduction des émissions du Royaume, la centrale a été inaugurée le 8 décembre, en collaboration avec la société Berkeley Energy Commercial and Industrial Solutions (BECIS) basée à Singapour, avec un investissement de 5,8 millions de dollars.

Située dans le village Roboh Angkanh de la commune de Prek Eng, l’installation utilisera des déchets de balle de riz provenant de la province voisine de Prey Veng et fournira de l’énergie à la brasserie Heineken Cambodia.

L’usine vise « une énergie thermique 100 % renouvelable, une réduction de 60 % des émissions de CO2 dans la production… une économie de 17 000 tonnes de CO2 par an », indique le communiqué de presse conjoint publié le 5 mai par BECIS et le Conseil pour le développement du Cambodge (CDC).

Le communiqué précise que ce premier projet de centrale électrique à biomasse développé par BECIS pour Heineken au Cambodge a été officiellement admis comme projet d’investissement qualifié (PIQ) par le CDC le 6 février 2022.

« Une fois achevé, ce projet sera la plus grande centrale électrique à biomasse du Cambodge. L’ajout de cette nouvelle usine ajoutera plus de 9 MW de capacité installée aux centrales existantes du Cambodge. »

Neil Allen, directeur national de BECIS Cambodge, précise : « Le Cambodge est un marché clé pour BECIS dans la région du Mékong. Notre présence dans le Royaume démontre notre capacité à servir nos clients sur tous les marchés d’Asie du Sud-Est. Notre stratégie de mise sur le marché a été grandement facilitée par notre partenariat avec Confluences. Leur assistance a été essentielle à chaque étape de notre mise en œuvre dans le Royaume. Le statut PIQ est une autre étape critique dans ce projet. Cela nous permettra de développer localement à la fois notre équipe et nos services et de nous positionner comme le partenaire privilégié pour les solutions énergétiques à long terme au Cambodge.

Le président de la Chambre de commerce et d’industrie française au Cambodge, Soreasmey Ke Bin, ajoute :

« La décision du CDC d’accorder le statut PIQ au projet de BECIS démontre que la durabilité est devenue essentielle pour assurer la compétitivité du Cambodge sur les marchés mondiaux. »

« Dans le contexte d’un pays en développement rapide, cette centrale à biomasse et l’expertise de BECIS contribueront à construire un terrain plus vert pour nos prochaines générations au Cambodge. Non seulement nous sommes honorés, en tant qu’entreprise, d’avoir été choisis par un leader régional pour soutenir son développement et ses opérations dans le Royaume, mais nous pensons également que la mise en œuvre d’autres projets avec BECIS inside aura un impact extrêmement positif sur le Cambodge.»

Le secrétaire général du CDC, Sok Chenda Sophea, a ajouté : « ayant pour mandat de promouvoir un secteur privé responsable au Royaume du Cambodge, et conformément à l’engagement du pays en faveur du développement durable, le CDC est particulièrement désireuX d’encourager le développement de projets verts. Les centrales à biomasse offrent un grand potentiel pour réduire la consommation de carburant dans le Royaume. L’usine de BECIS-Heineken est une étape importante et un parfait exemple d’utilisation des énergies renouvelables. »

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône