top of page
Ancre 1

Cambodge & Économie : Les estimations du produit intérieur brut révisées à la hausse

Lors de la prochaine révision du PIB, la croissance de l’économie cambodgienne devrait être estimée à environ + 30 % sur la dernière décennie.

Phnom Penh depuis le pont Monivong. Photo CG
Phnom Penh depuis le pont Monivong. Photo CG

L’Institut national des statistiques du Cambodge (NIS) devrait réviser à la hausse d’environ 30 % les estimations du produit intérieur brut (PIB) du pays dans les mois à venir, qui passeront d’environ 30 à 40 milliards de dollars américains. Cette révision intervient au terme d’un processus rigoureux qui a été examiné par le Fonds monétaire international (FMI), dans le but de fournir un reflet plus précis de l’économie du pays.

Les estimations actuelles du PIB sont basées sur l’année 2000 et ne tiennent pas compte de la transformation structurelle, des effets de l’inflation et des progrès technologiques que le pays a connus au cours des 23 dernières années. Le NIS a utilisé 2014 comme nouvelle année de référence, ce qui n’est toujours pas complètement à jour, mais plus récent que l’estimation précédente, selon le cabinet de conseil financier local Mekong Strategic Capital.

Impact sur la perception et la confiance des investisseurs

La révision devrait avoir un impact significatif sur la perception et la confiance des investisseurs, le ratio dette privée/PIB du Cambodge devant passer d’environ 180 % à environ 140 %. La dette publique déjà faible du Cambodge diminuera encore, et le PIB par habitant devrait augmenter d’environ 30 %, ce qui rapprochera le pays du statut de pays à revenu intermédiaire élevé.

En outre, une économie plus performante est susceptible d’être plus attrayante pour les investisseurs. D’un autre côté, la révision a aussi des effets négatifs. Par exemple, l’augmentation du PIB signifie que l’assiette fiscale du Cambodge en pourcentage du PIB diminuera d’environ 30 %, ce qui indique qu’il y a encore du travail à faire pour augmenter cette assiette fiscale.

L’exercice de révision est recommandé par des organisations internationales telles que les Nations unies et le FMI, qui suggèrent que les pays effectuent ce processus tous les cinq ans afin de fournir aux décideurs politiques des données plus précises. De nombreux autres pays se sont également soumis à ce processus, certains connaissant des révisions plus importantes que d’autres.

« Au cours des deux dernières décennies, l’économie du Cambodge a subi une transformation importante. D’un pays ravagé par la guerre et le génocide à la fin du XXe siècle, le Cambodge est devenu l’une des économies à la croissance la plus rapide d’Asie du Sud-Est. »

Au cours des deux dernières décennies, le Cambodge a enregistré un taux de croissance annuel moyen du PIB de 7,7 %, une grande partie de cette croissance étant tirée par l’industrie du vêtement et du textile, ainsi que par la construction et le tourisme. Cette croissance a permis à des millions de Cambodgiens de sortir de la pauvreté, de réduire la dépendance du pays à l’égard de l’aide étrangère et d’attirer des investissements étrangers de plus en plus importants.

Le Cambodge, Tigre asiatique du 21e siècle

Anthony Galliano, président sortant de l’AmCham, a déclaré à Cambodia Investment Review que « la Chambre de commerce américaine a présenté le Cambodge comme le « Tigre asiatique du 21e siècle » et a mis en avant les résultats sociaux et économiques étonnants du royaume au cours des deux dernières décennies, qui est l’une des économies à la croissance la plus rapide au monde. Le Cambodge n’est pas un pays pauvre et est une étoile montante dans la région de l’ASEAN comme l’une des destinations d’investissement les plus attrayantes. »

« Les chiffres sont convaincants. Depuis l’an 2000, le PIB a été multiplié par 27, le PIB par habitant par 5, le Royaume bénéficie du plein emploi avec l’un des taux de chômage les plus bas au monde et son économie est dollarisée, ce qui atténue considérablement le risque de change.

« Investissez au Cambodge, le véritable joyau économique caché de l’ASEAN, dont la croissance exceptionnelle et les opportunités devraient s’accélérer au cours de la décennie », a-t-il ajouté.

Anthony Galliano, président-directeur général de Cambodia Investment Management et président de la Chambre de commerce américaine.

La nouvelle estimation du PIB du Cambodge devrait offrir un reflet plus précis de l’économie du pays, ce qui devrait entraîner un regain de confiance de la part des investisseurs et une plus grande reconnaissance des progrès réalisés par le pays au cours des dernières années.

Selon les prévisions de la Banque mondiale, la croissance économique du Cambodge devrait s’accélérer pour atteindre 5,2 % en 2023, l’augmentation des embauches soutenant la hausse de la consommation intérieure et l’inflation reculant. Toutefois, les perspectives d’une croissance plus rapide sont confrontées à des risques sérieux en raison de l’évolution de la situation au-delà des frontières du Cambodge.

Avec notre partenaire Cambodia Investment Review

Merci pour votre envoi !

  • Instagram
  • Facebook Social Icône
  • Gazouillement
  • LinkedIn Social Icône

Accueil   Économie   Tourisme     Culture     Destination     Gastronomie     Sport     Société     Environnement 

bottom of page