Arts : Une sculpture khmère vieille de 1 000 ans va être rapatriée au Cambodge

Grâce aux efforts conjoints des autorités américaines et cambodgiennes, une statue du Xe siècle représentant Skanda, la divinité hindoue de la guerre sera rapatriée au Cambodge par les autorités américaines, annonce le ministère de la Culture et des Beaux-Arts.

Skanda, la divinité hindoue de la guerre sera rapatriée au Cambodge
Skanda, la divinité hindoue de la guerre sera rapatriée au Cambodge

« Ce chef-d’œuvre proviendrait du Prasat Krachap, qui fait partie du complexe de temples de l’ancienne capitale royale de l’Empire khmer à Koh Ker au Xe siècle », indique le communiqué de presse du 16 juillet.

« Koh Ker a été la cible de pillages généralisés pendant plusieurs années au cours de la période de guerre et de troubles des années 1970 et 1980 »

La ministre de la Culture et des Beaux-Arts, S.E. Phoeurng Sackona, a salué l’effort conjoint des autorités cambodgiennes et américaines, notamment le bureau du procureur des États-Unis et Homeland Security Investigations, ainsi que l’ambassade des États-Unis à Phnom Penh et l’équipe d’archéologues du ministère de la Culture.

« Nous sommes fiers de nos efforts conjoints et de la coopération entre les gouvernements de nos deux pays en ce qui concerne la restauration du patrimoine culturel du pays pour le bénéfice de la jeune génération cambodgienne, afin qu’elle puisse apprendre la valeur de ces trésors qui constituent son identité culturelle », a déclaré la ministre.

Le rapatriement de la statue de Skanda, a-t-elle ajouté, « témoigne de l’engagement continu du Cambodge à retrouver et à ramener les âmes de nos ancêtres qui ont quitté leur patrie pendant un certain nombre d’années, durant une période de guerre. »

En juin 2021, le bureau du procureur américain et le ministère américain de la Sécurité intérieure ont convenu de restituer 27 objets au Cambodge, dont des statues bouddhistes angkoriennes et des statues hindoues telles qu’une statue en bronze du Bouddha méditant sur un Naga, une statue de la divinité hindoue Shiva et une sculpture en grès de Prajnaparamita.

Le rapatriement des statues s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du protocole d’accord signé en 2018 entre le gouvernement américain et le Cambodge concernant « l’imposition de restrictions à l’importation de catégories de matériel archéologique du Cambodge. » Le protocole d’accord vise à réduire l’incitation au pillage de matériel archéologique.

Sao Phal Niseiy avec l’aimable autorisation de Cambodianess